CHEFS DE GUERRE

 
    Vos rubriques
  ACCUEIL histoire  
  ACCUEIL ART GUERRIER  
Histoire du japon  
  DRAPEAU JAPONAIS  
  HYMNE JAPONAIS  
ronin  
Empereurs  
  FAMILLE IMPÉRIALE  
1er Ministres  
  châteaux  
  structure des châteaux  
  grands sanctuaires  
  grands temples  
  KOFUN  
  ROYAUME DE RYÛKYÛ  
  armoirie (MON)  
  Shôgun  
  LES ShôguN TOKUGAWA  
  MIROIR  
   
    En savoir plus...
  ACCUEIL  
  PHOTOTHÈQUE  
  COURS DE JAPONAIS  
  LEXIQUE & DICTIONNAIRE  
  LIENS  
  TÉLÉCHARGEMENT  
  NOUS ÉCRIRE ?  
 
 
     

 Liens promotionnels

 

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 
Avertissements ! Les dates données ici ne sont qu'indicatives et peuvent légèrement varier d'un ouvrage à un autre, d'un historien à un autre. Il est vivement conseillé aux lecteurs de vérifier et confronter les informations ici données. S'il apparaissait une inexactitude ou une erreur nous vous remercions d'avance de bien vouloir nous l'indiquer.
 

Armure de Tokugawa Ieyasu - Japon                      C'est à partir du XVIe siècle que le Japon connu une vaste période de guerres aux travers des entreprises d'unifications menés par les plus grands personnages de l'histoire du Japon. Cette période de trouble fut propice à la naissance des plus grands chefs de guerre Japonais... Ci-contre l'armure de l'un des fondateurs du Japon unifié, Tokugawa Ieyasu (1543 - 1616).

Les plus grands chefs de guerre classés par ordre alphabétique. Pour accéder à la mini biographie voulue, cliquer sur le nom de la personnalité désirée. Pour revenir en haut de la page cliquer de nouveau sur le nom de la personnalité dont vous venez de consulter la biographie.

ASAI NAGAMASA (1545-1573) SANADA NOBUSHIGE (1567-1615)
ASHIKAGA TAKAUJI (1305-1358) SHIBATA KATSUIE (1522-1583)
AKECHI MITSUHIDE (1526-1582) TAIRA NO KIYOMôri (1118-1181)
DATE MASAMUNE (1567-1636) TAKEDA SHINGEN (1521-1573)
ISHIDA MITSUNARI (1560-1600) TOKUGAWA IEYASU (1543-1616)
Katô KIYOMASA (1562-1611) TOYOTOMI HIDEYOSHI  (1536-1598)
KUSUNOKI MASASHIGE (1294-1336) UESUGI KENSHIN (1530-1578)
MAEDA TOSHIIE (1538-1599) UESUGI KAGEKATSU (1555-1623)
MINAMOTO NO YORITOMO (1147 - 1199)  
ODA NOBUNAGA (1534-1582)  

________

 

ASAI NAGAMASA (1545-1573)

Fait d’armes : Fils d'Asai Hisamasa (浅井 久政), Asai Nagamasa (浅井 長政) eut une existence courte et pourtant un début prometteur. Daimyô (seigneur) du  château Odami situé dans l’ancien territoire d’Omi (aujourd’hui inclus dans la préfecture de Shiga). Il se maria en 1568 à la sœur cadette d’Oda Nobunaga, Odani no Kata. De ce mariage il eut 3 filles et 2 fils. Bien que ce mariage lui promettait un bel avenir, surtout si l’on considère le fin tragique d’Oda Nobunaga et de son fils et donc l’opportunité que cela aurait pu représenter, il se retourna contre son seigneur Oda Nobunaga en 1570. En 1573 il sera défait par Oda Nobunaga et acculé au suicide. Ses deux fils furent mis à mort.

 

ASHIKAGA TAKAUJI (1305-1358)

Titre : Sei-i-tai shôgun.

Situation familiale : La famille Ashikaga a pour ancêtre une branche de la famille Minamoto. Cette famille de guerriers donna naissance à l’ère Muromashi ou Ashikaga-Jidai. C’est Ashikaga Takauji (足利尊氏) qui en s’emparant du titre de shôgun fondit une dynastie héréditaire de 15 shôgun Ashikaga.

