Nagoya - 名古屋市

 
    Vos rubriques
  ACCUEIL DU Guide  
guide par PRÉFECTURE  
guide par VILLE  
CARTES DU JAPON  
JAPON vu CIEL  
MUSÉES  
TEMPLES  
  SANCTUAIRES  
  PALAIS & CHÂTEAUX  
  FÊTES & FESTIVALS  
  MONT FUJI  
  LES GUIDES TOURISTIQUES  
  MÉTÉO  
  Photothèque  
   
    En savoir plus...
  ACCUEIL  
  Photothèque  
  COURS DE JAPONAIS  
  LEXIQUE & DICTIONNAIRE  
  LIENS  
Téléchargement
    NOUS ÉCRIRE ?  
 
 
     

 Liens promotionnels

 

 

 
   

 

 

 

 

 

 
 

 

 
   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photographies : n°1 et 4: ©JNTO - n° 2 et 3:© Y.Shimizu/© JNTO- n°5 © Nagoya Convention & Visitors Bureau/© JNTO

 

Château de Nagoya - Japon

Histoire Climat et Géographie Économie Transports Tourisme

Histoire                   

La ville de Nagoya (ou « Chūkyō » 中京 – qui n’est plus utilisé aujourd’hui) commence réellement à se développer sous l’ère Muromachi (1333 à 1582 ap. J.-C.). A l’instar de nombreuses villes européennes, la vie et l’extension de la cité gravitent autour de l’important sanctuaire Shintô Atsuta-jinja fondé au VIIIème siècle. Les cités connaissant ce type de développement se nomment  « Monzen-machi ». Ce développement se traduit par une expansion démographique, territoriale et économique de petits hameaux ou villages situés aux abords ou autour de centres religieux. La ville vit naître deux des personnages historiques les plus importants de l’histoire du Japon : Oda Nobunaga (信長 織田 1534-1582) et Toyotomi Hideyoshi (秀吉 豊臣1536-1598). L’archipel doit, notamment, à ces deux figures historiques l’unification du Japon. C’est par ailleurs Oda Nobunaga qui conquière grâce à Tokugawa Ieyasu (徳川家康 1543 - 1616) au XVIème siècle la ville de Nagoya. Elle était alors le fief de la famille Imagawa apparentée aux Ashikaga, ennemie héréditaire de la famille Oda. En 1600 la ville devient le berceau de la famille Owari. La famille Owari est une branche de la famille des Tokugawa. Famille régnante pendant plus de 250 ans. C’est avec la participation de la famille Owari que le château de Nagoya fut  édifié entre 1609 et 1614. Lors de la restauration (1868) l’empereur Meiji dans un effort de modernisation et de réorganisation du pays redécoupe le pays en préfectures. Nagoya est alors partie de la préfecture d’Aichi. Le 1er Octobre 1889, elle est proclamée et reconnue pour la première fois en tant que ville. Nagoya a alors 157 496 habitants et atteindra le million d’habitants en 1934. Nagoya poursuivra son essor, en tant notamment que ville portuaire et de commerce tournée vers l’international jusqu’à la veille de la seconde guerre mondiale où Elle souffre d’importants bombardements. La ville est alors quasiment rasée. Par la suite, complètement reconstruite sur un modèle résolument moderne et fonctionnel, elle devient au sortir des années  40 et 50 une importante citée industrielle. Son expansion et dynamisme sont tels que Nagoya devient la 4ème ville du Japon. Répartie en 16 quartiers (Atsuta-ku, Chikusa-ku,  Higashi-ku, Kita-ku, Meito-ku, Midori-ku, Minami-ku, Minato-ku, Mizuho-ku, Moriyama-ku, Naka-ku, Nakagawa-ku, Nakamura-ku, Nishi-ku, Showa-ku, Tempaku-ku), la ville occupe aujourd’hui une surface de 326,45 km² et sa population est estimée en 2008 à 2 243 564 habitants.

Climat et Géographie

Chef-lieu de la préfecture d’Aichi (ancienne province de Mikawa), Nagoya se trouve dans la plaine de Nôbi non loin des côtes de la baie d’Ise. Les températures sont  de l'ordre de 4°c en hivers, de 14 °C au printemps et de 26°C en été. Les précipitations moyennes pour les mois de janvier et de juillet sont respectivement de 48 mm et de 218 mm.

Transports

Nagoya de nuit - Japon

Photographie n°2: Nagoya de nuit

Nagoya est accessible par avion et par train.

