Okinawa - 沖縄県

 
    Vos rubriques
  ACCUEIL DU Guide  
guide par PRÉFECTURE  
guide par VILLE  
CARTES DU JAPON  
JAPON vu CIEL  
MUSÉES  
TEMPLES  
  SANCTUAIRES  
  PALAIS & CHÂTEAUX  
  FÊTES & FESTIVALS  
  MONT FUJI  
  LES GUIDES TOURISTIQUES  
  MÉTÉO  
  Photothèque  
   
    En savoir plus...
  ACCUEIL  
  Photothèque  
  COURS DE JAPONAIS  
  LEXIQUE & DICTIONNAIRE  
  LIENS  
Téléchargement
    NOUS ÉCRIRE ?  
 
 
   
     

 Liens promotionnels

 

 

 
   

 

 

 

 

 

 

 
 

 

 
   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photographie n°1,2 et 5: © JNTO - n°3: © Y.Shimizu/© JNTO - n°4 ©Okinawa Convention & Visitors Bureau/©JNTO.

  Festival okinawais - Japon - Archipel d'Okinawa.
Histoire Géographie Économie Transports Tourisme

Histoire

Avant le XIVe siècle l’île d’Okinawa était divisée en de multiples seigneuries rivales. Au XIVe l’île d’Okinawa est divisée en 3 grands royaumes : le royaume Hokuzan (北山 dit de “la montagne du nord”), le royaume Chūzan (中山dit de “la montagne du centre”) et le royaume Nanzan (南山dit de “la montagne du sud”). Ces 3 royaumes sont regroupés sous le terme de Sanzan (三山 dit « les 3 montagnes »). En 1429 Okinawa est unifié sous la bannière du roi Shō Hashi (尚巴志) du royaume de Chūzan. On désigne ce royaume par les termes de « royaume de Ryūkyū ». Le Ryūkyū étant l’archipel d’Okinawa. L’archipel prospère alors grâce au commerce avec l’ensemble des puissances asiatiques et cela en total indépendance vis-à-vis du japon. Au début du XVIIe siècle le royaume passe sous la domination du clan japonais Shimazu. Dans un premier temps les îles Amami (奄美諸島) appartenant à l’archipel d’Okinawa sont alors rattachées au domaine japonais de Satsuma contrôlé par la famille Shimazu. Le royaume de Ryūkyū vit alors un régime de semi-liberté, partagé entre l’influence de la chine et du Japon. En 1879 le royaume de Ryūkyū est annexé par le Japon et le régime monarchique du royaume aboli. Le roi Shō Tai (尚泰- 1843 – 1901), dernier roi du royaume, est destitué. Le royaume de Ryūkyū devient alors la préfecture d’Okinawa. Les îles Amami sont intégrées à la préfecture de Kagoshima. Pour en savoir plus sur le royaume de Ryūkyū, cliquez ici.

Okinawa fut le théâtre d’âpres affrontements lors de la Seconde Guerre Mondiale. La bataille d’Okinawa fit des centaines de milliers de victimes. En moins de trois mois la bataille d’Okinawa fit environ 250 000 victimes japonaises et entre 10 000 et 15 000 morts dans les rangs de l’armée américaine. Une fois conquise, Okinawa passa sous occupation américaine jusqu’au 15 mai 1979. Okinawa abrite encore aujourd’hui une importante base militaire américaine.

Centre Bankoku Shinryokan au cap Busena Misaki d'Okinawa - Japon

 Photographie n°2: Vue aérienne du Centre Bankoku Shinryokan au cap Busena Misaki d'Okinawa

 

Géographie

Okinawa est un archipel de l’océan pacifique et de la mer de Chine. L’archipel est composé d’environ 65 îles s’étendant sur 685 km au sud de l’île de Kyûshû. En 2000, environ 1 318 218 habitants vivaient sur l’archipel. Environ 45 îles de l’archipel d’Okinawa sont inhabitées. L’île la plus importante est l’île d’Okinawa. Elle mesure 135 km de long et occupe une superficie d’environ 1 201 km2. C’est sur celle-ci que se trouve Naha, chef-lieu de la préfecture d’Okinawa.