Fait d’armes : À l’époque le pouvoir shôgunal était exercé par la famille Hôjô, établie à Kamakura. Ashikaga Takauji était alors sous les ordres de la famille Hôjô. Contacté par l’empereur Go-daigo exilé par la famille Hôjô, il s’allia secrètement à celui-ci.

Ashikaga Takauji allié Nitta Yoshisada s’empara de la ville de kamakura le 23 mai 1333. Cette date marque la fin du gouvernement militaire (bafuku) des Hôjô et la restauration du pouvoir impérial.

En 1335 Ashikaga Takauji se retourna contre l’empereur Go-daigo. Les troupes impériales défaites, l’empereur Go-daigo établit son nouveau centre de gouvernement dans le yoshino. En 1336, Ashikaga Takauji fit empereur l’un des fils de l’ancien empereur Fushimi.

Le Japon entra alors en guerre civile entre les partisans de la cour du sud  (l’empereur Go-daigo) et les partisans de la cour du nord (l’empereur Kômyô (1322-1380)) établi à Kyoto et soutenu par Ashikaga Takauji. Cette période qui s’étala de 1336 à 1392 fut appelée Nambokuchô.

 

AKECHI MITSUHIDE (1526-1582)

Situation familiale et fait d’armes : Natif de la province de l’ancienne province de Mino aujourd’hui partie

Kyoto, Japon, sanctuaire de Mitsuhide Akechi

Kyoto, Japon, sanctuaire de Mitsuhide Akechi. Photo: DP

 de la préfecture de Gifu, Akechi Mitsuhide (明智 光秀) était l’un des plus proches généraux d’Oda Nobugana. Résidant au château de sakamoto et administrant  l’ancienne région de Hyûga aujourd’hui une partie de la préfecture de Miyazaki dans le Kyûshû mena d’importantes batailles pour seigneur Oda Nobugana. Il conquiert ainsi l’ancienne province de Tamba aujourd’hui en parti incluse dans la préfecture de Kyoto.

Si Akechi Mitsuhide était l’un des plus proches généraux d’Oda Nobugana, il n’était pas le plus fidèle. Le 21 juin 1582 il se retourna par surprise contre Oda Nobugana, le poussa à la retraite et pour éviter d’être capturé se suicida après avoir tué son fils.

Cette victoire fut néanmoins de courte durée, car Toyotomi Hideyoshi écrasa la "petite armée" d’Akechi Mitsuhide dès le 2 juillet 1582 lors de la bataille de Yamasaki. Retiré dans le shôryu-ji, puis poursuivi dans sa fuite, il fut abattu. Le fait qu’ Akechi Mitsuhide ait attaqué Oda Nobugana servi aussi indirectement Toyotomi Hideyoshi. Ce dernier récupéra les fidèles à Oda Nobugana.  Puis mit fin, sous une apparente justice, à la poussé d’Akechi Mitsuhide ce qui le laissa ainsi libre de continuer la conquête du japon commencée par Oda Nobugana.

 

DATE MASAMUNE (1567-1636)

Autres noms: Dokuganryû qui signifie « dragon borgne ». Ce surnom vient du fait que Date Masamune était borgne.

Titre: Daimyô du Mutsu.

Situation familiale et fait d’armes: La famille Date est établie dans la région de Motsu au château de Yonezawa. La famille Date est inféodée au pouvoir du Taikô Toyotomi Hideyoshi. Date Masamune (伊達 政宗), fils aîné de Terumune Date, se lance rapidement dans une stratégie d’extension de ses terres en s’attaquant aux petits fiefs voisins. En 1589 il s’empare du fief de la famille Aizu (dont le château d’aizu est situé dans la ville d’aizu-wakamatsu dans la préfecture de Fukushima). Son allégeance à Toyotomi Hideyoshi le fit participer aux infructueuses campagnes de conquêtes de la Corée.

A la mort du Taikô, la régence organisée par Toyotomi Hideyoshi, pour son fils Toyotomi Hideyori tourne vite au conflit. Tokugawa Ieyasu, membre de la régence, tente de s’emparer du pouvoir. Date Masamune prend ouvertement parti pour Tokugawa Ieyasu. La bataille décisive eu lieu le 20 et 21 octobre 1600 à Sekigahara. C’est à cette date que les troupes de Tokugawa Ieyasu vainquirent celles d’Ishida Mitsunari.

