Kamakura - 鎌倉市

 
    Vos rubriques
  ACCUEIL DU Guide  
guide par PRÉFECTURE  
guide par VILLE  
CARTES DU JAPON  
JAPON vu CIEL  
MUSÉES  
TEMPLES  
  SANCTUAIRES  
  PALAIS & CHÂTEAUX  
  FÊTES & FESTIVALS  
  MONT FUJI  
  LES GUIDES TOURISTIQUES  
  MÉTÉO  
  Photothèque  
   
    En savoir plus...
  ACCUEIL  
  Photothèque  
  COURS DE JAPONAIS  
  LEXIQUE & DICTIONNAIRE  
  LIENS  
Téléchargement
    NOUS ÉCRIRE ?  
 
 
     

 Liens promotionnels

 

 

 
   

 

 

 

 

 

 

 
 

 

 
   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photographies :  n°1 & 5:©JNTO - n°2 à 4 ©Yasufumi Nishi/© JNTO

 

Grand Bouddha de Kamakura - Temple Kotoku-in - Japon.

Histoire Climat et Géographie Transports Tourisme

Artisanat et achats

Festivals

 Histoire

Temple Engaku-ji - Kamakura -Japon

Photographie n°2: Temple Engaku-ji bâti en 1282 par le régent Hôjô Tokimune.

Kamakura (鎌倉市) est une ville japonaise historique. Elle fut aussi appelée Renpu (鎌府) et Kamadokura. On trouve trace de présence humaine sur le site de Kamakura dès l’an -100 000 à – 10 000 avant Jésus-Christ. Des poteries datant de l’ère Jōmon (縄文時代 - 14 000 à - 300 av J.-C.) ont été retrouvées dans les plaines occupées aujourd’hui par la cité de Kamakura. Sous l’ère de Nara (710 à 794 ap. J.-C.) il est certain que le territoire de la future Kamakura était occupé par de multiples temples, sanctuaire et habitations. Le temple Sugimoto-dera fut édifié  à cette période.

La ville de Kamakura connu une véritable expansion lorsque le futur shogun Minamoto no Yoritomo (源 頼朝) fit de cette ville le siège de son pouvoir (bafuku) en 1180. Le Shogun est alors le personnage politique le plus influent du Japon. L’empereur ne conserve alors qu’une puissance morale et un pouvoir politique et militaire amoindri. Pour remercier Minamoto no Yoritomo d’avoir libéré le pouvoir impérial de la tutelle du clan Taira en 1185, celui-ci est nommé Shogun (Seii Taishogun - 征夷大将軍) en 1192 par l’empereur Go-Toba (後鳥羽天 1180 - 1239). S’ouvre une nouvelle ère, l’ère de Kamakura (1185 à 1333). Durant cette période la ville de Kamakura devient quasiment la capitale du Japon. En 1250 la ville atteint une population de 200 000 personnes. C’est la quatrième ville du monde et la première ville japonaise. En 1333 Nitta Yoshisada (新田義貞) fidèle de l’empereur Go-Daigo (後醍醐天皇) marche sur Kamakura. La ville est alors saccagée.

Le Japon entre dans une nouvelle ère, l’ère Muromachi (1333 à 1582 ap. J.-C.). Le lustre de la ville décline lentement. C’est la famille Ashikaga qui reprend le pouvoir. Le premier shogun de ce clan, Ashikaga Takauji (足利 尊氏) fit aussi de Kamakura le siège de son pouvoir. Son fils en fera de même avant de revenir sur Kyôto. Kamakura devient alors une capitale régionale dominant un ensemble plus vaste encore que l’actuelle région du Kantô. L’ensemble était géré depuis Kamakura, par un homme ayant le titre de kubō. Ce système perdurera jusqu’en 1454. En 1454 puis 1526 Kamakua sera encore le théâtre d’affrontement qui aboutiront encore un peut plus à sa destruction. En 1603 Tokugawa Ieyasu prend le contrôle de l'ensemble du Japon et devient shogun. Il fait d’Edo (actuel Tôkyô) la nouvelle capitale du Japon.

Cette décision politique porta un terrible coup à l’influence que la ville de Kamakura pouvait encore avoir. Le patrimoine de la ville fut encore endommagé en 1868 lorsque le pouvoir impérial légiféra sur la séparation du shintô et du bouddhisme (shinbutsu bunri). De nombreux temples et sanctuaires furent gravement abîmés afin de suivre les directions de cette politique (haibutsu kishaku). Enfin Kamakura fut aussi la victime du Tremblement de terre de Kantō en 1923. En dépit de ses épreuves du sort Kamakura conserve encore presque une centaine de temples et de sanctuaires ainsi que des sites historiques majeurs. En 1939 Kamakura fusionna et absorba la ville de Koshige, puis celles de Fukasawa et d’Ofuna en 1948. Au 1er janvier 2008 la population estimée de la ville était de 173 588 habitants.

Pont Byakurochi du temple Engaku-ji

Photographie n°3: Le pont Byakurochi du temple Engaku-ji.

