CHÂTEAU/KYOTO

 
 

Kyoto

Comment s'y rendre ?            

Kyoto est une ville de plus de 1 450 000 habitants. Accessible par bus ou train: ligne de train à grande vitesse (shinkansen) Sanyo. Kyoto possède 2 lignes de métro: la ligne Karasuma direction nord/sud et la ligne Tozai direction est/ouest. Le centre d'information touristique est situé à l'intérieur de la gare de Kyoto dans le hall principal, 2éme étage, sur la droite de l'escalator.

 

Nijo-Jô : Ce château fut édifié entre 1543 et 1616 par Tokugawa Ieyasu. Il ne ressemble en rien à une forteresse mais plutôt à un palais. Le palais recouvre une surface de 275 000 m2 dont 8 000 m2 sont occupés par des bâtiments. Une partie de ces bâtiments sont classés trésor national.

Le palais est composé de deux parties, un palais intérieur et un palais extérieur.

Le palais intérieur (Honmaru - 本丸) le plus ancien mais aussi le plus petit. Ce palais était, à l'origine, composé de 55 bâtiments. Ravagé par un incendie en 1788, il fut reconstruit en 1893 pour y transférer la résidence princière du palais impérial de Kyoto. Le palais est entouré de douves et d'un important mur d'enceinte. C'est en ces lieux que se déroula, en 1928, le banquet d'intronisation de l'Empereur Showa.

Le palais extérieur (Ninomaru - 二の丸御殿) enveloppe complètement le palais intérieur (Honmaru). Il recouvre 3 300 m2. Il est essentiellement composé de 5 bâtiments en bois de cyprès connectés les uns aux autres. Iemitsu Tokugawa, petit-fils de Tokugawa Ieyasu, fit décorer les salles de superbes peintures de l’école Kano. La décoration (peintures, travail du bois, feuilles d'or...) était destinée impressionner et délivrer aux visiteurs un message de puissance et de richesse.

On notera le parquet « rossignol », posé de façon à produire un petit grincement à chaque pas pour trahir la présence d’intrus. C’est dans ces lieux qu’en 1867 le dernier shogun de la famille des Tokugawa abdiqua au profit de l’Empereur. A l'instar du palais intérieur le "Ninomaru" est ceint de douves et d'un imposant mur d'enceinte.

Entre le palais intérieur et le palais extérieur se situe un magnifique jardin agrémenté de nombreux cerisiers et pruniers. Deux lacs artificiels enjolivent ce cadre idyllique. Le plus important d'entre eux comporte 3 petites îles. Ce jardin fut dessiné par l'architecte et maître de thé Kobori Masakazu (小堀政一 (1579-1647)).

L’entrée du palais de Nijo-jô est payante.

Pour consulter le guide ClickJapan sur la ville de Kyoto, il suffit de cliquer ici.

Pour consulter le mini-guide ClickJapan sur la préfecture de Kyoto, il suffit de cliquer ici.

Pour consulter la photothèque ClickJapan sur les palais et châteaux japonais, il suffit de cliquer ici.

                                                                                                                                                                                                         ©