Cette victoire lui assure un vaste domaine et de confortables revenus qui lui permirent de développer le négoce et l’industrie qui vinrent encore grossir ses revenus. En 1601 il se fit construire le château de Sendai dans la ville de Sendai, préfecture de Miyagi. Accueillant favorablement la religion chrétienne sur ses terres il forma ambassade en 1613 auprès de la papauté et du roi d’Espagne. Ces efforts ne lui apportèrent cependant aucun bénéfice car la même année Tokugawa Ieyasu interdit le catholicisme. Date Masamune participera alors à la persécution des chrétiens sur ses terres.

 

ISHIDA MITSUNARI (1560-1600)

Situation familiale et fait d’armes : La famille Ishida est établi dans la région anciennement dénommée Ômi. Ce territoire fait maintenant parti de la préfecture de Shiga. La famille Ishida est inféodée au pouvoir du Taikô, Toyotomi Hideyoshi. Il fut notamment missionné pour gérer la ville de sakai. Cette ville portuaire situé à proximité d’Osaka avait alors un rôle  important car elle permettait de commercer avec la Chine. L’allégeance d’Ishida Mitsunari (石田 三成) à Toyotomi Hideyoshi le fit participer aux infructueuses campagnes de conquêtes de la Corée dont il devait assurer la gestion administrative. En 1595 il s’établit en récompense de ses services dans l’important château de Sawayama.

A la mort du Taikô, la régence organisée par Toyotomi Hideyoshi, pour son fils Toyotomi Hideyori tourne vite au conflit. Tokugawa Ieyasu, membre de la régence, tente de s’emparer du pouvoir. Ishida Mitsunari resta fidèle aux volontés de Toyotomi Hideyoshi et prend parti contre Tokugawa Ieyasu. La bataille décisive eu lieu le 20 et 21 octobre 1600 à Sekigahara. C’est à cette date que les troupes de Tokugawa Ieyasu vainquirent celles d’Ishida Mitsunari. Prisonnier pendant la bataille il fut exécuté.

 

Katô KIYOMASA (1562-1611)

Autres noms: Katô Toranosuke.

                   Seishô-kô (nom religieux).

Shichihon’ yari « sept lance » surnom venant de son habilité au combat.

                   Oni-shôgun « général-démon » surnom provenant de ses victoires spectaculaires et inatendues.

Situation familiale et fait d’armes: Katô Kiyomasa est inféodé au pouvoir du Taikô Toyotomi Hideyoshi. Katô Kiyomasa se fait rapidement remarqué par Toyotomi Hideyoshi lors de la bataille shizugatake  le 11 juin 1583. Lors de cette bataille s’opposaient les forces de Toyotomi Hideyoshi auxquelles appartenait Katô Kiyomasa et les forces de Shibata Katsuie seigneur d’Echizen et de saga. La victoire établie, Katô Kiyomasa fut gratifié d’un domaine modeste où il fit construire dès 1600 un château à Kumamoto. De par son allégeance à Toyotomi Hideyoshi, il participa aux infructueuses campagnes de conquêtes de la Corée dont il fut l’un des généraux de l’armée japonaise.

A la mort du Taikô, la régence organisée par Toyotomi Hideyoshi, pour son fils Toyotomi Hideyori tourna vite au conflit. Tokugawa Ieyasu tentant de s’emparer du pouvoir s’opposa aux troupes fidèles à Toyotomi Hideyori menées par Ishida Mitsunari.

Katô Kiyomasa rejoint les armées soutenants Tokugawa Ieyasu. La bataille décisive eut lieu le 20 et 21 octobre 1600 à Sekigahara. C’est à cette date que les troupes de Tokugawa Ieyasu vainquirent celles d’Ishida Mitsunari.

Cette nouvelle victoire lui assura, en récompense, le vaste domaine de Higo. Higo était un province située dans le Kyûshû maintenant appartenant à la préfecture de Kumamoto.

