TOKUGAWA TSUNAYOSHI- 徳川 綱吉

 
    Vos rubriques
  ACCUEIL histoire  
Histoire du japon  
  DRAPEAU JAPONAIS  
  HYMNE JAPONAIS  
ronin  
Empereurs  
  FAMILLE IMPÉRIALE  
1er Ministres  
Chefs de guerre  
  châteaux  
  structure des châteaux  
  grands sanctuaires  
  grands temples  
  KOFUN  
  CHEVAL & CROYANCES  
  ROYAUME DE RYÛKYÛ  
  Shôgun  
  LES ShôguN TOKUGAWA  
  MIROIR  
   
    En savoir plus...
  ACCUEIL  
  PHOTOTHÈQUE  
  COURS DE JAPONAIS  
  LEXIQUE & DICTIONNAIRE  
  LIENS  
  TÉLÉCHARGEMENT  
  NOUS ÉCRIRE ?  
 
 
     

 Liens promotionnels

 

 

 
 

 Avertissement! Les dates données ici ne sont qu'indicatives et peuvent légèrement varier d'un ouvrage à un autre. Il est vivement conseillé de vérifier et confronter les informations ici données. S'il apparaissait une inexactitude ou une erreur nous vous remercions d'avance de bien vouloir nous l'indiquer.

Copyright des illustrations :DP

 
 

                                            

Japon - Shôgun - Tokugawa Tsunayoshi
Tokugawa Tsunayoshi - 徳川 綱吉
23 février 1646 - 19 février 1709
5ème Shôgun Tokugawa
Nom posthume: Jôken-in
Précédé par: Tokugawa Ietsuna
Succédé par: Tokugawa Ienobu

Tokugawa Tsunayoshi (徳川 綱吉 (1646 - 1709)) était le quatrième fils du Shôgun TokugawaI emitsu (徳川 家光 (1604 - 1651)). Né le 23 février 1646, il décéda le 19 février 1709 après avoir été le 5ème Shôgun de la lignée des Tokugawa succédant ainsi à son frère le Shôgun Tokugawa Ietsuna.

Environnement familial.

Tokugawa Tsunayoshi naquit à Edo (actuel Tôkyô), vécu au château d’Edo et reçu une éducation littéraire.

Il fut le daimyo (seigneur) de la province de Tatebayashi jusqu’en 1681 date à laquelle il devint Shôgun. Il est le fruit de Tokugawa Ietsuna, 3ème Shôgun, avec l’une de ses concubines.

Tokugawa Tsunayoshi est issu d’une fratrie de 6 enfants dont il est le quatrième fils. Chiyo-hime (29 avril 1637 - 10 janvier 1699) fut sa sœur aînée.

Ses frères furent :

Ietsuna (1641 - 1680) (ancien Shôgun),

Kamematsu (décédé très jeune),

Tsunashige (28 juin 1644 – 29 octobre 1678) et,

Tsurumaru (décédé très jeune).

La prise du pouvoir.

Son frère, le Shôgun Tokugawa Ietsuna décéda le 4 juin 1680. Immédiatement Tokugawa Tsunayoshi prend la tête de l’administration centralisée située à Edo mais la succession au titre de Shôgun demeura entière.  Il ne fut cependant pas immédiatement investi du titre de Shôgun. Certains préféraient voir le titre de Shôgun échoir à un membre de la famille impériale. D’autres, à l’instar de Hotta Masatoshi (堀田正俊 (1634 - 1684)) suggérant que le titre reste au sein de la famille Tokugawa.

Finalement Tokugawa Tsunayoshi fut investi du titre de Shôgun qu’en 1681. Afin de remercier Hotta Masatoshi de son soutien, il lui attribua le titre de tairō (大老). Ce titre n’était pas seulement honorifique. Il investissait son dépositaire de pouvoirs presque aussi étendus que ceux du Shôgun.

L’exercice du pouvoir.

Tokugawa Tsunayoshi fut conseillé dans l’exercice du pouvoir par sa mère Keishōin puis, plus tardivement, par le seigneur Yanagisawa Yoshiyasu (柳沢吉保 (1658 – 1714)).

Le shôgunat de Tokugawa Tsunayoshi fut à la fois religieux et autoritaire. Tokugawa Tsunayoshi n’hésita nullement à confisquer des fiefs, à demander à certains vassaux de pratiquer le seppuku (suicide rituel).

Sous l’influence de sa mère sa politique fut pétrie d’accents religieux. Il se positionna ainsi comme le protecteur du néoconfucianisme.  De par cette influence il édicta tout un ensemble de mesures visant à protéger toute espèce vivante. Il se concentra particulièrement sur le sort réservé aux chiens. En quelques années des dizaines de milliers de chiens, arpentaient sans contrôle les rues de la capitale Edo provoquant notamment des nuisances malodorante. Cette attention lui valu le sobriquet de Shôgun des chiens (Inu-Kubō - 犬公方).

Le début de son règne fut emprunt de sagesse. Il passa pour être le protecteur des arts et des lettres, prit des mesures d’économie, interdit la prostitution et tenta d’augmenter le niveau de vie de la population.

Dans un second temps Tokugawa Tsunayoshi laissa libre court à ses caprices et prit des mesures calamiteuses pour le pays en augmentant les taxes, laissant notamment la monnaie se dévaluer….

A noter que c’est sous le shôgunat de Tokugawa Tsunayoshi qu’eut lieu, en 1701, le très célèbre événement des 47 ronins. Les ronins étaient des anciens samouraïs du seigneur Asano Naganori (浅野長矩 (1667- 1701)). Asano Naganori ayant été condamné à mort à la suite d’une altercation avec Kira Yoshinaka (吉良義央 (1641 - 1703)). Ces samouraïs vengèrent sa mort en assassinant Kira Yoshinaka.  A l’exception de l’un d’entre eux, tous se suicidèrent (seppuku) à la suite de cette action. Cet épisode les rendra célèbres et aujourd’hui encore ces ronins sont perçus comme des héros.

En 1704 Tokugawa Tsunayoshi n’ayant pas d’héritier décida d’adopter Tokugawa Ienobu (徳川 家宣 (1662 - 1712)) afin de lui succéder. Tokugawa Ienobu était le fils de son frère, Tokugawa Tsunashige.

Sérieusement malade, Tokugawa Tsunayoshi, s’éteindra à l’âge de 62 ans le 17 février 1709. N’ayant pas d’héritier mâle, lui succéda au titre de shôgun, Tokugawa Ienobu (徳川 家宣 (1662 - 1712)) son neveu.

                                                                                                                                                                                                         ©