RAGOÛT DE POTIRON

 
    Vos rubriques
  ACCUEIL CUISINE  
ART ET SAVOIR VIVRE  
RECETTES  
LEXIQUE CULINAIRE  
SAKÉ  
PLATS PRÉPARÉS  
Dessert/CONFISERIE  
  TÔFU  
FugU
  TSukiji: MARCHE AUX POISSONS  
  CÉRÉMONIE DU THÉ  
  WASABI  
  UDON  
  SOBA  
  RAMEN  
  SOMEN  
  MISO  
  COUTEAUX  
  BAGUETTES  
  BENTÔ  
  PONZU  
  Rosanjin Kitaôji  
  CALPIS  
   
    En savoir plus...
  ACCUEIL  
  PHOTOTHÈQUE  
  COURS DE JAPONAIS  
  LEXIQUE/ Dictionnaire  
  LIENS  
  TÉLÉCHARGEMENT  
    NOUS ÉCRIRE ?  
 
 
     

 Liens promotionnels

 

 
 

 
 

Ragoût  de potiron                                                Recette de cuisine japonaise du  "ragoût de potiron" (Kabocha no nimono - かぼちゃの煮物).

Ce plat, plutôt sucré, est très aisé à cuisiner. Vous pourrez l'apprécier aussi bien chaud que froid.

Difficulté : * Prix : ** -

Ingrédients (pour 4 personnes):

- 400 g de potiron (ou de potimarron);
- 250 cl de l’eau;
- ½ cuillère à café de dashi (bouillon de poisson (bonite) en poudre);
- 1+1/2 cuillère à soupe de sucre;
- 1 cuillère à soupe de sauce soja;
- 2/3 cuillère à soupe de mirin.

Préparation:

1.      Coupez le potiron en morceaux de taille moyenne (3 à 4 centimètres). Surtout, gardez la peau du potiron sur chacun des morceaux.

2.      Faites chauffer une poêle à feu moyen.

3.      Posez les dès de potiron dans la poêle de telle façon que la peau soit en contact avec la poêle. Mettez-y ensuite l’eau, la poudre de dashi, la sauce soja et le mirin.

4.      Chauffez à feu moyen jusqu’à ébullition. Baissez le feu et faites chauffez ensuite pendant 10 minutes.

5.      Ajoutez le sucre et continuez à chauffer pendant 5 minutes.

6.      Couvrez la poêle et faites cuire pendant 15 minutes supplémentaires.

7.      Quand c’est cuit, laissez reposer dans la poêle. Vous pouvez manger au chaud en réchauffant ou bien au froid.

8. Bon appétit !

Note: Pendant la cuisson, ne touchez pas trop sur le potiron pour éviter qu’il ne se déforme ou se désagrège.

Vous pouvez agrémenter ce plat de poivron rouge ou vert.

Source; Espace Nadeshiko

                                                                                                                                                                                                        ©