EMPEREUR SHÔWA

 
    Vos rubriques
  ACCUEIL Politique  
SYSTÈME POLITIQUE  
GOUVERNEMENT  
ANCIENS GOUVERNEMENTS  
1er Ministres  
  DIÈTE  
  Empereurs  
  FAMILLE IMPÉRIALE  
  AGENCE IMPÉRIALE  
SYNDICATS  
  Constitution  
  Drapeau japonais  
  hymne japonais  
  CHRYSANTHÈME  
  AMBASSADES  
  HISTOIRE  
  RELIGION  
  ROYAUME DE RYÛKYÛ  
  armoirie (MON)  
  Shôgun  
  LES ShôguN TOKUGAWA  
   
    En savoir plus...
  ACCUEIL  
  PHOTOTHÈQUE  
  COURS DE JAPONAIS  
  LEXIQUE & DICTIONNAIRE  
  LIENS  
  TÉLÉCHARGEMENT  
  NOUS ÉCRIRE ?  
 
 
     

 Liens promotionnels

 

 
     
 

 

 
 

 

Source photographique: http://memory.loc.gov

 

Famille impériale japonaise: Hirohito, Prince Michi no Miya, Empereur Shōwa du JaponHirohito (裕仁), Prince Michi no Miya, Empereur Shōwa (昭和天皇).

Le prince Michi no Miya voit le jour le 29 avril 1901 dans les murs du palais Aoyama de Tôkyô. Son père, le prince Yoshihito (le futur empereur Taishō), marié à la princesse Sadako, donna naissance à une fratrie de quatre enfants mâles dont il est l’ainé. Ses frères son les princes Takamatsu, Makasa et Chichibu. Ce dernier fut membre du Parti national-socialiste des travailleurs allemands (NSDAP).

Son père connaissant de graves problèmes de santé, le prince Michi no Miya est obligé le  29 novembre 1921 de prendre la régence de l’empire japonais (Sesshō (摂政)). En 1924, et pour la première fois pour un membre de la maison impériale, il effectue une tournée européenne en passant en France, en Belgique, en Italie…

Le 26 janvier 1924 il épouse la princesse Kuni Nagako (6 mars 1903/16 juin 2000 – futur Impératrice Kōjun (Kōjun kōg - 香淳皇后)).

Le couple impérial donna naissance à 7 enfants, deux garçons et cinq filles :

La Princesse Teru (Shigeko) (照宮成子 Teru no miya shigeko) (9 décembre 1925 – 23 juillet 1961) épouse du Prince Higashikuni  Morihiro.

La Princesse Hisa (Sachiko) (久宮祐子 Hisa no miya sachiko) (10 septembre 1927 – 8 mars 1928).

La Princesse Taka (Kazuko) (孝宮和子 Taka no miya kazuko) (30 septembre 1929 – 28 mai 1989) épouse de Takasukasa Toshimichi.

La Princesse Yori (Atsuko) (順宮厚子 Yori no miya atsuko) (7 mars 1931- -------) épouse de Ikeda Takamasa.

Le Prince héritier Tsugu (Akihito) (継宮明仁 Tsugu no miya akihito) actuel Empereur du Japon (23 décembre 1933 - -------) époux de Michiko Shōda.

Le Prince Yoshi (Masahito) (義宮正仁 Yoshi no miya masahito), titré Prince Hitachi (常陸宮 hitachi no miya) (28 novembre 1935 - ------) époux de Tsugaru Hanako.

La Princesse Suga (Takako) (清宮貴子 Suga no miya takako) ( 3 mars 1939 - ------) épouse de Shimazu Hisanaga.

Le 25 décembre 1926 le prince Hirohito succède à feu son père, l'empereur Taishō. Cette date marque la fin de l’ère précédente (Taishō) et en ouvre une nouvelle, nommée ère Shōwa (la Paix rayonnante). Il est le 124ème empereur du Japon.

Il est officiellement intronisé empereur de l’empire japonais le 10 novembre 1928.

