TOKUGAWA YOSHIMUNE - 徳川 家宣

 
    Vos rubriques
  ACCUEIL histoire  
Histoire du japon  
  DRAPEAU JAPONAIS  
  HYMNE JAPONAIS  
ronin  
Empereurs  
  FAMILLE IMPÉRIALE  
1er Ministres  
Chefs de guerre  
  châteaux  
  structure des châteaux  
  grands sanctuaires  
  grands temples  
  KOFUN  
  CHEVAL & CROYANCES  
  ROYAUME DE RYÛKYÛ  
  Shôgun  
  LES ShôguN TOKUGAWA  
  MIROIR  
   
    En savoir plus...
  ACCUEIL  
  PHOTOTHÈQUE  
  COURS DE JAPONAIS  
  LEXIQUE & DICTIONNAIRE  
  LIENS  
  TÉLÉCHARGEMENT  
  NOUS ÉCRIRE ?  
 
 
     

 Liens promotionnels

 

 

 
 

 Avertissement! Les dates données ici ne sont qu'indicatives et peuvent légèrement varier d'un ouvrage à un autre. Il est vivement conseillé de vérifier et confronter les informations ici données. S'il apparaissait une inexactitude ou une erreur nous vous remercions d'avance de bien vouloir nous l'indiquer.

Copyright des illustrations :DP

 
 

                                            

Japon - Shôgun - Tokugawa Yoshimune
Tokugawa Yoshimune 徳川 吉宗
27 novembre 1684 - 12 juillet 1751
8ème Shôgun Tokugawa
Nom posthume: Yûtoku-in
Précédé par: Tokugawa Ietsugu
Succédé par: Tokugawa Ieshige

Tokugawa Yoshimune (徳川 吉宗), naquit le 27 novembre 1684 et disparu le 12 juillet 1751 après avoir été le 8ème Shôgun de la lignée des Tokugawa.

Environnement familial.

Son nom de naissance était Genroku (源六). Ce n’est que lors de la cérémonie du Genpuku (元服), marquant le passage à l’âge adulte, que ce dernier abandonna ce nom au profit de celui de Shinnosuke. Il changea encore de nom lorsqu’il succéda à son père en 1705 (pour prendre celui de Yorikata), puis lorsqu’il devint Shôgun en 1716 (pour prendre son nom définitif, Yoshimune).

Il fut le premier Shôgun Tokugawa à ne pas descendre directement du fondateur de la lignée principale des Tokugawa (Tokugawa Iemitsu).

La lignée principale des Tokugawa s’étant éteinte au décès prématuré du Shôgun Tokugawa Ietsugu ( 徳川 家継 ) le 19 juin 1716, il fut décider se choisir son successeur parmi les branches collatérales de la famille Tokugawa.

Le fondateur de la lignée principale des Tokugawa, Tokugawa Ieyasu (徳川 家康(1543 - 1616)), avait prévu l’éventualité de l’extinction de sa lignée en cas d’absence d’héritier mâle. Afin de parer à cette éventualité et pouvoir perpétuer le Shôgunat des Tokugawa, il choisit trois de ses fils afin que ceux-ci fondent des lignées collatérales. En cas d’absence d’héritier ces branches regroupées sous le nom de Tokugawa Gosanke (徳川御三家,) devait être capable de palier à cette absence en fournissant un successeur.

 Les trois lignées collatérales étaient les branches Kii, Owari et Mito.

Le fondateur de la branche Kii était Tokugawa Yorinobu (徳川頼宣 (1602 - 1671) seigneur de la province de Kii, fils du fondateur du shogunat des Tokugawa, Tokugawa Ieyasu.  

 En 1705 Tokugawa Yoshimune succède à son père Tokugawa Mitsusada (徳川光貞 (1627 - 1705)) à la tête du fief de Kii. Il devient le représentant de la branche Kii des Tokugawa.

En 1716, afin de perpétuer la dynastie shogunale des Tokugawa, il fut décidé de choisir au sein de la branche Kii un successeur au défunt Shôgun Tokugawa Ietsugu. Tokugawa Yoshimune devint donc Shôgun.

Tokugawa Yoshimune eut trois fils :

Tokugawa Ieshige (徳川 家重 (1712 - 1761))

Tokugawa Munetake (徳川宗武 (1716- 1771)) et,

Tokugawa Munetada (徳川宗尹, (1721 - 1765)).

L’exercice du pouvoir.

Tokugawa Yoshimune eut un règne long et réputé pour la sagesse de ses décisions. Il mis à l’écart le très confucéen conseillé des deux dernier Shôgun Arai Hakuseki (新井白石 (1657 - 1725)). Cette décision traduit une volonté de mener une politique pragmatique plus éloignée des canons confucéens mais économiquement plus appropriée. Il instaure des guildes de marchants afin d’augmenter le contrôle du pouvoir centrale et d’étendre l’assise des taxes. Dans un souci financier, il mit en place des lois somptuaire et limita ses propres dépenses. Il fit distribuer au commun d’importantes quantités de riz. Il réussit à stabiliser le prix cette denrée. Ces actions en faveur du riz lui valurent le surnom de Shôgun du riz (Kome-Shôgun).

Amoureux des arts et des sciences, il assoupli en 1720 la législation interdisant l’usage de livres en provenance de l’étranger. Cette réforme se traduisit par une importante activité de traduction d’ouvrages et le début de l’étude des sciences occidentales.

La succession.

Afin d’assurer sa succession, Tokugawa Yoshimune utilisa une méthode que le fondateur de la lignée des Tokugawa (Tokugawa Ieyasu) avait déjà utilisée plus d’un siècle auparavant. Cette méthode consistait à transmettre de son vivant le pouvoir à son héritier.

En 1745 Tokugawa Yoshimune se retira des affaires et prit le titre de Ōgosho. Il désigna son fils Tokugawa Ieshige (徳川 家重 (1712 - 1761)) pour lui succéder. Tokugawa Ieshige devint le 9ème Shôgun de la lignée des Tokugawa.

Tokugawa Yoshimune s’éteindra 6 années après, le 12 juillet 1751.

                                                                                                                                                                                                         ©