 

KUSUNOKI MASASHIGE (1294-1336)

Guerrier fidèle au pouvoir impérial. Il se bâtit au côté de l’empereur Go-Daigo (1287- 1339). L’empereur Go-Daigo avait déjà tenté par 2 fois sans succès de s'emparer du pouvoir. La première fois en 1324 la seconde en 1331. Cette dernière tentative lui valu d’être exilé par la famille régnante, la famille Hôjo. C’est à cette même date que Kusunoki Masashige (楠木 正成), soutient de l’empereur, se fit attaquer par les troupes de la famille et Hôjô et perdit son château situé Minami-Kawachi. En 1333 allié à Ashikaga Takauji et Kusunoki Masashige l’empereur réussit à imposer la restauration du pouvoir impérial.

Cette restauration dite restauration de l’ère Kemmu fut de courte durée. L’ancien allié du puissant guerrier Kusunoki Masashige, Ashikaga Takauji, se retourna dés 1935 contre l’empereur et ses alliés. De ce nouveau conflit éclata une guerre civile (Nambokuchô) où 2 cour (la cour du nord et la cour du sud) s’affrontèrent. Kusunoki Masashige resta fidèle jusqu’au bout à l’empereur Go-Daigo qui a formé la cour du nord et mourut à son service. Sa dernière bataille fut contre son ancien allié Ashikaga Takauji le 4 juillet 1336 dans la préfecture de Hyogo. Sa défaite face aux troupes shôgunales d’Ashikaga Takauji le poussa au suicide.

 

MAEDA TOSHIIE (1538-1599)

Situation familiale et fait d’armes: d’origine humble, natif de la province d’Owari maintenant partie de la préfecture d’Aichi, il s’établira dans la province de Noto dont il reçu une partie du territoire en récompense de ses faits d’armes et de sa loyauté envers Oda Nobunaga. La province de Noto est

Japon, le chef de guerre Maedada Toshiie.

Maedada Toshiie. Photo: GNU FDL V1.2

 aujourd’hui une partie de la préfecture d’Ishikawa. Cette province lui permit d’accéder à la noblesse en devenant daimyô. L’accompagnant dans toutes ses campagnes militaires il prit le commandement de la division des arquebusiers des armées d’Oda Nobunaga. A la mort précipitée de ce dernier, il se rangea du côté de Toyotomi Hideyoshi. Toyotomi Hideyoshi aidé notamment de Maeda Toshiie remporta la bataille shizugatake  le 11 juin 1583. Lors de cette bataille s’opposaient les forces de Toyotomi Hideyoshi auxquelles appartenait Maeda Toshiie (前田 利家) et les forces de Shibata Katsuie seigneur d’Echizen et de saga fidèle à Oda Nobunaga. La victoire établie, Maeda Toshiie fut gratifié de l’important domaine de Kanazawa. Il s’établir dans le château de Kanazawa construit en 1580 par Sakuma Môrimasa. Un de ses trois filles, du nom de Maa, devint la concubine du nouveau maître du Japon Toyotomi Hideyoshi. Maeda Toshiie sera nommé par Toyotomi Hideyoshi comme l’un des 5 régents (Tairô). Un conseil devant à la mort de Toyotomi Hideyoshi assurer la régence pour son fils Toyotomi Hideyori. Sa mort intervenant un an après celle de Toyotomi Hideyoshi, il ne participa pas à la guerre de succession qui s’en suivit.

 

MINAMOTO NO YORITOMO  (1147 – 1199)

Titre : Sei-i-tai shôgun en 1192. C’est la première fois que ce titre sera décerné.

Situation familiale : La famille Minamoto fut l’une des familles les plus influentes du Japon pendant les ères Heian (794 à 1185 ap. J.-C.) et Kamakura (1185 à 1333 ap. J.-C.). Minamoto no Yoritomo est le fils de Minamoto no Yoshitomo et de son épouse Tokiwa Gozen. Il eut 8 frères et demi-frères. Il s’allia à la famille Hôjo de par son mariage en 1177 avec Hôjô Masako fille de Hôjô Tokimasa. La famille Hôjô originaire d’izu était une famille vassale des Minamoto. Son fils Minamoto no Yoriie fut le second shôgun du Japon.