La marche vers la Guerre.

De 1920 à 1932 l’armée du Guangdong prend progressivement le pas sur le conseil des ministres et l’empereur. Le 15 mai 1932, l’assassina du premier ministre Inukai Tsuyoshi (犬養 毅) (4 juin 1855/15 mai 1932) par des officiers de la marine impériale, marque un point de rupture définitif.

Le 26 février 1936 des officiers de la Kōdōha organisent une tentative de coup d'État qui, grâce à la fermeté de l’Empereur qui menace de prendre directement le contrôle de la garde impériale, échoue.

Bien que l’armée japonaise soit déjà présente en Mandchourie depuis 1931, l’année 1937 marque le début de la guerre de conquête de la Chine et avec elle ses lots, innombrables, d’atrocités (dont notamment le tristement célèbre massacre de Nankin (entre 200 000 et 300 000 victimes) et l’opération « sankō sakusen » (environ 2,7 millions de victimes) en représailles à l'opération chinoise « Hyakudan-sakusen »  (ayant fait environ 20 000 victimes japonaise).

Le vent de la guerre.

En 1941 une alliance militaire est conclue avec l’Allemagne nazie. Le 1er décembre 1941, après s’être de manière surprenante opposé à ses chefs d'état-major pour la création d’un nouveau front, l’Empereurlors d’une conférence impériale accepte, sous la pression de ses chefs état-major, que soit déclarée la guerre aux États-Unis et à la Grande-Bretagne et aux Pays-Bas.

Le décembre 1941 l’invasion du sud-est asiatique et l’attaque flotte américaine stationnée Pearl Harbor sont déclenchées. L’armée impériale ne connaîtra ses premiers revers que vers la fin de l’année 1943. L’entrée en guerre officielle de l’empire japonais marque un changement de comportement de l’empereur. Jusque là plutôt hostile aux velléités bellicistes de l’armée, l’empereur s’implique dans le soutien des troupes impériales. Jusqu’à la réédition de l’empire japonais, l’empereur suivra constamment les évolutions de l’armée impériale

Le 14 août 1945 les japonais entendent pour la première fois la voix de leur empereur qui leur annonce la défaite de l’empire japonais. 27 septembre 1945, fait exceptionnel l’empereur rencontre directement Douglas MacArthur, commandant suprême des forces alliées. Ce dernier fait comprendre à l’empereur tout l’intérêt, pour l’institution impériale, de négocier avec les forces alliées.

Le renouveau de la maison impériale.

En contrepartie d’une immunité pénale, l’Empereur, lors d’une allocution radiodiffusée, abandonne son ascendance divine et son pouvoir politique lors de la publication le 3 mai 1947 de la nouvelle constitution du Japon. L’Empereur occupe alors une position symbolique. Il est le garant de l’unité du Japon. L’empereur se retirant logiquement des affaires et du pouvoir, il se consacre à sa matière favorite, la biologie marine dans laquelle il excelle. Il fît par la suite quelques visites à l’étranger notamment en France en 1971 et aux Etats-Unis en 1975.

L’empereur s’éteint le 7 janvier 1989 à 6h33 du matin dans les murs du palais Fukiage. Les funérailles on lieu le 24 février 1989. Sa sépulture porte le nom de « Musashino no Misasagi ».

Avec lui se termine l’ère Shôwa. Feu l’empereur est alors provisoirement nommé « Taikō Tennō » (empereur sur le Grand Départ  -大行天皇). Conformément à l’usage, le 31 janvier 1989, le gouvernement attribue au défunt empereur son nom définitif. Ce nom correspond au nom de l’ère qu’il ouvert en accédant au trône : Shōwa Tennō (Empereur Shôwa - 昭和天皇). Empereur Shôwa eut le plus long règne de l’histoire japonaise.

Le prince Akihito, son fils, accède au trône le 7 janvier 1989 et ouvre avec lui le début d’une nouvelle ère, l’ère Heisei (accomplissement de la paix - 平成).

                                                                                                                                                                                                         ©