Royaume de Ryūkyū

 
    Vos rubriques
  ACCUEIL histoire  
Histoire du japon  
  Drapeau japonais  
  hymne japonais  
ronin  
Empereurs  
  FAMILLE IMPÉRIALE  
1er Ministres  
Chefs de guerre  
  châteaux  
  structure des châteaux  
  grands sanctuaires  
  grands temples  
  KOFUN  
  ROYAUME DE RYÛKYÛ  
  armoirie (MON)  
  Shôgun  
  MIROIR  
   
    En savoir plus...
  ACCUEIL  
  PHOTOTHÈQUE  
  COURS DE JAPONAIS  
  LEXIQUE & DICTIONNAIRE  
  LIENS  
  TÉLÉCHARGEMENT  
  NOUS ÉCRIRE ?  
 
 
     

 Liens promotionnels

 

 

 
 
Enceinte du château de Shuri. Ancien château de la Dynastie Shô. Ville de Naha.
 

Le Ryûkyû était un royaume situé sur l'archipel d'Okinawa indépendant de l'empire Japonais.

Antérieurement au XIVe siècle l’île d’Okinawa était divisée en de multiples seigneuries rivales. A partir du XIVe  l’île d’Okinawa s'organise en 3 grands royaumes : le royaume Hokuzan (北山 dit de “la montagne du nord”), le royaume Chūzan (中山dit de “la montagne du centre”) et le royaume Nanzan (南山dit de “la montagne du sud”).

En 1419 le roi Shō Hashi (尚巴志) (1371 – 1439) du royaume Chūzan conquiert le royaume d’Hokuzan. 10 ans plus tard, le même roi Shō Hashi prend possession du royaume de Nanzan. Okinawa se trouvant unifiée, une nouvelle ère s’ouvre pour l’archipel d’Okinawa qui devient alors le royaume de Ryūkyū (琉球王国). Le siège du pouvoir central s'exerce depuis Naha, la capital du royaume.

 

Nom

Règne

Première Dynastie Shō

Shō Hashi - 尚巴志

1429–1439

Shō Chū - 尚忠

1440–1442

Shō Shitatsu - 尚思達

1443–1449

Shō Kinpuku - 尚金福

1450–1453

Shō Taikyū - 尚泰久

1454–1460

Shō Toku - 尚徳

1461–1469

Seconde Dynastie Shō

Shō En - 尚円

1470–1476

Shō Sen'i - 尚宣威

1477

Shō Shin - 尚真

1477–1526

Shō Sei - 尚清

1527–1555

Shō Gen - 尚元

1556–1572

Shō Ei - 尚永

1573–1586

Shō Nei - 尚寧

1587–1620

Shō Hō - 尚豊

1621–1640

Shō Ken - 尚賢

1641–1647

Shō Shitsu - 尚質

1648–1668

Shō Shōken - 尚象賢 (premier ministre)

1666–1673

Shō Tei - 尚貞

1669–1709

Shō Eki - 尚益

1710–1712

Shō Kei - 尚敬

1713–1751

Sai On - 蔡温 (régent)

1751–1752

Shō Boku - 尚穆

1752–1795

Shō On - 尚温

1796–1802

Shō Sei - 尚成

1803–1804

Shō Kō - 尚灝

1804–1828

Shō Iku - 尚育

1829–1847

Shō Tai - 尚泰

1848–11 Mars 1879

Situé entre les côtes chinoises et japonaises, ce royaume indépendant, devient vite prospère grâce au commerce avec la chine, la Corée, la Thaïlande et d’autres pays du sud-ouest asiatique. Le XVe et XVIe siècles marque l'apogée de ce jeune royaume.  Le commerce avec la chine est si important que le royaume passa indirectement sous l’influence de cette dernière. Au début du XVIIe siècle le shogunat des Tokugawa (le pouvoir central du Japon) autorise la famille Shimazu (島津氏) seigneur du domaine de Satsuma (薩摩藩) à conquérir le royaume de Ryūkyū.  Le royaume passe alors sous la domination du clan Shimazu en 1609 et le roi Shō Nei (尚寧 - 1564 – 1620) est gardé prisonnier 2 années durant. En 1611 le roi Shō Nei remonte sur le trône et exerce son pouvoir dans le cadre étroit que lui consent le clan Shimazu et le Shogunat des Tokugawa. Les îles Amami (奄美諸島) appartenant à l’archipel d’Okinawa sont alors rattachées au domaine de Satsuma contrôlé par la famille Shimazu.

Le royaume de Ryūkyū  est donc sous la double influence de la Chine et du Japon. Les seigneurs de Satsuma s’accommodent parfaitement de cette situation. En effet, l’indépendance officielle dont jouit le royaume de Ryūkyū permet indirectement au domaine de Satsuma d’entretenir de bénéfiques relations commerciales avec la chine et de contourner ainsi l’interdiction, faite par celle-ci, de commercer avec le Japon.

En 1879 le royaume de Ryūkyū est annexé et le régime monarchique du royaume aboli. Le roi Shō Tai (尚泰- 1843 – 1901), dernier roi du royaume est destitué et « convié » à resté à Tôkyô. L’empereur Meiji lui concèdera le titre de marquis (kōshaku - 侯爵). Le royaume de Ryūkyū disparait définitivement pour devenir la préfecture d’Okinawa. Les îles Amami sont intégrées à la préfecture de Kagoshima.

Avertissement! Les dates données ici ne sont qu'indicatives et peuvent légèrement varier d'un ouvrage à un autre. Il est vivement conseillé de vérifier et confronter les informations ici données. S'il apparaissait une inexactitude ou une erreur nous vous remercions d'avance de bien vouloir nous l'indiquer.

                                                                                                                                                                                                         ©