SALUT JAPONAIS

 
    Vos rubriques
  FESTIVALS  
JOURS CHÔMES  
COUTUME AU QUOTIDIEN  
COUTUMES LOISIRS  
NOMS & Prénoms  
Prénoms féminins  
Prénoms masculins  
  VISITER UN TEMPLE  
  SUPERSTITION  
  SAINT VALENTIN  
  HANAMI  
  MOMIJIGARI  
  Ubamegashi  
  HINA MATSURI  
  POUPÉES JAPONAISES  
  KOKESHI  
  FUKUSUKE  
  GEISHA  
  TANABATA  
  JEUX D'ARGENT  
  ONSEN  
  SALUT  
  CADEAUX AU JAPON  
  FÊTE DES ENFANTS  
  AMA  
  TEMARI  
   
    En savoir plus...
  ACCUEIL  
  PHOTOTHÈQUE  
  COURS DE JAPONAIS  
  LEXIQUE & DICTIONNAIRE  
  LIENS  
  TÉLÉCHARGEMENT  
  NOUS ÉCRIRE ?  
     
 
  Crédit Photographique: © Japan Ryokan Association /© JNTO
 
     
 

 

 
 

o- jigi, salut japonais traditionnel devant un ryokanL’étiquette japonaise est très stricte concernant le salut (o-jigi - お辞儀,). Les règles régissant l’ « o-jigi » sont particulièrement nombreuses et complexes. Elles sont inculquées à tous les jeunes japonais dès les cours élémentaires. Des cours de soutient sont souvent dispensés par les entreprises à leurs employés afin que ceux-ci ne commentent pas d’impaire.

Le salut japonais peut s’exécuter aussi bien debout qu’à genoux.

Le degré, le nombre et le temps de l’inclinaison vont varier en fonction des circonstances (cérémonie du thé, remerciement, excuse, salutation) et du genre et de la position de chacun.

Notions de base du salut japonais:

Le salut s’exécute le dos plat le regard vers le bas. Le mouvement par de la taille et entraîne dans un même temps le torse et la tète. Les hommes maintiendront leurs bras sur le côté tandis que les femmes poseront leurs mains sur leurs genoux pendant l’exercice.

Si l’espace pour se saluer est trop restreint, il est commun de se tourner légèrement, généralement du côté  gauche, afin de ne pas se heurter.

L’angle et la durée de l’inclinaison du salut.

L’idée maîtresse sous-jacente est d’exprimer votre position et/ou l’intensité de vos sentiments.

A titre d’exemple, un subalterne devra s’incliner plus profondément que son supérieur vient de le faire.

Entre amis ou lors de saluts informels, un simple mouvement de la tête peut suffire. Un simple mouvement de tête peut aussi suffire de la part d’un supérieur hiérarchique. Un salut informel implique cependant souvent un minimum d’inclinaison du torse. Le degré d’inclinaison est alors de 15.

Lors d’excuse, les inclinaisons sont courtes et répétées. Les inclinaisons sont d’environ 45°

Le nombre d’inclinaison.

La plupart du temps les japonais se saluent par une seule inclinaison. Il est cependant des circonstances où les inclinaisons peuvent être multiples.

C’est ce cas notamment lorsque vous désirer remercier, ou vous excuser. On estime que la sincérité de vos excuses, de vos remerciements est directement liée au nombre d’inclinaison pratiquée. Le nombre n’est pas déterminé. L’usage vent cependant que la personne formulant des excuses par exemple continue, tête baissée, à s’incliner sans discontinuer le temps de ses excuses.

Il est une autre circonstance qui suscite de multiples saluts. Celle-ci apparaît lorsque votre interlocuteur salue plus longtemps que prévu. La politesse impose alors qu’en retour celui-ci reçoive un nouveau salut. L’opération se répétera plusieurs fois, chacun saluant l’autre, mais avec des durées de plus en plus courte.

Le salut à genoux.

Le salut japonais à genoux (dogeza - 土下座) n’est quasiment plus pratiqué. Dans le passé la femme accueillait ainsi son mari. Il est aujourd’hui considéré comme un acte de soumission et à donc quasiment disparu. Les rares cas où il est utilisé sont pour formuler des excuses. Sa forme la plus formelle et sévère est lorsque le front du pratiquant touche le sol. On utilise pour cette forme de salut  le terme de « kōtō» (叩頭).

La poignée de main.

Les japonais n’ont pas pour habitude de se serrer la main. Toutefois face à un étranger, les japonais abandonnent aisément le salut traditionnel pour la poignée de main. Ceux-ci n’attendent en effet pas que les étrangers maîtrisent ou s’adonnent à l’art du salut à la japonaise.

En revanche certains étrangers tentent de plus en plus la salut à la japonaise. On arrive donc à des situations où poignée de main se conjugue au salut traditionnel japonais. Attention saluer pendant que l’on serre la main peut indiquer une position de subalterne.

Les différents types de saluts.

Il est possible de les répartir en  trois catégories : informels, formels et très formels

 

Circonstances

Degré

Temps

Informels

Amis

15°

Rapide

Formels

Affaires, excuses, remerciements

30°

Long ou rapide selon les circonstances.

Très formels

Excuses, remerciements, temple bouddhiste, sanctuaire shintô, famille impériale

45°

Long ou rapide selon les circonstances.

 

Type de Salut

Traduction

 

会釈

Eshaku

Légère inclinaison.

目礼

Mokurei

Salut de salutation.

黙礼

Mokurei

Salut silencieux (utilisé au kendo par exemple).

最敬礼

Saikeirei

Salut long et profond particulièrement respectueux.

叩頭

Kōtō

Salut à genoux, la tête touchant le sol.

                                                                                                                                                               ©