Climat et Géographie

La ville jouit d’un climat tempéré. La température annuelle moyenne est de 16°C. La façade sud de ville de Kamakura donne sur le golfe de Sagami. Les montagnes encerclent complètement Kamakura au Nord (Mt. Genji) à l’est (Mt. Rokkokuken, Mt. Ōhira, Mt. Jubu, Mt. Tendai et Mt. Kinubari) et à l’ouest. La ville est irriguée par la rivière Namerigawa (滑川).

Transports

Kamakura est aisément accessible par avion et par train. Par avion : Les aéroports de Haneda et de Narita sont les plus proches. Ils se trouvent respectivement à 1h26mn et 2h54mn de Kamatura. Pour rejoindre Kamakura depuis l’aéroport de Haneda, prenez le « Tokyo Monorail » jusqu’à Hamamatsucho puis la ligne de train JR Yamanote et descendez à Shinagawa et enfin la ligne JR Yokosuka jusqu’à Kamakura.

De l’aéroport de Narita, prenez le « JR Rapid Airport Narita » jusqu’à Ofuna puis prenez la ligne JR Yokosuka jusqu’à Kamakura.

Par train : De Tôkyô, prenez la ligne JR Yokosuka et descendez à la gare de Kamakura (54 mn). De Ôsaka : de la gare Shin-Ôsaka prenez le shikansen (train à grande vitesse) Kodama ligne Tokaido et descendez à Odawara De là, prenez la ligne de train JR Tokaido jusqu’à Ofuna puis la ligne JR Yokosuka jusqu’à la gare de Kamakura.

Sur place : Le réseau ferré et l’important maillage de la ville par les bus permettent un déplacement commode dans tous les recoins de la ville.

Tourisme

La ville de Kamakura concentre des centaines de temples, sanctuaire et autres édifices historiques. Il est ici impossible de tous les recenser.

jardin du temple Engaku-ji - Kamakura - Japon

Photographie n°4: jardin du temple Engaku-ji (détail).

Musée et Jardin:

Musée de la littérature de Kamakura (鎌倉文学館): Des objets, effets personnels et premières édition d’une centaine d’écrivains japonais sont exposés (notamment Yasunari Kawabata (川端 康成), Natsume Kinnosuke (夏目金之助), …). Ce petit musée ouvert en 1985 est situé dans une maison édifiée en 1936 par Toshinari Maeda (前田利為侯爵). Adresse : Hase 1-5-3, 〒 248-0016 Kamakura.

Jardin botanique de la préfecture de Kanagawa (神奈川県立フラワーセンター 大船植物園). Ce jardin fut fondé en 1961 et accueille 5 700 espèces dont un belle collection de Rhododendron et de camellia. Toutes les fleurs typiques de la préfecture sont conservées dans ce jardin. L’entrée est payante. Adresse : 1018 Okamoto, Kamakura.

Plages :

Plage de Yuigahama (由比ヶ浜海岸). Cette plage de sable s’étire sur 3,2 km du cap Inamuragasaki (稲村ケ崎) à Zaimokuza (材木座).

Plage de Zaimokuza est une autre plage de sable. Elle est beaucoup plus calme et moins fréquentée que la précédente.

Plage de Koshigoe : cette plage de sable a la particularité de donner sur l’île d’Enoshima.

Plage de Shichirigahama : cette plage est listée parmi les plus belles du japon. D’une longueur de 4km, elle part du cap d’Inamuragasaki jusqu’au cap Koyurugimisaki.

Sépulture:

Yagura (やぐら): Les yagura sont des tombes ou des cénotaphes creusés dans la roche datant notamment de l’ère de Kamakura (1185 à 1333). Il en existe des milliers disséminés dans les plaines entourant Kamakura. Il semble que cette pratique naquit du fait de l’insuffisance d’espace nécessaire pour ensevelir les disparus. Vous pouvez trouver ce type de sépultures au temple Jufuku-ji se trouvant à environ 1 km de la station de Kamakura.

Les plus belles passes:

La passe d’Asahina (朝比奈切通) ou Asaina (朝夷奈切通). C’est l’une des 7 « entrées » historiques de Kamakura. Elle fut édifiée à partir de 1240 par le régent Hōjō Yasutoki (北条 泰時). L’objectif était de défendre le flanc est de Kamakura et de connecter la ville Kamakura à celle de Kanazawa afin de favoriser les échanges. Les ruines des anciennes fortifications sont toujours visibles. La cascade Saburō est à proximité du site. Afin de protéger la ville des mauvais esprits provenant de l’est un sanctuaire fut aussi édifié, le sanctuaire Kumano.

La passe de Shakadō (釈迦堂切通). Ce passage creusé dans la roche, reliait historiquement le quartier de Shakadōgayatsu  aux quartiers de Ōmachi et Nagoe. Des petites tombes de type yagura (creusées dans la roche) sont situées à proximité. Pour des raisons de sécurité, il est aujourd’hui interdit d’emprunter ce passage.

Temple Kenchô-ji - kamakura -Japon

Photographie n°5: Temple Kenchô-ji.