Japon, le seigneur Minamoto no Yoritomo

Minamoto no Yoritomo - Photo: DP

Fait d’armes : Minamoto no Yoritomo (源頼朝) s’illustra surtout par ses guerres contre le clan dominant des Taira. L’origine de la querelle entre les Taira et les Minamoto remonte au temps de l’arrière grand-père (Minamoto no Tameyoshi) de Minamoto no Yoritomo. En effet, Minamoto no Tameyoshi fut exécuté par Taira no KiyoMôri en 1156 et la famille Minamoto battue lors de la bataille Heiji no ran en 1160. En 1185, Minamoto no Yoritomo avec l’aide de son demi-frère Minamoto no Yoshitsune, qu’il obligea plus tard à se suicider, conquiert la base navale taira d’Ichi no tani lors de la bataille éponyme. Il mettre définitivement fin au règne Taira, le 25 avril 1185 lors de la bataille navale de Dan no Ura. Cette bataille eut lieu dans le Honshu à proximité de  la ville de shimonoseki.

En 1192 Minamoto no Yoritomo assit définitivement son pouvoir par la création d’un gouvernement militaire (bafuku) à kamakura.

Minamoto no Yoritomo décéda en 1199 des suites d’une chute de cheval.

 

ODA NOBUNAGA (1534-1582):

Titre : Shôgun en 1582.

Lieu de naissance : Fils du seigneur du château de Nagoya (Oda Nobuhide). Il est né dans la province d’Owari (aujourd’hui partie de la préfecture d’Aichi).

Histoire et faits d’armes:

Oda Nobunaga - Photo: DP.

Succédant à son père en 1551, Oda Nobunaga (信長 織田) fait assassiner son jeune frère et éloigner sa famille avant de se lancer en campagne. Il établira sa résidence dans le château de la préfecture de Shiga. Il remporte sa première victoire le 12 juin 1560 lors bataille d’Okehazama où, avec 3 000 hommes, il écrasa les forces 8 fois plus puissantes de Yoshimoto Imagawa. En 1562 il s’allie à Tokugawa Ieyasu et conquiert les territoires de Mino et d’Ise puis d’Echizen en 1570. Il connut une première et importante défaite en 1573 lors d’une bataille l’opposant au shôgun Ahikaga Yoshiaki. Il profita du décès d’un des soutiens du shôgun pour mener une contre offensive aboutissant à la fuite du Shôgun. Il se tourna ensuite contre la secte Ikko ikki qu’il affaiblit considérablement en massacrant des milliers de moines.

Le shôgun Ahikaga Yoshiaki et la secte Ikkô ainsi que d’autres Daimyô firent, sans succès, une nouvelle tentative pour s’opposer à Oda Nobunaga en 1576. Il menant ensuite campagne contre la famille Môri sans pouvoir pour autant anéantir son pouvoir.

Oda Nobunaga mourut le 21 juin 1582 lorsqu’un de ses généraux, Akechi Mitsuchide, se retourna par surprise contre lui, l’obligeant par la même, à ce suicider.

 

SANADA NOBUSHIGE (1567-1615)

Autres noms: Sanada Yukimura.

Titre: Seigneur d’Ueda préfecture de Nagano.

Situation familiale et fait d’armes: La famille Sanada est inféodée au pouvoir du Taikô Toyotomi Hideyoshi. Sanada Nobushige resta en permanence fidèle à son devoir d’allégeance. A la mort du Taikô, la régence organisée par Toyotomi Hideyoshi, pour son fils Toyotomi Hideyori tourna vite au conflit. Tokugawa Ieyasu tentant de s’emparer du pouvoir s’opposa aux troupes fidèles à Toyotomi Hideyori menées par Ishida Mitsunari.

Dans un premier temps rangé avec son frère Sanada Nobuyuki (1566-1658) du côté de Tokugawa Ieyasu. Il rejoignit les armées fidèles à Toyotomi Hideyori.

La bataille décisive eu lieu le 20 et 21 octobre 1600 à Sekigahara. C’est à cette date que les troupes de Tokugawa Ieyasu vainquirent celles d’Ishida Mitsunari.

