ANCIEN GOUVERNEMENT

 
    Vos rubriques
  ACCUEIL Politique  
SYSTÈME POLITIQUE  
GOUVERNEMENT  
ANCIENS GOUVERNEMENTS  
1er Ministres  
  DIÈTE  
  Empereurs  
FAMILLE IMPÉRIALE  
  AGENCE IMPÉRIALE  
  SYNDICATS  
  Constitution  
  Drapeau japonais  
  hymne japonais  
  CHRYSANTHÈME  
  AMBASSADES  
  HISTOIRE  
  RELIGION  
   
    En savoir plus...
  ACCUEIL  
  PHOTOTHÈQUE  
  COURS DE JAPONAIS  
  LEXIQUE & DICTIONNAIRE  
  LIENS  
  TÉLÉCHARGEMENT  
  NOUS ÉCRIRE ?  
 
 
     

 Liens promotionnels

 

 

 
   

 

 

 

 

 

Photographie: DP.

 
 

Japon, ancien Premier Minsitre Japonais Shinzo AbeAncien gouvernement Abe N°II

(2007)

Premier gouvernement du plus jeune Premier Ministre de l'après guerre (52 ans). M. Abe Shinzô qui était à la tête du Parti libéral démocrate (PLD) depuis le 20 septembre 2006, a été élu chef du gouvernement le 26 septembre 2006 lors d'un vote sans surprise. Le nouvel homme fort du pays désire faire du japon une puissance forte et respectée avec une présence accrue sur la scène internationale. Dans cette optique il envisage de réviser la constitution Japonaise élaborée en 1947 au sortir de la guerre et de renforcer sa sécurité.

Après 10 mois au pouvoir les premières élections font figures de test. Le résultat est sans appel. C'est un échec quasi historique pour le PLD et son allié le new Komeitô. Lors des sénatoriales partielles (chambre haute) du 29 juillet 2007 visant à renouveler 121 des 242 sièges de la chambre, le PLD n'obtint que 37 sièges. Bénéficiant toujours de la majorité à la chambre basse, cette défaite électorale et la perte de la majorité au sein de la chambre haute sera sans incidence sur le train de réforme voulu par le gouvernement. Avant même les résultats définitifs M. Abe Shinzô avait prévenu qu'il ne démissionnerait pas. Il n'en reste pas moins que le 27 août 2007 le Premier Ministre procède à un remaniement ministériel d'importance. Ce remaniement ne sera toutefois pas suffisant pour mettre fin à une impopularité toujours grandissante.

L'impopularité du Premier Ministre est sans doute due à de multiples facteurs: - maladresse politique de certains ministres ceux-ci déclarant par exemple que le bombardement en 1945 de Nagasaki était "compréhensible" (Ministre de la défense), que les femmes étaient des "machines à bébés" (Ministre de la santé)... - scandale moral et financier:  suicide d'un ministre, détournement de subvention électorale... - programme et positions parfois trop conservatrices, idéologiques, voir rétrogrades pour certains - désaffection des "campagnes" base électorale traditionnelle du PLD.

M. Abe Shinzô démissionne le 12 septembre 2007. La raison officiellement avancée pour justifier cette démission tient à l'état de santé du Premier Ministre. M. Abe Shinzô organise le 24 septembre 2007 une conférence de presse à partir de l'hôpital de Tôkyô, ou il est hospitalisé, pour présenter ses excuses aux japonais d'avoir démissionner. M.Yasuo Fukuda succède à M. Abe au poste de Premier Ministre.

Le symbole "*" indique que le ministre ou ministre d'état concerné a été reconduit dans l'exercice de ses fonctions lors du remaniement ministériel.

 

Composition du gouvernement Abe n°2 (août 2007 - septembre 2007)

- Premier ministre : M. Abe Shinzô;

- Secrétaire général du gouvernement (Porte-parole du gouvernement): M. Yosano Kaoru;

- Ministre des Finances : M. Nukaga Fukushiro ;

- Ministre des Affaires étrangères : M. Nobutaka Machimura;

- Ministre de la Justice : M. Hatoyama Kunio;

- Directeur général de l'Agence de défense (ministre de la Défense) : M. Komura Masahiko;

- Ministre de l'Industrie, du Commerce et de l'Économie : M. Amari Akira*;

- Ministre des Affaires intérieures et des communications : M. Masuda Hiroya;

- Ministre de la Santé, du Travail et de la sécurité sociale : M. Masuzoe Yoichi;

- Ministre de l'Agriculture, des Forêts et de la Pêche: M. Endo Takehiko (démissionnaire le 3 septembre). Remplacé par Mme Masatoshi Wakabayashi;

- Ministre de l'Environnement : Kamoshita Ichiro;

- Ministre des Transports et de l'aménagement du territoire : M. Fuyushiba Tetsuzo *;

- Ministre de l'Éducation, de la Culture, des Sports, des Sciences et de la Technologie : M. Ibuki Bunmei*;

- Président de la Commission nationale de la sûreté publique : Izumi Shinya;

- Secrétaire d'État responsable des Services Financiers et des réformes administratives : Watanabe Yoshimi;

- Secrétaire d'Etat en charge d'Okinawa, des Territoires du nord, de la qualité de la vie  Sciences et les nouvelles technologies: Kishida Fumio;

- Secrétaire d'État aux affaires sociales et à l'égalité des sexes : kamikawa Yoko;

- Secrétaire d'Etat à la politique économique et financière: Ôta Hiroko*;

                                                                                                                                                                                                         ©