CHÂTEAU/KUMAMOTO

 
 

Kumamoto

Comment s'y rendre ?                                                              

Kumamoto (préfecture de Kumamoto) est une ville de plus de 660 000 habitants. Kumamoto abrite notamment la résidence Gyobu-tei, le "Kumamoto prefectural art museum", le jardin Suizen-ji et le Kumamoto traditional craft center. Accessible par train : ligne JR gare de Kumamoto. Le centre d’information touristique se trouve dans la gare.

 

Kumamoto-Jô : Le château sous sa forme primitive fut bâti entre 1469 et 1487. A cette époque, les terres sur lesquelles il est édifié appartiennent au clan Ideta. Il passa ensuite aux mains des familles Kanokogi (entre 1496 et 1550), Jou (1550- 1587) puis Sassa (de 1587 à 1588). Il devint ensuite propriété du clan Kato. Kato Kiyomasa (加藤清正 (1562-1611)) sera le premier seigneur de ce clan. Kato Kiyomasa  avait reçu ces terres de Tokugawa Ieyasu (shogun) en récompense de ses bons et loyaux services. Kato Kiyomasa entreprit de très importants travaux dès 1599/1600. Le château de Kumamoto (熊本城) fut définitivement achevé en 1607. Il fallu 7 années pour achever ce qui, à l'époque, constituait une véritable forteresse. Le château comportait plus d’une centaine de murs, 49 tourelles, 29 portes et 19 portes fortifiées avec des tourelles. Le mur d'enceinte serpentait sur 5,3km.

La forteresse échoit à la famille Hosokama en 1632. Cette famille est  la dernière famille propriétaire du château Kumamoto. Réputé imprenable, Kumamoto-Jô fut néanmoins conquit par Takamori Saigo lors de la guerre de Seinan (connu aussi sous le nom de "rébellion de Satsuma" (西南戦争)). Le château tombe le 12 avril 1877 après 53 jours de siège (熊本城強襲).

Le château appartient aujourd'hui au domaine public. Le donjon fut restauré, a grand renfort de béton,  en 1960. Le palais intérieur (Honmaru - 本丸) fut restauré en 2007. Le château de Kumamoto est considéré comme l'un des 3 plus beaux châteaux du Japon. L'entrée est payante.

Pour consulter la photothèque ClickJapan sur les palais et châteaux japonais, il suffit de cliquer ici.

Pour consulter le mini-guide ClickJapan sur la préfecture de Kumamoto, il suffit de cliquer ici.

                                                                                                                                                                                                         ©