Avion : L’aéroport international du Chūbu (中部国際空港) désert la ville de Nagoya. Construit en 2005 sur une île artificielle, cet aéroport, qui fonctionne 24 heures sur 24, est relié par la route et le rail à la ville de Nagoya. Environ 28 minutes sont nécessaires pour rejoindre Nagoya par le train et 40 minutes par la route.

Site de l’aéroport international  du Chûbu : http://www.centrair.jp/en/index.html

Train : De Tôkyô, il vous faudra environ 1h50 mn pour rejoindre la gare centrale de Nagoya. La gare centrale de Nagoya est l’une des plus importantes au monde. En 2005 une moyenne de 1 140 000 passagers l’utilisait par jour. Le réseau ferré est extrêmement, on dénombre plus d’une trentaine de lignes de train. Pour le voyageur c’est tout à la fois un avantage (facilité et rapidité du transport) qu’un inconvénient (complexité, interconnexion, ligne concurrentes…). Afin de faciliter vos déplacements, vous pouvez acquérir une carte rechargeable nommée TOICA. Celle-ci est utilisable sur le réseau ferré JR.

Les lignes de train desservant la gare centrale de Nagoya sont:

la ligne Tōkaidō Shinkansen (東海道新幹線, Tōkaidō Shinkansen) desservant les gares de Shin-Yokohama, Tokyo, Kyoto et Shin-Osaka. La ligne Tōkaidō (東海道本線, ) s’arrête aux stations Gifu, Ōgaki, Maibara, Obu, Kariya, Okazaki, Gamagori, Toyohashi et Hamamatsu. La ligne Chūō (中央本線) passe par les gares Kozoji, Tajimi and Nakatsugawa. La ligne Kansai (関西本線) stoppe aux arrêts Yokkaichi, Tsu et Kameyama. Enfin la ligne Takayama (高山本線) dessert uniquement les gares de Gero et Takayama.,,,

Centre de Nagoya  - Japon

Photographie n°3: Centre de Nagoya

Métro : 6 lignes de métro irriguent la ville de Nagoya.

Ligne Higashiyama (jaune): 22 stations : Takabata, Hatta, Iwatsuka, Nakamura Kōen, Nakamura Nisseki, Honjin, Kamejima, Nagoya, Fushimi, Sakae, Shinsakae-machi, Chikusa, Imaike, Ikeshita, Kakuōzan,  Kakuōzan, Higashiyama Kōen, Hoshigaoka, Issha, Kamiyashiro, Hongō et Fujigaoka.

Ligne Kamiiida (rose): 2 stations: Kamiiida et Heian-dōri.

Ligne Meijō (violette) : 28 stations: Kanayama, Higashi Betsuin, Kamimaezu, Yabachō, Sakae, Hisaya-ōdōri, Shiyakusho, Meijō Kōen, Kurokawa, Shiga-hondōri, Heian-dōri, Ōzone, Nagoya Dome-mae Yada, Sunadabashi, Chayagasaka, Jiyūgaoka, Motoyama, Nagoya Daigaku, Yagoto Nisseki, Yagoto, Sōgō Rihabiri Center, Mizuho Undōjō Higashi, Aratama-bashi, Myōon-dōri, Horita, Temma-chō, Jingū-Nishi et Nishi Takakura.

Ligne Meikō (blanche et violette) : 7 stations: Kanayama, Hibino, Rokuban-chō, Tōkai-dōri, Minato Kuyakusho, Tsukiji-guchi et le port de Nagoya : Nagoyakō.

Ligne Sakura-dōri (rouge) : 17 stations: Nakamura Kuyakusho, Nagoya, Kokusai Center, Marunouchi, Hisaya-ōdōri, Takaoka, Kurumamichi, Imaike, Fukiage, Gokiso, Sakurayama, Mizuho Kuyakusho, Mizuho Undōjō Nishi, Aratama-bashi, Sakura-hommachi, Tsurusato, Nonami, en 2011 ouvriront les stations Naruko Kita, Aioiyama, Kamisawa et Tokushig.

Ligne Tsurumai (bleu): 20 station : Kami-Otai, Shōnai Ryokuchi Kōen, Shōnai-dōri, Jōshin, Sengen-chō, Marunouchi, Fushimi, Ōsu Kannon, Kamimaezu, Tsurumai, Arahata, Gokiso, Kawana, Irinaka, Yagoto, Shiogama-guchi, Ueda, Hara, Hirabari et Akaike.

Bus : Un important réseau de bus sillonne la ville. Bien que plus compliqué d’utilisation, il complète parfaitement le réseau ferré.

