TOKUGAWA IENARI - 徳川 家斉

 
    Vos rubriques
  ACCUEIL histoire  
Histoire du japon  
  DRAPEAU JAPONAIS  
  HYMNE JAPONAIS  
ronin  
Empereurs  
  FAMILLE IMPÉRIALE  
1er Ministres  
Chefs de guerre  
  châteaux  
  structure des châteaux  
  grands sanctuaires  
  grands temples  
  KOFUN  
  CHEVAL & CROYANCES  
  ROYAUME DE RYÛKYÛ  
  Shôgun  
  LES ShôguN TOKUGAWA  
  MIROIR  
   
    En savoir plus...
  ACCUEIL  
  PHOTOTHÈQUE  
  COURS DE JAPONAIS  
  LEXIQUE & DICTIONNAIRE  
  LIENS  
  TÉLÉCHARGEMENT  
  NOUS ÉCRIRE ?  
 
 
     

 Liens promotionnels

 

 

 
 

                                            

Japon - Shôgun - Tokugawa Ienari
Tokugawa Ienari 徳川 家斉
18 novembre 1773 - 22 mars 1841
11ème Shôgun Tokugawa
Nom posthume: Kan'eiji
Précédé par: Tokugawa Ieharu
Succédé par: Tokugawa Ieyoshi

Tokugawa Ienari (徳川 家斉 (1773 - 1841)) naquit le 18 novembre 1773 et disparu le 22 mars 1841 après avoir été le 11ème Shôgun de la lignée des Tokugawa.

Son nom de naissance était Hitotsubashi Toyochiyo. Ce n’est que lors de la cérémonie du Genpuku (元服), marquant le passage à l’âge adulte, que ce dernier abandonna ce nom au profit de celui de Ienari.

A l’âge de 4 ans,  en 1776, il est promis à la fille du Daimyô (seigneur) du domaine de Satsuma. Celle-ci se nommait Shimazu no Shige-hime (1745 - 1833). Leur mariage fut célébré en 1789. Entre-temps le Shôgun  Tokugawa Ieharu (徳川家治 (1737 - 1786)), sans enfant, décide en 1781 de l’adopter afin qu’il prenne sa succession. Tokugawa Ienari devint Shôgun en 1787 grâce à l’appui de Tanuma Okitsugu et du clan Matsudaira. A noter que la famille Tokugawa entretient un lien de parenté avec la famille Matsudaira En effet avant 1567 la famille Tokugawa portait le nom de Matsudaira.

Son règne fut le plus long (50 ans) de la lignée shogunal des Tokugawa. Son passage fut marqué par un laxisme financier, des dépenses fastueuses et une corruption endémique.

Cette situation était néanmoins supportable du fait de la stabilité du système politique et l’amélioration des récoltes de riz (à la base de l’alimentation japonaise).

L’important incendie qui ravagea la ville de Edo (actuelle Tôkyô), du 6 au 11 mars 1788, fut l’un des événements les plus traumatisant de son règne.

En 1837 il dut faire face à des jacqueries. Celles-ci furent durement réprimées.

En 1792 un bâtiment de la marine russe accosta en la ville japonaise d’Ezo (actuel Hokkaido) afin d’obtenir l’ouverture de relations commerciales. Tokugawa Ienari fidèle à la politique isolationniste du japon refusa.

En 1804, une nouvelle expédition russe emmenée par Nicolai Petrovich Rezanov tenta de nouveau d’obtenir l’ouverture de négociation commerciale.  Tokugawa Ienari refusa de nouveau.

En représailles, la communauté japonaise des îles Kuriles fut victimes de raides menées par des navires russes. Suites, notamment, à ses tentatives Tokugawa Ienari renforce les côtes japonaises et réitère la position d’isolation du japon au travers  de l’acte  Gaikokusen Uchiharai Rei de 1825. A l’instar de la marine russe, le vaisseau américain Morrisson tentera en vain  en 1837 d’établir des relations commerciales avec le Japon.

Tokugawa Ienari reste surtout connu pour son harem de 900 femmes entretenues au château de Edo dans le quartier des femmes Ōoku (大奥,), ses quarante concubines et se descendance pléthorique (plus d’une cinquantaine d’enfants).

Fidèle à la tradition, Tokugawa Ienari se retire des affaires afin de transmettre de son vivant le pouvoir à son héritier. En 1837, il transmet le titre de Shôgun à son second fils Tokugawa Ieyoshi (徳川 家慶 (1793 -1853)). Tokugawa Ienari décéda le 22 mars 1841.

Avertissement! Les dates données ici ne sont qu'indicatives et peuvent légèrement varier d'un ouvrage à un autre. Il est vivement conseillé de vérifier et confronter les informations ici données. S'il apparaissait une inexactitude ou une erreur nous vous remercions d'avance de bien vouloir nous l'indiquer.

Copyright des illustrations :DP

                                                                                                                                                                                                         ©