A la suite de cette défaite il se retira au Mont Kôya. Cette retraite n’était qu’apparente car dans les faits Sanada Nobushige continuait à s’opposer au pouvoir grandissant de Tokugawa Ieyasu. Il fut tué lors du siège mené en 1615 par Tokugawa Ieyasu contre les troupes restantes de Toyotomi Hideyori réfugié dans le château d’Osaka.

 

SHIBATA KATSUIE (1522-1583)

Fait d’armes: Peut de choses sur ce fidèle général d’Oda Nobunaga. Shibata Katsuie (柴田勝家) fut marié à l’une des jeunes sœurs d’Oda Nobunaga répondant au nom d’Oichi. Il combattit au côté d’Oda Nobunaga contre les groupes nommés Ikkô. Ces groupes armés fidèles aux préceptes religieux du Jôdo Shinshû étaient rattachés au temple Hongan-ji. Composés en grande majorité de religieux et de paysans, ces groupes souvent insurrectionnels avaient une grande force d’opposition. Oda Nobunaga tenta de mater ces groupes lors de multiples campagnes militaires notamment en 1570, 1574, 1575 et 1580. Lors de la victoire contre les Ikkô d’Echizen en 1575 il reçu cette province en récompense. Echizen porte aujourd’hui le nom de Fukui.

Fidèle à Oda Nobunaga il s’opposa à la mort de ce dernier à Toyotomi Hideyoshi. Il se suicida lors de sa défaite le 11 juin 1583 à la bataille de Shizugatake.

 

TAIRA NO KIYOMORI (1118 -1181)

La famille Taira descend de l’empereur Kammu (737 – 806). Taira no kiyomori (平 清盛) en compétition avec la famille Minamoto dans la conquête du pouvoir s’illustra lors de la guerre de l’Hôgen entre 1156 à 1159 pendant laquelle il défit les troupes de l’empereur Sutoku (1119 – 1142) et de la famille dominante des Fujiwara. Taira no kiyomori prit définitivement le pouvoir suite à la bataille de Heiji no ran en 1160 ou il élimina les forces ainsi que la famille Minamoto (à l’exception de Minamoto no Yoritomo). Il se retira officiellement du pouvoir en 1178 pour une vie monastique. Le pouvoir échoua, selon les désirs de Taira no kiyomori, dans les mains d’Antoku (1178 – 1185). Antoku était le petit-fils de Taira no kiyomori, fils de sa fille Tokuko et de l’empereur Takakura. Il perd à l’âge de 7 ans lors de la bataille navale de Dan no Ura.

Son fils Taira no Shigehira (1157- 1185) continua l’œuvre de son père livrant bataille contre Minamoto no Yoritomo en 1180 puis contre le temple Onjô-ji.

 

Takeda Shingen - Photo:DP

TAKEDA SHINGEN (1521-1573)

Autres noms : Takada Harunobu.

                   Shingen.

Titre : Daimyô.

          Shugo de la province de Kai.

Situation familiale et fait d’armes :

Fils de Takeda Nobutora (1498 – 1573), la famille Takeda est particulièrement bien implantée dans la province de Kai. Stratège militaire il commença ses conquêtes militaires en attaquant les territoires contigus aux siens. Il livra ses premières grandes batailles contre Uesugi Kenshin (1530-1578) Daimyô d’Echigo. Les batailles s’étalèrent de 1553 à 1563. Takeda Shingen (武田信玄) connut d’important succès pendant cette période mais n’anéantit cependant pas la puissance d’Uesugi Kenshin. Il affronta ensuite le clan Hôjô. Uesugi Kenshin passa alors une alliance avec Tokugawa Ieyasu.

Obligé de mettre fin aux querelles l’opposant au clan Hôjô, Takeda Shingen put vaincre les armées Tokugawa Ieyasu en 1573.

 

Sépulture de Tokugagawa Ieyasu à Nikko

TOKUGAWA IEYASU (1543-1616)

Autres noms : Matsudaira Takechiyo (1543-1561).

                   Matsudaira Motoyasu .

Surnom : Gongen-sama.

             Furu-tanuki

Titre : Sei-i-tai shôgun en 1600.

         Tôshô Daigongen (nom posthume signifiant "grande incarnation illuminant l'orient").

Tokugawa Ieyasu _ Photo: DP.