Chateau de Nagoya - Japon

Photographie n°4: Château de Nagoya

Tourisme

Le château de Nagoya et le sanctuaire shintô Atsuta font partis des plus hauts lieux touristiques de la ville Nagoya. Clickjapan consacre donc une page particulière pour chacun de ces deux édifices.

Parcs et jardins:

Parc Higashiyama : Vous trouverez en ces lieux, un jardin botanique et l’un des plus importants zoos d’Asie. Ce Zoo accueille environ 570 espèce d’animaux. Ce parc est reconnaissable par la présence du Higashiyama Sky Tower permettant aux visiteurs d’avoir une vue panoramique sur l’ensemble de la ville.

Parc Tsuruma : Ce joli parc fleuri est le plus vieux de la ville de Nagoya. Il est organisé autour d’une jolie fontaine.

Parc Fruitier Togokusan : Ce parc est situé au sud-ouest du Mont Togokusan. Il abrite une multitude d’arbres fruitiers sous serre ou en extérieur.

Jardin Shirotori : paisible jardin ayant l’eau en thème central. Effectivement,  L’aménagement est ainsi fait que le jardin est supposé retracé la « vie » de l’eau depuis sa source jusqu’à son débouché en mer. A noter la présence d’une véritable maison de thé.

Jardin d’Orchidées : 250 espèces d’orchidées à découvrir  dans un cadre majestueux.

Le Parc Hisaya-odori : Lors de la reconstruction de la ville de Nagoya à la fin de la seconde guerre mondiale, il fut décidé de préserver un espace en son  centre  afin de faire face à une éventuelle augmentation du trafic et de prévenir certaines catastrophes. A cet effet une bande de 100 mètre de large orientée nord/sud accueil leaujourd’hui le parc Hisaya-odori

La forêt Higashiyama : en plein cœur de Nagoya, ce poumon de verdure est l’un des symboles de la ville.

La forêt Nishi : Cette forêt sort peu à peu de terre par la volonté de la municipalité de créer un nouvel espace de verdure lové dans les méandres de la rivière Todagawa.

Japon - Nagoya - Festival Arimatsu Shibori

Photographie n°3:  Festival Arimatsu Shibori de Nagoya

Musée :

Tokugawa art Museum (徳川美術館): Ce musée abrite de véritable trésors parmi les 12 000 pièces qu’il conserve. C’est notamment dans ce musée qu’est conservé une partie des rouleaux du « Dit du Genji » (l’une des plus ancienne œuvre littéraire japonaise). Il fut fondé en 1935 par la fondation Tokugawa Reimeikai. Pour   vous y  rendre  prendre la ligne de train JR Chuo jusqu’à la station Ohzone puis marcher 10 minutes.

Site officiel du musée : http://www.tokugawa-art-museum.jp/english/index.html

Musée de la ville de Nagoya : L’histoire du japon et de la famille Owari relatée au travers plus de 200 000 pièces.

Musée des arts la ville de Nagoya : De nombreuses œuvres proviennent d’artistes locaux. Le musée accueille aussi la seule collection d’art moderne mexicain du Japon.

Musée Nagoya/Boston : ce musée est une émanation du musée de Boston. Ses expositions, temporaires, proviennent du fond  du musée de Boston.

Port : une ballade sur le port de Nagoya est l’occasion de visiter l’un des plus importants aquariums du monde. Le port de Nagoya abrite aussi un parc d’attractions, le musée de la marine, une tour d’observation et un village italien (名古屋港イタリア村).

Promenade :

La  rivière Horikawa : Les berges de la rivière Horikawa datent de 1610 et furent reconstruites en 1913 et 1981. C’est aujourd’hui un lieu d’agréables promenades propices à la découverte de nombreux lieux historiques. Vous découvrirez notamment le charmant pont Nayabashi.

La rivière Yamazaki : l’un des meilleurs endroits pour apprécier la floraison des cerisiers. Une promenade de presque 3 km entre les ponts Ishikawa et  Aratama parmi plus de 620 cerisiers (espèce Someiyoshino).

Bâtiments d’intérêts :

La tour de télévision de Nagoya (Nagoya Terebi-tō -名古屋テレビ塔): Achevée en 1954 c’est la plus ancienne tour émettrice du Japon. Haute de 180 mètres, cette tour offre une vue panoramique exceptionnelle sur la ville de Nagoya. Deux étages ont été aménagés à cet effet. Le premier est situé à 30 mètres, le  second à 100 mètres.

Les rues commerçantes :

Hisaya-odori et Hirokoji-dori : Artère historique et principale de Nagoya.

                                                                                                                                                                                                         ©