MISO (味噌)

 
    Vos rubriques
  ACCUEIL CUISINE  
ART ET SAVOIR VIVRE  
RECETTES  
LEXIQUE CULINAIRE  
SAKÉ  
PLATS PRÉPARÉS  
Dessert/CONFISERIE  
  TÔFU  
  FugU  
  TSukiji: MARCHE AUX POISSONS  
  CÉRÉMONIE DU THÉ  
  WASABI  
  UDON  
  SOBA  
  RAMEN  
  SOMEN  
  MISO  
  COUTEAUX  
  BAGUETTES  
  BENTÔ  
  PONZU  
  Rosanjin Kitaôji  
  CALPIS  
   
    En savoir plus...
  ACCUEIL  
  PHOTOTHÈQUE  
  COURS DE JAPONAIS  
  LEXIQUE/ Dictionnaire  
  LIENS  
  TÉLÉCHARGEMENT  
  NOUS ÉCRIRE ?  
 
 
     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Crédit photographique: photographies n°1 ©Hokkaido Tourism Organization/© JNTO - n°2: © Nagoya Convention & Visitors Bureau/© JNTO

 

 -Spécialité de Hokkaido: Nouilles Ramen au miso

Le miso est un aliment japonais salé, élaboré à partir de graines de soja formant une pâte de couleur ocre (passant par toute une palette de couleur allant du beige au brun).

Origine :

Le miso est d’origine chinoise. Il y est connu depuis le 3ème siècle avant Jésus-Christ sous le nom de « chiang ». Il semble avoir été importé de la chine vers le Japon, quasiment en même temps que le bouddhisme, soit vers le 6ème siècle de notre ère. Le nom japonais et le mode de préparation du miso varia au cours des siècles. C’est ainsi qu’à l’origine les graines de soja n’étaient pas réduites pour former une pâte et que sous l’ère Edo (1603 - 1868) le miso était dénommé "hishio".

Composition :

Le miso est élaboré à partir d’une base composée d’eau, de sel, de graine de soja et de ferments (Lactobacillus et Aspergillus).

Cette base est, en fonction des recettes, complétée d’orges, de graines de chanvre, de riz, de sarrasin, de blé, de millet, ou encore de seigle.

Il est possible de trouver du miso préparé à base de pulpe de Cycadophyta (un arbre de la famille de l’ordre des Cycadales ressemblant à un palmier). Ce type de miso est essentiellement consommé par les moines bouddhistes.

 - Miso-Nikomi Udon -

Préparation :

Les céréales sélectionnées (orges, graines de chanvre, riz…) sont cuites, mixées et mises à fermenter à l’aide de Lactobacillus et d’Aspergillus. Le produit de la fermentation est nommé « kōji ». A noter l’existence d’un miso particulier dont le kōji n’a pas été mixé. Ce type de miso se nomme «  moromi ».

Le kōji est ensuite mixé à du sel, de l’eau et des graines de soja. Le tout est alors soumis à une deuxième fermentation. Cette dernière fermentation prend, selon les recettes, de 5 jours à plusieurs années.

Classification :

Il existe une variété indénombrable de miso. Il est néanmoins possible de les classer en fonction de leurs goûts, des céréales utilisées lors de sa préparation, ou encore, de leur couleur.

Classification en fonction du goût :

Type de goût

 Type de miso

Traduction japonaise

Extrêmement relevé

Hatchō

八丁

Medium

aka

Sucré

nanban

南蛮

Classification en fonction des céréales :

Céréale(s) utilisée(s)

 Type de miso

Traduction japonaise

Chanvre

taima

大麻

Orge

mugi

Orge et blé complet

tsubu

Riz et graines de soja

aka

Riz brun

genmai

玄米

Sarrasin

sobamugi

蕎麦

Seigle

hadakamugi

裸麦

Soja, blé, orge et deux types de millet

gokoku

五穀

Classification en fonction de la couleur :

Couleur

 Type de miso

Blanc

Shiromiso

Noir

Kuromiso

Rouge

Akamiso

Utilisation:

Le miso est utilisé dans les soupes, bouillons, sauces, comme condiment, assaisonnement ou comme marinade avec le poisson ou le poulet. Il peut être cuit ou dégusté nature et servi chaud ou froid en fonction des plats.

Hormis la très populaire soupe de miso, cet aliment est très souvent utilisé lors de la préparation des ramen, des udon et des fondues (nabe). On utilise encore le miso pour conserver viande (porc) et poissons. Le miso donne alors une saveur toute particulière au mets conservés.

On retrouve le miso dans la préparation de certains légumes en saumure (pickle). Ces « pickle » portent le nom de « misozuke ». Les légumes utilisés sont le plus souvent les aubergines, les concombres, le chou et le radis chinois.

On l’utilise aussi en désert avec des mochi grillés (mochiyaki - pâte de riz), des mochidango…

Effet bénéfique :

Cet aliment diététique est riche en sel et en vitamine B. Il aurait un effet bénéfique sur les individus ayant été exposés à des radiations, ainsi que sur les sujets souffrant de cholestérol. Enfin, le miso possèderait des propriétés anticancéreuses.

                                                                                                                                                                                                        ©