Tōkyō - 東京

 
    Vos rubriques
  ACCUEIL DU Guide  
guide par PRÉFECTURE  
guide par VILLE  
CARTES DU JAPON  
JAPON vu CIEL  
MUSÉES  
TEMPLES  
  SANCTUAIRES  
  PALAIS & CHÂTEAUX  
  FÊTES & FESTIVALS  
  MONT FUJI  
  LES GUIDES TOURISTIQUES  
  MÉTÉO  
  Photothèque  
   
    En savoir plus...
  ACCUEIL  
  Photothèque  
  COURS DE JAPONAIS  
  LEXIQUE & DICTIONNAIRE  
  LIENS  
Téléchargement
    NOUS ÉCRIRE ?  
 
 
     

 Liens promotionnels

 

 

 
     
   
  Le feuille de Ginkgo biloba, en forme de "T" est depuis 1989 le symbôle de Tōkyō  
   

 

 
     
 

 
   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photographie n°1 : Tôkyô:© Y.Shimizu/© JNTO -

  ville de Tôkyô de nuiit - Japon
Histoire Géographie Climat  Division administrative/adresses Aéroports Tourisme/Tōkyō pas à pas Liens
 

vue aérienne de  la ville de Tôkyô - Japon.

Ci-dessus, une vue aérienne de  la ville de Tôkyô.

Histoire

Tōkyō était originellement un petit village nommé Edo (江戸) établit vers 1453 par Ôta Dôkan. Ce village connu soudainement une explosion démographique et devint un centre politique lorsque le shôgun Tokugawa Ieyasu décida de faire de ce village le siège militaire, politique et administratif de son pouvoir en 1603. A cette date la capitale du Japon, lieu où l’empereur siège, continue d’être Kyōto. En partie détruite par le grand incendie de 1653, Edo n’accédera au statut de capitale et ne prendra le nom de Tōkyō qu’en 1868. Tōkyō signifie capitale de l’est. Jusqu’à cette date la capitale du japon était Kyōto. Tōkyō est une ville de construction relativement récente car le grand séisme de 1923 et les bombardements intensifs de la seconde guerre mondiale eurent raison de la plus grande majorité des édifices anciens.

Géographie

Sur l’île de Honshû, Tōkyō est une ville de plus de 2 140 km2 de la préfecture du même nom (Tōkyō-to -東京都), située en bordure de la baie de Tōkyō donnant sur le pacifique. Placée dans la grande plaine du Kantô, elle est arrosée par les rivières Ara-kawa, Edo-gawa et Tama-gawa. Sumida-gawa. Il est possible de diviser la ville en deux, avec une partie haute et une partie basse. La partie basse située à proximité de la côte pacifique est sous le niveau de la mer.

Climat 

Température mensuelle à Tôkyô

Précipitation mensuelle  à Tôkyô

Ensoleillement mensuelle à Tôkyô

Humidité mensuelle à Tôkyô

Division administrative/adresses.

Tōkyō est divisée en quartiers (Ku -区) qui sont divisés en district (chô) eux même divisés en blocs (chôme). Chaque maison formant le bloc (chôme) est numérotée. Il est donc, la plupart du temps, inutile de chercher des noms de rue, il n’y en a pas. Seules les grande artères ont des noms. Pensez à toujours demander à côté de quoi (bâtiment, monument, restaurant…) se situe votre point de destination.

Sont administrativement rattachées à Tōkyō les îles d’Izu Shotô : Hachijō-jima, Kôzu-jima, Mikura-jima, Miyake-jima, Nii-jima, Ô-shima, Shikine-jima, To-shima, Ao-ga-shima

vue aérienne de l’aéroport Haneda de la ville de Tôkyô construit sur une île artificielle - Japon

Ci-dessus, une vue aérienne de l’aéroport Haneda de la ville de Tôkyô construit sur une île artificielle.

