CHÂTEAU/HIROSAKI

 
    Vos rubriques
  ACCUEIL histoire  
Histoire du japon  
  DRAPEAU JAPONAIS  
  HYMNE JAPONAIS  
ronin  
Empereurs  
  FAMILLE IMPÉRIALE  
1er Ministres  
Chefs de guerre  
  châteaux  
  structure des châteaux  
  grands sanctuaires  
  grands temples  
  KOFUN  
  ROYAUME DE RYÛKYÛ  
  armoirie (MON)  
  Shôgun  
  LES ShôguN TOKUGAWA  
  MIROIR  
   
    En savoir plus...
  ACCUEIL  
  PHOTOTHÈQUE  
  COURS DE JAPONAIS  
  LEXIQUE & DICTIONNAIRE  
  LIENS  
  TÉLÉCHARGEMENT  
  NOUS ÉCRIRE ?  
 
 
 

 

 

 

 

Photographie©Aomori Prefecture/©JNTO

 

Hirosaki

 

Comment s'y rendre ?

Hirosaki (préfecture d’Aomori) est une ville de plus de 180 000 habitants. Hirosaki abrite notamment Tsugaruhan Neputa Mura (exposition de chars), le Municipal Museum, Kamenokomon, Hirosaki park. Un matsuri (fête) à lieu entre le 1er et le 7 août de chaque année. Accessible par train: ligne JR tohoku par train à grade vitesse station Aoba. Le centre d’information touristique se trouve à l’intérieur de la gare JR.

 

Château de la ville de Hirosaki au Japon

Donjon et jardin du château d'Hirosaki

Hirosaki-Jô (弘前城): Ce château est aussi connu sous le nom de Takaoka (鷹岡城).

Tsugaru Nobuhira (津軽為信), un vassal de Totoyomi Hideyoshi, reçu de ce dernier le domaine de Hirosaki en remerciement de sa contribution à la bataille d'Odawara en 1590. Tsugaru Nobuhira  ordonna la construction du château de Hirosaki dès 1601. Les travaux cessérent à sa mort (vers 1607) et reprirent  en 1609 par la volonté de son héritier Tsugaru Nobuhira (津軽信枚 (1586 - 1631)). Afin d'achever l'édification du château le plus rapidement possible, des éléments furent démantelés des châteaux de Horikoshi  et de Ōura. les travaux s'achevèrent  en 1611.

Dès 1627, le donjon, de 6 étages, fut intégralement détruit par un éclaire. Il ne fut rebâti qu'en 1810 mais fut limité à 3 étages. Un nouvel incendie endommagea Hirosaki en 1805. Suite à la restauration Meiji de 1868 (retour de l'empereur au pouvoir) le système féodal est aboli et le château réquisitionné. Il devient un centre de garnison pour l'armée impériale en 1871. En 1873 le centre d'entraînement aux d'art martiaux, le palais et les murs du château furent volontairement détruits. En 1894 la famille Tsugaru donne au gouvernement ses terres afin d'y établir un parc. Ce parc, toujours existant, fut ouvert au public en 1895. Le château connu un nouvel incendie en 1906 au cours duquel deux tours de guet furent détruites.

En 1937 une partie des édifices fut déclarée trésor national avant que l'ensemble du site ne soit classé comme "important patrimoine culturel" en 1953. Le château avec ses tours de garde, ses portes, ses remparts... abrite un musée et un superbe jardin avec plus de 2 500 cerisiers. L'entrée est payante.

Pour consulter la photothèque ClickJapan sur les palais et châteaux japonais, il suffit de cliquer ici.

Pour consulter le mini-guide ClickJapan sur la préfecture d'Aomori, il suffit de cliquer ici.

                                                                                                                                                                                                         ©