L’archipel est soumis à un climat  subtropical. En dépit d’une température moyenne annuelle élevée (22,4 °C) les précipitations sont abondantes. Soumis aux typhons, il est préférable d’éviter les mois de septembre et d’octobre.

Économie

L’économie d’Okinawa est essentiellement tournée vers le tourisme.  En dehors de cette activité tertiaire une part importante des revenus d’Okinawa provient de l’industrie agricole (canne à sucre et l’ananas), de la pêche (thon et bonite) et du raffinage de produits pétroliers.

Photographie n°3: Côtes de l'île d'Ishikagi archipel d'Okinawa

Transports

Pour vous rendre sur l’île d’Okinawa il est conseillé de prendre l’avion jusqu’à l’aéroport international de Naha (那覇空港). Vous pouvez aussi prendre le ferry mais il vous faudra 44 heures pour rejoindre Naha en  partant de Tôkyô. Sur place, pour une plus grande liberté la location d’une voiture est préférable au bus.

L’avion.

Aéroport international de Naha: Il dessert des vols vers la Chine, Taiwan et la plupart des grandes villes des quatre plus importantes îles japonaises (Honshu, Kyûshû, Shikoku et Hokkaido).  Au total ce ne sont pas moins de 30 destinations possibles et environ 150 vols quotidiens. Un monorail (沖縄都市モノレール) relie l’aéroport à la ville de Naha. L’aéroport bénéficiant d’un hub, vous pouvez aisément et  rapidement partir à la conquête de nombreuses îles bénéficiant d’un aéroport.

Les aéroports de l’archipel d’Okinawa :

Aéroport d’Aguni (粟国空港) – ville d’Agumi – île d’Okinawa ;

Aéroport d’Hateruma (波照間空港) – ville d’Hateruma – île d’Hateruma;

Aéroport d’Iejima (伊江島空港) – île d’Iejima;

Aéroport d’Ishigaki (石垣空港) – ville d’Ishikagi – île d’Okinawa ;

Aéroport de Kerama (慶良間空港) _ ville de Fukajijima _ îles de Kerama Retto ;

Aéroport de Kitadaito (北大東空港) _ ville de Kitadaito _ île de Kitadaito ;

Aéroport de Kumejima (久米島空港) – ville de Kumejima  _ île de Kumejima;

Aéroport de Minami-Daito (南大東空港) - ville de Minami-Daito – île de Minami-Daito ;

Aéroport de Miyako (宮古空港) _ ville de Miyakojima _ île de Miyakojima;

Aéroport de Miyakojima (下地島空港) - ville de Miyakojima – île de Miyakojima ;

Aéroport de Tarama (多良間空港) - ville de Tarama – île de Tarama ;

Aéroport de Yonaguni (与那国空港) - ville de Yonaguni – île de Yonaguni.

Les ports.

Plus lent que l’avion mais beaucoup plus romantique, les ferries restent un excellent moyen de joindre des îles non desservies par une liaison aérienne. Les principaux ports d’Okinawa sont : Hirara, Ishigaki, kinwan, Nakagusukuwan, Naha et Unten.

Le train.

En dehors du monorail liant l’Aéroport international de Naha à la ville de Naha, il n’existe aucun train.

Bus et cars

Il existe de nombreuses connexions de bus et de cars permettant de vous déplacer sur l’île d’Okinawa. L’inconvénient du système réside en la lenteur et la fréquence des cars.

 Photographie n°4: Fortification du château de Shuri, ville de Naha.

Tourisme

Naha (那覇市).