Aéroports

Tōkyō dispose de 2 aéroports : Haneda (vol intérieur) et Narita (vol internationaux). Le transfert entre l’aéroport et le centre de Tōkyō peut s’avérer être extrêmement onéreux en taxi. Nous vous conseillons donc de prendre le train ou le métro. Vous pouvez aussi prendre des cars mais le trajet sera plus long; en revanche les tarifs sont très abordables (environ 3 000 Yen). Il existe une vingtaine de lignes qui desservent la plupart des grands hôtels.

Tourisme

Les quartiers de Tōkyō pas à pas.

Akihabara - Akasaka  - Asakusa  - Chiyoda - Ginza  - Harajuku  - Hibiya  - Ikebukuro - Kanda  - Marunouchi - Minami-Aoyama  - Roppongi  - Shibuya - Shinjuku  - Shimbashi  - Tsukiji - Ueno -

 

Akihabara (秋葉原): C’est le quartier "Tōkyōite" de l’électronique, des ordinateurs et des téléphones portables. Attention lors de vos achats, tout matériel high-tech n’est pas forcément meilleur marché parce que vous achetez au Japon ! Consultez nos conseils d’achats en cliquant ici !

Métro : Station de métro Akihabara desservit par les lignes Chûô, Sôbu et Yamanote.

Akasaka : Quartier sérieux aux hôtels et restaurants élitistes et sélects (pour y séjourner, cliquez ici, pour plus d´information cliquez ).  Vous trouverez dans ce quartier le musée privé de la société Suntory le « Suntory Museum of Art » exposant des laques, des céramiques…, les sanctuaires Hie-jinja et Toyakawa-inari et le musée d’arrangement floral « Sôgetsu » dans lequel vous pourrez prendre des cours d’Ikebana.

Métro : Station de métro Akasaka-Mitsuke accessible par les lignes Ginza et Marunouchi. Station de métro Nagata-chô accessible par les lignes Namboku, Hanzômon et Yûraku-chô.

temple Senso-ji de Tôkyô - Japon
Ci-dessus, le temple Senso-ji de Tôkyô

Asakusa : Ce quartier du nord de Tōkyō n’a d’attrait que par son important temple, le Sensô-Ji ou Asakusa-Kannon. Le premier temple à avoir été édifié sur les lieux fut élevé en 645. Les bâtiments les plus vieux du site actuel remontent au XVIIème siècle. Le temple principal** et l’imposante porte (Hôzô-mon) marquant l’entrée du site sont du XXème siècle. Avant de pénétrer dans ce lieu saint emporté par la foule, prenez le temps de vous arrêter à certaines petites échoppes traditionnelles et touristiques de la rue Nakamise-dôri. Si vous venez à vous promener sur les berges de la rivière Sumida-gawa située non loin de la Station de métro Asakusa, vous pourrez alors accéder à un service (payant) de croisière allant du jardin Hama-rikyû-teien à Asagusa.

Station de métro Asakusa accessible par les lignes Ginza et Toei Asakusa.

Chiyoda-ku : Point majeur de ce quartier, le palais impérial et son jardin. Le palais impérial reconstruit après la seconde guerre mondiale n’est accessible au public qu’au jour anniversaire de l’empereur et au premier de l’an. Les jardins sont fermés les lundis, mercredis et vendredis dont le pont de pierre (Nijû-bashi) et l’élément le plus remarquable.

Métro : Station de métro Ôtemachi accessible par les lignes Chiyoda, Hanzômon, Marunnouchi, Toei Mita et Tôzai.

Ginza : Le terme de Ginza signifie « lieu on l’on bat monnaie ». Ce nom lui vient  de la présence de l’ancien lieu de production des monnaies. Composé de bâtiments résolument modernes, c’est le quartier commerçant le plus cher au mètre carré et le plus luxueux de Tōkyō. Vous y trouverez les grands magasins Hankyû, Matsuya Seibu, Wakô, le Sony building… Toutes les marques de luxe sont présentes Chanel, Cartier, Mikimoto…Allez faire un tour au  théâtre Kabuki-za, le plus ancien théâtre de Tōkyō.

