APPARITIONS CIRCONSTANCIELLES

 
    Vos rubriques
  ACCUEIL religion  
religions au japon  
superstition  
grands sanctuaires  
grands temples  
visiter temple & sanctuaire  
  différencier temples et sanctuaires  
  AUTELS  
  amulette  
  o-bon  
  bon odori  
  SHICHIFUKUJIN  
  daruma  
  maneki-neko  
  KOFUN  
  CHEVAL & CROYANCES  
  OFUDA  
  TENGU  
  ONI  
   
    En savoir plus...
  ACCUEIL  
  PHOTOTHÈQUE  
  COURS DE JAPONAIS  
  LEXIQUE & DICTIONNAIRE  
LIENS
TÉLÉCHARGEMENT
NOUS ÉCRIRE ?
 
 
     
 

Source: Dossier de presse musée Guimet. 

 
 

.©Institut des Hautes Études du Collège de France.

"Si le bouddhisme considère les divinités comme soumises à la loi d’impermanence, il ne leur en reconnaît pas moins une position éminente et considère qu’il est bon pour les hommes de se placer sous leur protection. En Inde d’abord, puis dans chacun des pays que son expansion lui a fait traverser, il a fait siens les cultes d’un grand nombre d’entre elles.

Établi officiellement au Japon dans le courant du VIe siècle, il y rencontra le monde des kami, divinités immémoriales de l’archipel, dont la vénération a reçu le nom de shintô ou Voie des Dieux. Cette vieille religion locale à l’origine n’avait pas d’image.

Le terme gongen, qui est tiré du vocabulaire bouddhique chinois et qui se réfère à l’aptitude des buddha et bodhisattva à prendre les formes les plus appropriées à la conversion de chaque sorte d’êtres, est de ceux qui ont permis de systématiser les rapports réciproques des deux religions.

Les kami assimilés à des « apparitions circonstancielles » des buddha et bodhisattva, tenus pour leurs états originels, reçurent alors une iconographie. Cette manifestation la plus sensible de l’influence exercée par le bouddhisme, non sans réciprocité parfois, fut profonde. On décèle encore, ici et là, les traces de ce syncrétisme en dépit de son abolition officielle par le gouvernement de Meiji en 1868. " (Auteur du texte: Bernard Frank).

Les apparitions circonstancielles sont des êtres vénérés arrivant au 5 ème rang du panthéon bouddhiste derrière les bouddhas, bodhisattva, rois de science et les divinités.

Ci-contre à gauche, une Ofuda représentant Bodhidharma sous les traits  de Daruma. Cet ofuda est conservée au temple Nanzen-ji de Kyôto.

 

                                                                                                                                                                                                         ©