Histoire : Sa famille alliée à la famille Imagawa donna le jeune Tokugawa Ieyasu en gage à cette dernière. Avant même d’arriver chez les Imagawa, Tokugawa Ieyasu (徳川家康) fut capturé et retenu prisonnier pendant 2 ans par la famille Oda ennemi commun des Matsudaira et des Imagawa.

Les Matsudaira ayant par la suite fait la paix avec la famille Oda, il est libéré et se rend dans la famille Imagawa. Ce clan sera écrasé par Oda Nobunaga. C’est alors qu’il se mit au service de la famille Oda et que commence ses conquêtes… Oda Nobunaga l’obligea tout de même à tuer sa femme anciennement inféodée à la famille Imagawa ainsi que son fils aîné par seppuku (suicide rituel). Il conquiert le titre de sei-i-tai shôgun en 1600. C’est cependant en 1614 et en 1615 lors des batailles de Fuyu no jin et de Natsu no jin que Tokugawa Ieyasu écrasa définitivement le clan des Toyotomi

Il se retira officiellement de sa charge de shôgun en 1605, laissant à son 3éme fils le soin de reprendre sa suite. Sa descendance régnera sur le japon pendant 250 ans.

Faits d’armes:

Au service d’Oda Nobunaga, il mènera de nombreuses batailles. A titre personnel il agrandira en permanence ses possessions en attaquant les fiefs situés autour de ses territoires. Il se rendra maître successivement de Mikawa, de Tôtômi, de Suruga…

A la mort d’ Oda Nobunaga il était en possession de 5 provinces. Ses possessions le mirent directement en compétition avec un autre général de feu Oda Nobunaga, Toyotomi Hideyoshi. Après quelques affrontements qui n’apporteront l’avantage à aucun des clans rivaux, Toyotomi Hideyoshi et Tokugawa Ieyasu décident de s’allier.

Le premier donne sa sœur en mariage le second son fils en gage.

En 1590 les Toyotomi et les Tokugawa attaquent la puissante famille des Hôjô basée dans le Kanto. Suite à cette action le Kantô entra dans ses possessions. Sentant la fin proche Toyotomi Hideyoshi organise la régence de son fils. Un conseil de 5 personnes est ainsi nommé par Toyotomi Hideyoshi pour assurer la régence. Tokugawa Ieyasu fait parti de se conseil. A la mort de Toyotomi Hideyoshi, partisans des Toyotomi et des Tokugawa s’opposèrent.

C’est en 1600, dans la province de Gifu, que Tokugawa Ieyasu remporte une victoire décisive sur les partisans des Toyotomi à la bataille de Sekigahara no Tatakai où plus de 200 000 hommes s’affrontèrent.

 

Toyotomi Hideyoshi _ Photo: DP.

TOYOTOMI HIDEYOSHI  (1536-1598)

Autres noms :

Kinoshita Hiyoshi (il prit ce nom lors de son mariage avec l’un des membres de la famille Kinoshita).

Kinoshita Tôkichirô.

Hashiba.

Surnom : saru (le singe).

Titre : Chizuken no kami en 1572.

         Kampaku en 1585 (fonction de grand rapporteur auprès de l’empereur).

         Taikô en 1592.

Lieu de naissance : Owari (aujourd’hui partie de la préfecture d’Aichi).

Situation familiale : Marié à Nene, c’est néanmoins de sa favorite Yodogimi  qu’il eut deux fils : Toyotomi Tsurumatstu décédé en 1591 et Hideyori.

Histoire et faits d’armes:

Fidèle général du chef de guerre et shôgun Oda Nobunaga dont il prendra la suite à sa mort en 1582, il conquiert en 1572 une partie de la région d’Ômi, en 1577 le fief de Himeyama (himeji), en 1581 le fief de Tottori, en 1582 le fief de Takamatsu.

Toyotomi Hideyoshi (秀吉 豊臣) fit interdire le christianisme en 1587 et fit du shintô la religion officielle. Il divisa la société en classe, interdisant aux paysans de porter le sabre.

A la mort d’Oda Nobunaga, le 21 juin 1582 il prend la tête des armées de ce dernier. Il continue alors l’œuvre d’unification commencé par le défunt Oda Nobunaga.