Métro : Stations de métro Ginza, Ginza-Itchôme et Higashi-Ginza accessibles par les lignes Hibiya et Toei Asakusa.

Harajuku (原宿): C’est un quartier mode et branché de Tōkyō. Vous trouverez tout ce qu’il vous faut de tendance pour votre garde robe. La rencontre de la population jeune du quartier pourra aussi vous surprendre. Vous découvrirez dans ce quartier le sanctuaire Meiji Jingu conservant les sépultures de l’empereur Meiji et de l’impératrice dont un certain nombre d’effets personnels sont exposés dans le Meiji Treasure House. Dans le parc du sanctuaire Meiji-jingu se trouvent les superbes jardins Minami-Ike Shôbu-da et Nai-en. Autre sanctuaire de ce quartier : le sanctuaire Tôgô-jinja dédié à l’amiral Tôgô vainqueur des troupes Russes en 1905. Harajuku dispose aussi d’un grand parc le « Yoyogi park » connu pour ces deux stades olympique conçus par le célèbre architecte Kenzo Tange, d’un musée du Rock & Roll.

Métro : Station de métro Harajuku accessible par la ligne Yamanote.

musée de Tōkyō - Japon
Ci-dessus, le musée de Tōkyō

Hibiya : l’intérêt de ce quartier réside en la présence du parc de Hibiya-kôen (qui ne présente rien de très spécifique) et de la Diète (le parlement japonais). Vous pouvez sur réservation visiter la Diète.

Métro : Station de métro Hibiya accessible par les lignes Chiyoda,  Hibiya et Toei Mita. Station de métro Kokkai-Gijidômae accessible par les lignes Chiyoda et Marunnouchi.

Ikebukuro : La vie de ce quartier commerçant avec ses immenses grands magasins (Metropolitan plaza, Sunshine city, Seibu et Tôbu) s’organise autour de l’important centre ferroviaire. A voir dans ce quartier : les grands magasins, le show room de Toyota (amlux), le parc Kansen’en-kôen (payant), le Tōkyō Metropolitan Art Space (concert), le jardin botanique Koishikawa Shokubutsuen, le cimetière Zôshigaya…

Station de métro Ikebukuro accessible par les lignes Saikyô, Seibu-Ikebukuro, Tôbu-Tôjô et Yamanote.

Kanda : Le point d’intérêt essentiel de ce quartier est le superbe sanctuaire vermillon et or de Kanda-Myôjin qui possède aussi un petit musée dont l’entrée est payante.

Métro : Station de métro Ochanomizu accessible par les lignes Chûô et Sôbu.

Marunouchi : Quartier d’affaire, il ne présente pas un intérêt touristique majeur. A noter cependant l’architecture particulière de la gare de Tōkyō, et la présence de l’"Impérial Theater".

Métro : Station de métro Tōkyō.

Minami-Aoyama : Quartier tendance et artistique de Tōkyō qui offre à ses visiteurs en plus de ses magasins très « in », un musée d’art contemporain, le Nezu art Museum, le Watarium (un petit musée d’art moderne), le Japan Traditional Craft Center, le palais d’Aoyama dessiné par Tôyû Katayama et son parc, le reposant cimetière d’Aoyama, le remarquable spiral building (gallerie d’art).

Métro : Station de métro Gaienmae accessible par la ligne Ginza.

Nihonbashi : Ce quartier de Tōkyō, entièrement détruit par le tremblement de terre de 1923, tire son nom de la rivière Nihonbashi qui le traverse. C’est un quartier d’affaire mais de moindre importance comparé au quartier de Marunouchi. Il abrite le musée d’art occidental «  Bridgestone Muséum of Art » et le Tôkyô Stock Exchange que vous pouvez visiter.