Les Temples:

Kōtoku-in (高徳院). L’un des hauts lieux touristiques de Kamakura. Il s’agit d’un temple bouddhiste de la secte Jōdo shū (浄土宗) datant du XIIIème siècle. Les bâtiments du temple furent emportés le 20 septembre 1498 par un tsunami. Il ne reste aujourd’hui que l’immense bouddha de bronze Amitābha qui daterait 1252. Ce grand bouddha est l’un des symboles de Kamakura. Il était autrefois recouvert de feuilles d’or. Haut de 11,31 mètres,  il pèse 93 tonnes. Il est reconnu comme trésor national L’entrée du site est payante. Temps de visite : 30mn.

Engaku-ji (円覚寺) ou Zuirokuzan Engaku Kōshō Zenji (瑞鹿山円覚興聖禅寺) : Temple zen de la secte Rinzai fondé à la demande du régent Hôjô Tokimune (北条 時宗) en 1282 après la deuxième tentative d'invasion Mongole. Il était destiné à honorer les victimes des deux camps. En même temps que commence la construction du temple débute la copie du Sutra de l’illumination parfaite (texte religieux bouddhiste). Ce texte se nomme en japonais « Engaku-kyo ». C’est du nom de ce texte que provient celui du temple. Le temple Engaku-ji devient officiellement le deuxième temple Gozan (groupe des cinq plus grands temples zen). Ces encore aujourd’hui un haut lieu du zazen (méditation). Ce temple fut détruit puis reconstruit en 1400, 1563 et 1923. Sur les 47 bâtiments d’origine il ne reste aujourd’hui que 17 bâtisses. La cloche Bonsho datant de 1301  et le Shariden  un bâtiment de style chinois de la dynastie des Song datant de 1285 sont classés comme trésors nationaux. Le Shariden  sert aujourd’hui de salle des reliques. Un bâtiment non accessible au public conserve une relique de bouddha. Un salon de thé est à la disposition des visiteurs.

Parmi les très nombreux temples de Kamakura nous vous conseillons de visiter les temples suivants : Kôtoku-in, Hase-dera, Kenchô-ji, Jôchi-ji, Zuisen-ji, Tôkei-ji, Ankokuron-ji, Myôhôn-ji...

Sanctuaire Tsurugaoka-hachiman-gû- kamakura -Japon

Photographie n°5: Sanctuaire Tsurugaoka-hachiman-gû l'un des symbole de la ville de kamakura.

Sanctuaires :

Nous vous conseillons les sanctuaires Tsurugaoka Hachiman-gû et Zeni-arai Benten.

Artisanat et achat: la ville de Kamakura est réputée pour ses objets en bois laqués nommés Kamakura-bori (鎌倉彫). Découvrez Wakamiya Oji, l’une des plus belles rue du japon agrémentée de torii, donnant sur la plage Yuigahama et conduisant vers le sanctuaire Tsurugaoka Hachimangu. Partez flanner dans la rue Komachi-dori où une multitude de restaurants et de petits magasins offrent à la vente tout ce que la ville possède de typique et traditionnel.  

Festivals :

4 janvier. Chōna-hajimeshiki (手斧初式): cette cérémonie célébrée par des artisans en tenue tradtionnelle marque de début de l’année du travail. Cette cérémonie se déroule au sanctuaire Tsurugaoka Hachiman-gū. Adresse: 2-1-31 Yukinoshita, Kamakura, Kanagawa.

La veille du printemps.  Setsubun Matsuri (節分祭) : lors de cet événement on lance des haricots afin d’attirer la chance à soi pour l’année en cours. Le Setsubun Matsuri se passe aux sanctuaires : Tsurugaoka Hachiman-gū. Adresse: 2-1-31 Yukinoshita, Kamakura, Kanagawa. Kamakura-gū. Adresse: 154 Nikaidō, Kamakura, Kanagawa 248–0002. Hase-dera. Adresse: 3-11-2 Hase, Kamakura, Kanagawa. Kenchō-ji. Adresse: 8, Yamanouchi, Kamakura, Kanagawa 247-0062.

2ème et 3ème dimanche d’avril.  Kamakura Matsuri : Durant une semaine ,des défilés, concerts et autres événements sont organisés en divers lieux de la ville notamment au sanctuaire Tsurugaoka Hachiman-gū. Adresse: 2-1-31 Yukinoshita, Kamakura, Kanagawa.

5 mai. Kusajishi (草鹿): Des archers en tenue traditionnelle déclament des poèmes tout en essayant d’atteindre une cible prenant la forme d’un daim.

10 août. Hanabi : feu d’artifice de la ville de Kamakura. Cet événement pyrotechnique est tiré depuis la plage Yuigahama (由比ヶ浜海岸).

14 au 16 septembre. Yabusame (流鏑馬) : concours d’archerie équestre dans l’enceinte du sanctuaire Tsurugaoka Hachiman-gū. Adresse: 2-1-31 Yukinoshita, Kamakura, Kanagawa.

                                                                                                                                                                                                         ©