TOKUGAWA HIDETADA - 徳川 秀忠

 
    Vos rubriques
  ACCUEIL histoire  
Histoire du japon  
  DRAPEAU JAPONAIS  
  HYMNE JAPONAIS  
ronin  
Empereurs  
  FAMILLE IMPÉRIALE  
1er Ministres  
Chefs de guerre  
  châteaux  
  structure des châteaux  
  grands sanctuaires  
  grands temples  
  KOFUN  
  CHEVAL & CROYANCES  
  ROYAUME DE RYÛKYÛ  
  Shôgun  
  LES ShôguN TOKUGAWA  
  MIROIR  
   
    En savoir plus...
  ACCUEIL  
  PHOTOTHÈQUE  
  COURS DE JAPONAIS  
  LEXIQUE & DICTIONNAIRE  
  LIENS  
  TÉLÉCHARGEMENT  
  NOUS ÉCRIRE ?  
 
 
     

 Liens promotionnels

 

 

 
 

 

 

 

Avertissement! Les dates données ici ne sont qu'indicatives et peuvent légèrement varier d'un ouvrage à un autre. Il est vivement conseillé de vérifier et confronter les informations ici données. S'il apparaissait une inexactitude ou une erreur nous vous remercions d'avance de bien vouloir nous l'indiquer.

Copyright des illustrations :DP

 
 

                                            

Japon - Shôgun - Tokugawa Hidetada
Tokugawa Hidetada 徳川 秀忠
2 mai 1579 - 14 mars 1632
2ème Shôgun Tokugawa
Nom posthume: Taitoku-in
Précédé par: Tokugawa Ieyasu
Succédé par: Tokugawa Iemitsu

Tokugawa Hidetada (徳川 秀忠 (1579-1632)) est le troisième fils de Tokugawa Ieyasu. En 1605, son père, Tokugawa Ieyasu, lui transmet le titre de Shôgun. Il devient ainsi le 2ème Shôgun de la lignée dynastique des Tokugawa.

Environnement Familial.

Il semble que Hidetada Tokugawa soit né le 2 mai 1579 de Saigo no Tsubone l’une des concubines de Tokugawa Ieyasu son père.

Hidetada Tokugawa avait 2 frères aînés, Matsudaira Nobuyasu (松 平 信 康 1559 - 1579) et O Gi Maru.

Le frère aîné, Matsudaira Nobuyasu, fut  accusé de complot à l’encontre de son oncle le seigneur Oda Nobunaga. Son père, Tokugawa Ieyasu, inféodé à Oda Nobunaga demanda donc à son fils de commettre le seppuku (suicide rituel).

Le second frère, O Gi Maru, fut adopté par Toyotomi Hideyoshi (豊臣 秀吉  1536 -1598) l’un des seigneurs de guerre les plus puissants du Japon.

Hidetada Tokugawa est donc l’héritier naturel de la famille Tokugawa.

Enfance.

Hidetada Tokugawa passe une partie de son enfance dans la province de Mikawa (aujourd’hui préfecture d’Aichi) fief de la famille Tokugawa. Afin de s’assurer de la loyauté du clan des Tokugawa, Toyotomi Hideyoshi demande Tokugawa Ieyasu de lui remettre son fils, Hidetada Tokugawa, en otage. En 1590, à l’âge de 11 ans Hidetada Tokugawa se voit retenu et élevé par Toyotomi Hideyoshi.

Lors de son enfance Hidetada Tokugawa porte le nom de Nagamaru. Ce n’est qu’en 1592, lors de la cérémonie du Genpuku (元服), marquant le passage à l’âge adulte, que ce dernier abandonna le nom de Nagamaru au profit de celui de Hidetada. C’est au cours de cette même cérémonie qu’il fut officiellement désigné héritier de la famille Tokugawa. Cette cérémonie fut  présidée par Toyotomi Hideyoshi. En 1593 Hidetada Tokugawa fut renvoyé aux côtés de son père.

Les faits d’arme.

En 1 600, lors de la décisive bataille de Sekigahara (関ヶ原の戦い) qui donna le contrôle du Japon à Tokugawa Ieyasu, Hidetada Tokugawa assura le commandement de 16 000 hommes. Lors de ces événements, Hidetada Tokugawa, aligné contre le clan Shinano, se devait d’arriver avec ses troupes à Sekigahara pour la bataille. Il échoua en sa mission ce qui contribua à tendre les relations avec son père.

En 1614 et 1615 Hidetada Tokugawa et son père partent en campagne contre Toyotomi Hideyori, afin de définitivement balayer les intrigues et la menace que représentent les forces du clan Toyotomi. Les Tokugawa emporteront la victoire suite au siège du château d’Ôsaka. Toyotomi Hideyori, sa mère et son fils furent forcés de commettre le suicide rituel, le seppuku. Seule Sen-hime épouse de Toyotomi Hideyori mais aussi fille de Hidetada Tokugawa fut sauvée in extremis. Cet épisode révéla encore une fois la mésentente « militaire » entre le père et le fils mais aussi politique, le père reprochant à Hidetada Tokugawa la mise à mort du fils de Toyotomi Hideyori,

L’exercice du pouvoir.

Tokugawa Ieyasu abdique sa position au profit de son fils en 1605. Hidetada Tokugawa devient donc le second Shôgun de la lignée des Tokugawa. Même si Hidetada Tokugawa prend alors la tête de l’administration shogunale (bafuku), le pouvoir réel restera entre les mains de son père et cela jusqu’à son décès en 1616. A partir de cette date, Hidetada Tokugawa utilisera toute son énergie au renforcement du pouvoir des Tokugawa (mariage de sa fille avec l’Empereur, développement de la nouvelle capitale Edo (actuel Tôkyô), début de la répression contre les catholiques…

En 1623, Hidetada Tokugawa abdique au profit de son fils Tokugawa Iemitsu (徳川 家光 (1604 - 1651)). A l’instar de son père, Hidetada Tokugawa prend alors le titre de « Ôgosho ». Cette abdication lui permet ainsi de transmettre le titre de Shôgun à son fils mais n’implique nullement qu’il renonce à exercer le pouvoir. Dans les faits, tout comme son père avant lui, il continua à exercer ses fonctions jusqu’à son décès en 1632.

Famille.

Hidetada Tokugawa se maria en 1595 avec Oeyo (於江与  (1573 - 1626)). Ensemble ils auront 7 enfants dont 5 filles:

- Sen-hime (1597 -1666) mariée en 1603 à Toyotomi Hideyori,

-Tama-hime (1599 - 1622),

- Katsu-hime (1601 - 1672),

-Hatsu-hime (1602 - 1630) et,

Matsu-hime (1607 - 1678). Cette dernière se maria en 1620 à l’Empereur Go-Mizunoo. Elle donna naissance à une petite fille qui devint la princesse Meishō. Ce mariage et cette naissance eurent pour effet d’asseoir un peu plus le pouvoir des Tokugawa sur l’archipel Japonais.

Les deux fils de Hidetada Tokugawa sont : Iemitsu (1604 - 1651) qui succéda à son père et Tadanaga (1606 - 1633).

                                                                                                                                                                                                         ©