Kimi Ga Yo…(君が代 …)

 
 

                                        

Les termes « Kimi Ga Yo ... » marquent le titre et le début des paroles de l’hymne national Japonais. Le « Kimi Ga Yo » est un « Tanka », un poème en 31 syllabes. Ce poème est tiré du « Kokinshû » (un important recueil de poème). L’auteur de ce « Tanka » reste inconnu. La composition musicale, beaucoup plus récente, est de Hayashi Hiromori (青山ガイド) (1831-1896). Hayashi Hiromori était un musicien de la cour impériale. Franz Eckert (1852- 1916) musicien allemand directeur de l’orchestre de la marine de 1879 à 1898, paracheva l’hymne en y  apportant les harmonies nécessaires. En 1910, il contribua de la même façon à l’élaboration de l’hymne national coréen.

L’interprétation musicale du « Kimi Ga Yo » eut lieu la première fois devant l’empereur Meiji le 3 novembre 1880. Intimement lié au culte de l’empereur puis associé, pendant la seconde guerre mondiale, à la poussée militariste de l’archipel, le « Kimi Ga Yo » ne sera reconnu comme hymne national que le 29 juin 1999. Cet événement sera l’occasion, pour le Premier ministre Obuchi Keizô, de préciser l’interprétation à donner au texte de l’hymne. Sera ainsi officiellement abandonné l’idée du culte de l’empereur.

君が代は
千代に 八千代に
細石の
巌となりて
苔の生すまで
Kimi ga yo wa
Chi yo ni Yachi yo ni
Sazare ishi no
Iwao to Narite
Koke no Musu Made.
Puisse le règne de notre Seigneur
Durer 8 000 générations
Jusqu'à ce que les pierres
Se changent en roches,
Et se recouvrent de mousse.

Avertissements ! Les dates données ici ne sont qu'indicatives et peuvent légèrement varier d'un ouvrage à un autre, d'un historien à un autre. Il est vivement conseillé aux lecteurs de vérifier et confronter les informations ici données. S'il apparaissait une inexactitude ou une erreur nous vous remercions d'avance de bien vouloir nous l'indiquer.