CHÂTEAU/HIROSHIMA

 
    Vos rubriques
  ACCUEIL histoire  
Histoire du japon  
  DRAPEAU JAPONAIS  
  HYMNE JAPONAIS  
ronin  
Empereurs  
  FAMILLE IMPÉRIALE  
1er Ministres  
Chefs de guerre  
  châteaux  
  structure des châteaux  
  grands sanctuaires  
  grands temples  
  KOFUN  
  ROYAUME DE RYÛKYÛ  
  armoirie (MON)  
  Shôgun  
  LES ShôguN TOKUGAWA  
  MIROIR  
   
    En savoir plus...
  ACCUEIL  
  PHOTOTHÈQUE  
  COURS DE JAPONAIS  
  LEXIQUE & DICTIONNAIRE  
  LIENS  
  TÉLÉCHARGEMENT  
  NOUS ÉCRIRE ?  
 
 
     
 

 

 

 

 

 

Photographie n°2:© JNTO

 

Hiroshima

                                              Comment s'y rendre ?

Hiroshima (préfecture de Hiroshima) est une ville de plus de 1 144 000 habitants. Hiroshima abrite notamment le parc mémorial pour la paix, le dôme de la bombe A, le Museum of contemporary Art, la flamme de la paix, le cénotaphe, le Shukkei-en (jardin). Un matsuri (fête des fleurs) à lieu du 3 au 5 mai de chaque année. Accessible par avion : aéroport d’Hiroshima ou aéroport de Hiroshima Nishi. Accessible par train: ligne JR par train à grade vitesse station Hiroshima. Les centres d’information touristique se trouvent à l’intérieur de la gare JR, au port Ujina et au parc mémorial pour la paix.

 

Le château de la ville de Hiroshima, Japon« Koi no Jô » ou « Ri Jô » : le château de Hiroshima (広島城) dit château de la carpe (鯉城), fut originellement construit entre 1589 et 1593 pour Terumoto Mori (毛利 輝元 (1553 -1625)),  par Naritoki Ninomiya et Motokiyo Hoita. Il fut édifié sur le delta du fleuve Otagawa. A l'époque le lieu se nommait Gokamura et aucune ville n'exsitait. C'est au commencement des travaux qu'il fut décidé d'attribuer à ces lieux le nom de Hiroshima.

Terumoto Mori était le vassal de Toyotomi Hideyoshi. Lors de la célèbre bataille Sekigahara en 1600, les forces de Toyotomi Hideyoshi affrontèrent celles de Tokugawa Ieyasu. A l'issu des combats les forces de Toyotomi Hideyosh sont défaites. Terumoto Mori fut alors contraint d'abandonner le château de Hiroshima. Le château passa ainsi sous le contrôle de Fukushima Masanori jusqu'en 1619. Ce dernier fut sommé, par le pouvoir shogunal, de quitter la place pour avoir enfreint la règle interdisant toute construction de châteaux sans autorisation préalable. Cette règle avait pour but de limiter le pouvoir des seigneurs (daimyo) régionaux et d'asseoir celui du shogunat. Le domaine échoit alors au clan Asano. Celui-ci y restera jusqu'en 1869. Le dernier daimyo (seigneur) résident au château de Hiroshima fut Asano Nagakoto (浅野長勲 (1842 - 1937)).

Suite à la restauration Meiji de 1868 (retour de l'empereur au pouvoir), le système féodal japonais est aboli et la plupart des châteaux réquisitionnés, démantelés... Il devint un centre militaire, l'armée impériale y établit son quartier général pendant la guerre sino-japonaise de 1894 à 1895. En 1931, le château de Hiroshima fut classé Trésor National. Il fut détruit en 1945, le 6 août à 8h15 du matin lorsqu’un bombardier B 29 Américain lâcha une bombe atomique au dessus de la ville. Il fut reconstruit en 1958. Son donjon de 3 étages et de 26,6 mètres abrite aujourd’hui un musée consacré à l'histoire de la ville avant la seconde guerre mondiale. L’entrée est payante.

Pour consulter le guide ClickJapan sur la ville de Hiroshima, il suffit de cliquer ici.

Pour consulter le mini-guide ClickJapan sur la préfecture de Hiroshima, il suffit de cliquer ici.

Pour consulter la photothèque ClickJapan sur les palais et châteaux japonais, il suffit de cliquer ici.

                                                                                                                                                                                                         ©