Sa première grande et symbolique victoire eut lieu le 2 juillet 1582 lors de la bataille  de Yamazaki no Tatakai où tout en vengeant la mort d’ Oda Nobunaga en anéantissant les forces d’Akechi Mitsuhide, il s’empare de nombreux territoires (Echizen, Etchû, Noto…).

Akechi Mitsuhide était un ancien général de l’armée d’Oda Nobunaga qui s’était par surprise retourné contre ce dernier l’obligeant par la même à ce suicider. Il réduisit ensuite la secte Ikkô rattachée au temple Hongan-ji situé dans le Kii. Cette secte qui avait alors un important pouvoir et une force armée avait déjà été affaiblie par Oda Nobunaga.

En 1586, pour que le Japon soit totalement unifié il ne manquait que les provinces du Kantô, de Kyûshû et du nord de Honshu.  Il se rendit maître du Kyûshû en 1589, du Kantô en 1590 et du nord de Honshû en 1591.

En 1592 et 1597 il se lança, sans succès, dans la conquête de la chine et de la Corée.

Il mourut le 18 septembre 1598.

 

UESUGI KAGEKATSU (1555-1623)

Autres noms: Nagao Kagekatsu.

Situation familiale et fait d’armes: Fils adoptif d’Uesugui Shingen, qui à la mort de celui-ci en 1578, querella à son autre frère la succession. L’obligeant à ce suicider en 1579, il prit la tête du clan Shingen. Oda Nobunaga ayant des vues sur ses terres, il s’ensuivit une guerre contre-lui. Oda Nobunaga mourut en 1582 avant d’avoir pu se rendre maître de ses terres. Il forma ensuite alliance avec Toyotomi Hideyoshi. Il fit de nombreuses campagnes militaires au côté de Toyotomi Hideyoshi, chaque victoire lui amenant des territoires supplémentaires : d’Echigo, de Wakamatsu aujourd’hui préfecture de Niigata. Son allégeance à Toyotomi Hideyoshi le fit participer aux infructueuses campagnes de conquêtes de la Corée. Uesugi kagekatsu sera nommé par Toyotomi Hideyoshi comme l’un des 5 régents (Tairô). Un conseil qui devait à la mort de Toyotomi Hideyoshi assurer la régence pour son fils Toyotomi Hideyori. Tokugawa Ieyasu fait aussi partie de ce conseil. A la mort de Toyotomi Hideyoshi, partisans des Toyotomi et des Tokugawa s’opposèrent. Uesugi kagekatsu choisit de rester fidèle aux Toyotomi.

C’est en 1600, dans la province de Gifu, que Tokugawa Ieyasu remporte une victoire décisive sur les partisans des Toyotomi à la bataille de Sekigahara no Tatakai ou plus de 200 000 hommes s’affrontèrent. Uesugi kagekatsu perdit alors la grande majorité de ses territoires à l’exception de yonezawa mais garda la vie.

Il s’allia ensuite au nouveau maître du Japon Tokugawa Ieyasu et mena compagne à ses côtés en 1614 en acceptant de participer au siège d’Osaka où étaient réfugiés les descendant de Toyotomi Hideyoshi.

 

Uesugi Kenshin _ Photo: DP.

UESUGI KENSHIN (1530-1578)

Autres noms: Uesugi Terutora.

                   Nagao Terutora.

                   Nagao Sarumatsumaru.

                   Kenshin.

                   Shushinbô.

Titre:  Daimyô.

         Kanto-kanrei.

Situation familiale et fait d’armes: fils de Nagao Tamekage, Uesugi Kenshin (上杉謙信) se fit adopter par son seigneur Uesugi Norimasa en 1561. Il eut deux fils, Uesugi Kagetora et Uesugi Kagekatsu. C’est Uesugi Kagekatsu qui prit la succession de son père. Stratège militaire il commença ses conquêtes militaires en attaquant les territoires contigus aux siens. Il s’opposa à Takeda Shingen Daimyô de la province de Kai dans une suite de bataille s’étalant de 1553 à 1563 et s’allia même à Tokugawa Ieyasu sans jamais pouvoir vaincre Takeda Shingen.

En 1571 il se retira officiellement du pouvoir pour une vie religieuse.

                                                                                                                                                                                                         ©