Métro : Station de métro Tōkyō. Station de métro Mitsukoshimae accessible par les lignes Ginza et Hanzômon. Station de métro Nihonbashi accessible par les lignes Ginza-Tôzai et Toei Asakusa.

Roppongi : Quartier « bruyant » concentrant discothèques et étrangers. A voir le sanctuaire Nogi-jinja dédié au général Nogi l’un des héros de la guerre russo-japonaise. Le Mori Art Museum (6-10-1 Roppongi, Minato-ku. www.mori.art.museum), le Centre National d'art de Tôkyô avec ces  14 000m2 de salles d'exposition (7-22-2 Roppongi, Minato-ku. www.nact.jp)

Métro : Station de métro Roppongi accessible par la ligne Hibiya.

parc Ueno de Tōkyō - Japon
Ci-dessus le parc Ueno de Tōkyō

Shibuya (渋谷区): Quartier commerçant, dynamique et de loisirs.  A voir dans ce quartier : le Bunkamura, un centre culturel contenant salles de concert et cinéma multiplexe. Le Tabacco and Salt Museum, le TEPCO Electric Energy Museum, le Gotô Planetarium. Vous pouvez flâner dans les allées commerçantes de Dôgenzaka plaza accessible depuis la célèbre Hachikô Plaza.

Métro : Station de métro Shibuya accessible par les lignes Ginza et Hanzômon.

Shinjuku (新宿区): Le quartier de Shinjuku peut se diviser en deux parties. Le nord et l’est de Shinjuku (Higashi Shinjuku) dédié au divertissement (cinéma, pachinko, bar, restaurant, théâtre, music hall, discothèque, love-hotels …). Vous pouvez faire votre shopping dans les immenses centres commerciaux Isetan, Marui et Shinjuku  Gyoen et visiter le jolipetit sanctuaire d’Hanazono-jinja. L’ouest de Shinjuku (Nishi Shinjuku) abrite une armée de tours vertigineuses au design moderne. Les grattes ciels les plus intéressants sont le Sumitomo building, le Mitsui building, le Yasuda Kasai et bien sur la mairie de Tōkyō dessinée par Tange Kenzo (Tōkyō Tochō ou TMG qui est l’acronyme de Tōkyō Metropolitan Governement). Cette partie de Shinjuku abrite le Togô Seiji Art Museum.

Métro : La station de métro Shinjuku d’architecture très contemporaine accessible par la ligne Yamanote.

Shimbashi : Quartier commerçant abritant de nombreux bars et restaurants.

Tsukiji : Quartier industriel situé au sud de Tōkyō sur les berges de la rivière Sumida-gawa. A ne pas manquer : l’énorme marché aux poissons et le Hama Detached Palace Garden, un jardin de 25ha !

Métro : Station de métro Tsukiji accessible par la ligne Hibiya.

Ueno (上野): Ce quartier vit par son parc qui abrite de nombreux trésors : le sanctuaire Tôshô-gu**, le sanctuaire Gojô-jinja (jeter un coup d’œil à l’alignement de Torii), les temples Rinnô-ji et Benten-sama, le mausolée Kiyomizu-Kannon-dô et le mémorial de Shôgi Tai, le musée national d’art occidentale, le musée national des sciences, le musée national de Tōkyō ***, le Tōkyō Metropolitan Art Muséum, le musée Shitamachi** (reconstitue des commerces et des maisons traditionnelles de l’ère Edo. Instructif et interactif !) mais aussi un petit zoo (fondé en 1882, c'est le plus ancien du Japon), un superbe étang nommé shinobazu, une pagode de 4 étages du XVIIIème siècle… Après cela nous vous conseillons de flâner au marché d’Ameyoko situé à proximité de la gare. Le Tôshô-gu  et tous les musées sont payants.

Métro : Station de métro Ueno accessible par les lignes Ginza et Hibiya.

Liens

Tōkyō Tourist Information (en langue française): http://www.gotokyo.org/fr/index.html

                                                                                                                                                                                                         ©