Situé sur la côte sud-ouest de l’île d’Okinawa, cette ville chef-lieu de la préfecture d’Okinawa, est la plus importante de l’archipel.  Elle abrite de nombreux centres d'intérêts, son cœur historique recèle d'importants trésors (château de Shuri, mausolée Tamaudwun...) Pour accéder au guide complet de la ville de Naha, cliquez ici.

Le parc Gyokusendo Okokumura.

Ce parc situé à environ 20 km au sud ouest  de Naha regorge de merveilles à découvrir. Un village traditionnel à été entièrement reconstitué, un parc aux reptiles créé et les célèbres grottes de Gyokusendo ont été aménagé pour faciliter leur visite. Il possible de vous procurer un ticket unique pour l’ensemble des activités du parc.

Le village : l’entrée est payante. Vous pourrez apprécier l’artisanat de l’archipel. Des petits ateliers vendant leur production sont installés dans le village (potier, travail du verre, du papier, du sucre, fabriquant d’instruments de musique…).

Le parc aux reptiles : il est aussi nommé parc habu. Ce nom lui vient du mot « habu ». Le « habu » est le serpent le plus venimeux de l’archipel d’Okinawa. Ce parc possède un petit musée consacré aux serpents. L’entrée de ce parc est payante

La grotte Gyokusendo : C’est sans doute le point le plus intéressant du parc. Cette grotte fut découverte en 1967 par des étudiants de l’université d’Ehima. C’est la plus importante grotte d’Okinawa et la seconde plus longue du Japon. Une rivière souterraine parcours la grotte.  Elle aligne 5 km de galeries et plus de 460 000 stalactites. Des passerelles ont été aménagées afin de permettre aux visiteurs de circuler aisément sur les 850 mètres de galerie ouvert au public. Il vous faudra environ une heure pour achever la visite. L’entrée est payante.

Pour vous y rendre : De Naha prendre les bus 54 ou 83 qui vous mèneront directement au parc en 40 minutes (station Gyokusendo-mae).

Mémoriaux de la seconde guerre mondiale

L’une des batailles les plus meurtrières de la seconde guerre mondiale  se déroula sur l’île d’Okinawa. Du 1er avril 1945, date du débarquement de 5 division s américaines sur les côtes de l’île, au mois de juin 1945 date de la prise de contrôle de l’île par les troupes américaines, ce sont environ 260 000 âmes qui périront. Afin de résister à l’avancée américaine, les forces japonaises avaient creusé un ensemble de galeries et d’abris souterrains. La population civile japonaise soutint l’effort de résistance en allant jusqu’au sacrifice afin de ne pas tomber entre les mains de l’armée ennemie.

La plupart des musées, mémoriaux et autre galeries souterraines se trouvent situés au sud de l’île d’Okinawa.

Le parc-mémorial pour la paix : C’est sans nul doute l’espace le plus conséquent consacré à la bataille d’Okinawa. Il abrite le musée de la paix de la préfecture d’Okinawa ainsi qu’un mémorial composé de stèles de granite noir sur lesquelles le nom des victimes  et civils militaires est gravé. Pour vous rendre à ce parc à partir de Naha, prenez les bus n° 31, 33, 46 ou 89 et descendez à la station Itoman (40 minutes de trajet). De cette station, prenez le bus n° 82 jusqu’à la station Heiwakinendo Iriguchi (20 minutes de trajet).

Le monument Himeyuri no To: C’est un lieu de mémoire important pour la population d’Okinawa. Il fut dressé en l’honneur du dévouement des écolières et de leurs professeurs qui s’engagèrent, volontairement, comme infirmière. La quasi-totalité plupart d’entre elles périrent brûlées… Un musée est situé non loin. Pour vous rendre en ce lieu de Naha, prenez le bus n° 31, 33, 46 ou 89 et descendez à la station Itoman (40 minutes de trajet). De cette station, prenez le bus n° 82, 107 ou 108  jusqu’à la station Himeyuri No To Mae (15 minutes de trajet).

