TEMPLES DE KAMAKURA

 
 

Les grands temples bouddhistes de Kamakura.

Comment s'y rendre ?

Kamakura est une ville de 173 588 habitants (estimation 2008) de la préfecture Kanagawa. Cette ville abrite de nombreux temples. Kamakura est accessible par train en utilisant les lignes JR, Yokosuka, Odakyû. Le centre d'information touristique se trouve dans la gare JR de Kamakura.

 

 

Bouddha1.jpg (62819 octets)Kôtoku-in (高徳院): C'est un ancien temple qui fut détruit au XVe siècle (en 1495) par un raz de marée "tsunami". Aujourd'hui il ne reste plus que l'immense statue de bouddha (Daibutsu) datant de 1252 (voir photo ci-contre). Cette statue représente le bouddha Amida en position du lotus pèse 98t et mesure 11.31 mètres de haut. Il était autrefois recouvert de feuilles d’or. Une ouverture dans son dos permet de monter jusqu'au niveau des yeux.

 

Hase-dera ou Kaikōzan Jishōin Hase-dera (海光山慈照院長谷寺): Temple de la secte Jôdo situé à Hase abritant de nombreux objets d'art, un jardin, un restaurant... Vous découvrirez aussi le plus grande statue de bois de Japon. Une statue en bois de camphrier de 9,18m de la déesse kannon à 11 têtes. Elle est attribuée au moine Tokudō. Le temple Hase-dera aurait été construit pour la première fois par le religieux Dômyô en 686. Il est l'un des 33 temples faisant parti du pèlerinage en l'honneur de la déesse Kannon. le site est constitué de divers bâtiments du XVIIe et XVIIIe siècle. Ce temple est situé à 5 minutes de marche de la station Hase. Adresse: 3-11-2 Hase, Kamakura. Photographie©NARA TOURISM FEDERATION/©JNTO

 

Kenchô-ji (建長寺) : Temple zen fondé par Daigaku Zenji (nationalité chinoise) en 1249 à la demande de l'empereur Go-Fukakusa (後深草天皇 (1243 - 1304)). Il fut officiellement nommé premier temple Gozan (groupe des cinq plus grands temple zen). C'est l'un des temple zen les plus ancien du japon. C'est aussi le premier à voir été construit à Kamakura. Il fut reconstruit au XVe, XVIIe et XXe siècle. Il abrite des objets d'art de la période kamakura (1185 à 1333). La cloche (Bonshō) inventoriée comme trésor national date de 1255, le Butsuden (halle principal) classé au patrimoine date de 1647, la porte principale (Sanmon) date de 1754, le Hattō (halle de Dharma) fut construit en 1814. Ce dernier est la plus importante structure bouddhiste de l'ouest du Japon. Son plafond est agrémenté d'un dradon peint par Junsaku Koizumi (小泉淳作) en 2003. Derrière le Butsuden se trouve un jardin au bout duquel se trouve le Hansōbō un sanctuaire dédié à l'esprit tutélaire Hansōbō. Adresse: 8, Yamanouchi, Kamakura, Kanagawa 247-0062.

 

Engaku-ji (円覚寺) ou Zuirokuzan Engaku Kōshō Zenji (瑞鹿山円覚興聖禅寺) : Temple zen de la secte Rinzai fondé à la demande du régent Hôjô Tokimune (北条 時宗) en 1282 après la deuxième tentative d'invasion Mongole. Il était destiné à honorer les victimes des deux camps. En même temps que commence la construction du temple débute la copie du Sutra de l’illumination parfaite (texte religieux bouddhiste). Ce texte se nomme en japonais « Engaku-kyo ». C’est du nom de ce texte que provient celui du temple. Le temple Engaku-ji devient officiellement le deuxième temple Gozan (groupe des cinq plus grands temples zen). Ces encore aujourd’hui un haut lieu du zazen (méditation). Ce temple fut détruit puis reconstruit en 1400, 1563 et 1923. Sur les 47 bâtiments d’origine il ne reste aujourd’hui que 17 bâtisses. La cloche Bonsho datant de 1301  et le Shariden  un bâtiment de style chinois de la dynastie des Song datant de 1285 sont classés comme trésors nationaux. Le Shariden  sert aujourd’hui de salle des reliques. Un bâtiment non accessible au public conserve une relique de bouddha. Un salon de thé est à la disposition des visiteurs.

 

Jufuku-ji  ou Kikokuzan Kongō Jufuku-ji Zenji (亀谷山金剛寿福禅寺): Temple zen de la secte Rinzai fondé à la demande de Hōjō Masako (北条 政子 (1156 -1225)) en 1200. Hōjō Masako était l'épouse de Minamoto no Yoritomo (源 頼朝) premier shogun de Kamakura. Myōan Eisai (明菴栄西) fut l'un des moines fondateur du Jufuku-ji. Il est réputé pour avoir introduit au Japon depuis la chine la pensée zen de l'école Rinzai ainsi que le thé vert. Ce temple fut officiellement nommé troisième temple Gozan (groupe des cinq plus grands temples zen). Il fut détruit puis reconstruit en 1247, 1395. Seul subsiste de cette période le butsuden (salle principale contenant une statue de bouddha). La plupart des bâtiments actuels ont été construits entre 1751 et 1763. Le temple abrite un important cimetière ou reposent tous les moines ayant officiés au temple depuis sa création ainsi que les sépultures de Hōjō Masako et de son fils Minamoto no Sanetomo (源 実朝) troisième shogun de Kamakura. A noter que ces 2 dernières sépultures prennent la forme de yagura. Cela signifie que ces tombes sont creusée à même la roche.

 

Jôchi-ji ou Kinpōzan Jōchi-ji (金宝山浄智寺): Temple zen de la secte Rinzai fondé par Hôjô Munemasa  (1253–1281) et son fils Hôjô Morotoki (1275–1311) en 1269. Au décès de Hôjô Munemasa ce fut sans doute le régent Hōjō Tokimune (北条 時宗 (1251 - 1284)) qui supervisa la fin des travaux. Le temple fut achevé en 1283. le première prètre zen à officier en ce temple fut Nanshu Kōkai. Le temple Jôchi-ji fut officiellement nommé quatrième temple Gozan (groupe des cinq plus grands temples zen). Ce temple abrite diverses statues de bois sculptées les plus remarquables étants celles de Amida, Miroku et Shaka. Tous les bâtiments actuels sont de construction récentes. Adresse: 1402 Yamanouchi, Kamakura, Kanagawa 247-0062.

 

Zuisen-ji : temple zen de la secte Rinzai-shû fondé par Musô Soseki en 1327. Ce temple abrite une statue de bois du religieux Musô Soseki,un jardin de fleurs et un superbe jardin de roche.

 

Tôkei-ji : temple zen de la secte Rinzai-shû fondé en 1285 en l'honneur de la déesse Suigetsu Kannon. Ce temple eut pour fonction d'accueillir les femmes maltraitées.

 

Ankokuron-ji : temple zen de la secte Nichiren fondé en 1274 par Nichiren  lui-même. L'ensemble des bâtiments actuellement visibles, datent de 1751/1753. Ce temple offre un bon point de départ au visiteur pour des promenades dans les bois entourant le temple.

 

Myôhôn-ji : temple zen de la secte Nichiren fondé en 1275 par Hiki Yoshimoto. Ce temple possède une grande statue de métal de Nichiren. Myôhôn-ji offre aussi un bon point de départ au visiteur pour des promenades dans les bois entourant le temple.
                                                                                                                                                                                                         ©