Le Quartier Général de la Marine impériale japonaise. C’est l’endroit dans lequel la marine impériale japonaise élabora ses derniers plans. Une partie des galeries ayant été restaurée, les sont maintenant ouverte au public. Face à l’avancée américaine nombre de soldats japonais accomplirent en ce lieu le suicide rituel (seppuku) ou se suicidèrent  à la grenade afin d’échapper au déshonneur de la défaite. Parmi eux  les généraux Ushijima et Chō ainsi qu’environ 4 000 autres soldats et officiers. Pour rejoindre l’ancien Quartier Général de la Marine impériale japonaise, de Naha,  prenez le bus n° 33, 46 ou 101 et descendez à la station Tomigusuku Koen Mae (25 minutes de trajet). De cette station il vous faudra encore marcher 10 minutes.

Autres lieu de mémoire : La colline de Mabuni : ce lieu abrite de multiples monuments dédié aux victimes de la grande guerre. La falaise « Konpaku no to » qui abrite 35 000 sépultures, le cap Ryan…

Costumes traditionnels Okinawais - Japon
Photographie n°5: Costumes traditionnels Okinawais

Okinawa Memorial Park (le monde de la mer).

Okinawa accueilli l’exposition universelle de 1975. Le thème central de l’exposition était tourné vers le monde maritime. A cette occasion de nombreuses attractions ont été conçues. Par la suite le parc continua à s’étoffer avec de nouvelles activités et expositions. La plupart des attractions sont payantes.

Ce parc abrite l’un des plus grands aquariums du Japon avec presque 300 espèces. Vous trouverez aussi un musée de la mer, un parc dédié aux fleurs tropicales, un bassin à dauphins où des spectacles sont organisés, un parc d’attraction nommé expo land avec sa plage de sable foin. L’Okinawa-kan expose une intéressante collection d’objet datant du royaume de Ryûkyû et le Pavillon Culturel d’Okinawa relate la culture îlienne et maritime d’Okinawa.

Pour vous rendre à l’Okinawa Memorial Park, prenez le bus n° 111 à partir de Naha jusqu’au terminus de la ville de Nago - 名護 (environ 1h35 de trajet). De là prenez le bus n° 70 et descendez à la station Ocean Expo Park (55 minutes de trajet).

Le Cap Hedo Misaki :

« Cape Hedo » c’est l’extrême nord de l’île d’Okinawa. Il offre un paysage sauvage d’une grande beauté. Des falaises d’environ une centaine de mètres s’écrasent dans l’océan ceinturé de récifs corallien. Un vue dégagée permet d’apercevoir les îles Iheya, Izena et Yoron. Deux itinéraires sont possibles pour atteindre la pointe nord d’Okinawa, « Cape Hedo » tout en longeant la côte.

Le chemin le plus court passe à l’ouest en empruntant la route 58. Des bus réguliers suivent cet itinéraire. La pointe est située à environ 50 km de Nago. A mi-chemin se trouve un excellent chemin de randonné aboutissant à la chute d’eau « Hiji ». Vous pourrez aussi vous détendre sur la belle plage d’Okuma. A partir de Naha prenez le bus n°111 à partir du terminus jusqu’à la ville de Nago (名護市). De Nago empruntez le bus n° 67 jusqu’à Hentona. De là prenez le bus n° 69 et descendez à la station « Hedo Misaki Iriguchi ».

Si vous passez par l’est, il vous faudra impérativement louer une voiture car aucun service de bus n’est assuré. Les paysages situés de ce côté de la côte sont beaucoup plus spectaculaires et sauvages.

Châteaux: Avec son histoire riche et mouvementée, l'île d'OKinawa conserve des centaines de châteaux, fortins et autres places fortes. Bien qu'il ne reste aujourd'hui quasiment que des ruines, nous vous conseillons de visiter certains lieux assez bien conservé comme: le château de Naha, le fort de Nakagusuku, de Nakijin, de katsuren et de Yomitan.

                                                                                                                                                                                                         ©