KIMONO & YUKATA

 
    Vos rubriques
  ACCUEIL MODE  
  HAUTE COUTURE  
MODE AU QUOTIDIEN  
ACCESSOIRE & MAQUILLAGE  
KIMONO  
Obi  
SANDALE  
  HAKAMA  
  Coiffure  
  KANZASHI  
  Hachimaki  
  UNIFORME SCOLAIRE  
  GAKURAN  
  SAILOR FUKU  
  EVENTAIL  
  NAIL ART  
  TABI & Jika Tabi  
   
    En savoir plus...
  ACCUEIL  
  PHOTOTHÈQUE  
  COURS DE JAPONAIS  
  LEXIQUE & DICTIONNAIRE  
  LIENS  
  TÉLÉCHARGEMENT  
  NOUS ÉCRIRE ?  
 
 
     

 Liens promotionnels

     
 

 

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photographie n°1:© Edo Wonderland Nikko Edomura/© JNTO

 

Si vous souhaitez connaître la mode au quotidien, la mode de la rue et de certaines cérémonies (mariage), cliquer ici. Si vous cherchez des informations sur la haute couture japonaise (Kenzo, Rei Kawakubo, Issey Miyake...), cliquer ici. Si vous désirez un petit aperçu de l'art de se farder et de se parer au Japon, cliquer ici.

ClickJapan vous présente ici un aperçu de l'habillement traditionnel Japonais (Kimono, Yukata...).

- Distinguer les kimono:

Le Kimono (着物) est le descendant direct d'un autre vêtement quasiment similaire mais porté comme sous-vêtement: le "Kosode". Depuis le XVIIe siècle, le Kimono désigne le vêtement traditionnel japonais indifféremment masculin ou féminin composé d'une longue robe ouverte dont le côté gauche se rabat sur le côté droit fermé par une ceinture appelée "obi" (帯). L'obi est une ceinture de soie, pour les femmes, pouvant atteindre 4 mètres de long, qui se noue, serrée dans le dos. La forme du nœud varie selon les âges, les saisons et les occasions. Le kimono des hommes est aussi maintenu maintenu par un obi mais sa largeur est plus petite.

Visuellement, ce qui différencie les Kimono pour hommes, des kimono pour femmes ce sont les teintes et les motifs. Le kimono féminin s'adapte aux saisons, il est généralement de couleur vive et chamarré. Le kimono masculin est beaucoup plus sobre et de couleur foncé. Les kimono pour homme "Haori hakama" ont les manches plus courtes et cousues sous les aisselles. A l'inverse, les kimonos pour femmes qui ont des "ouvertures" au niveau des aisselles. Il est possible de classifier les kimonos en fonction de leur formalisme. les Kimonos portés lors des cérémonies officielles sont regroupés sous le terme de "iromuji". Il en existe plusieurs...

Statut

Formalisme

Femmes mariées

Oui

1

Femmes célibataires

Non

Inusité

Kurotomesode (黒留袖): Kimono utilisé par les femmes mariés et les Geisha lors des cérémonies les plus formelles. Lors des mariage seules les mères des mariés sont autorisés à porter ce type de vêtement. De couleur noir, les motifs agrémentant ce kimono se trouvent situés sous le niveau du bassin. Certains Kurotomesode sont frappés cinq fois du blason de la famille "mon" (紋). Le blason est apposé sur les manches, le milieu du do et au devant de chaque épaule.

Statut

Formalisme

Femmes mariées

Non

Inusité

Femmes célibataires

Oui

1

Furisode (振袖): ce kimono est utilisé par les jeunes femmes célibataires lors d'occasions formelles. Lors d'un mariages les amies des mariés pourront revêtir ce vêtement. Il est très souvent utilisé le jour de la fête de la majorité Seijin shiki (成人式). Ces Kimonos sont colorés et rehaussés de motifs. Les motifs peuvent être disséminés sur l'ensemble du vêtement. Le signe distinctif le plus ostensible de se kimono est situé au niveau des manches. Celles-ci sont très longue, au moins 1 mètre.

Statut

Formalisme

Femmes mariées

Oui

2

Femmes célibataires

Non

Inusité

Irotomesode (色留袖): Ces kimonos sont aussi utilisés lors d'importantes occasions. Il sont néanmoins moins formelles que les Kurotomesode. Ces kimonos sont portés lors des mariages par les membres de la famille des mariés. Ces Kimonos plutôt sombres sont de couleur uni (à l'exclusion du noir). Les motifs égayants le kimono se trouvent en dessous du niveau des hanches. A l'instar du Kurotomesode, le Irotomesode peut être frappés cinq fois mais aussi trois fois du blason de la famille "mon" (紋).

Statut

Formalisme

Femmes mariées

Oui

3

Femmes célibataires

Oui

2

Hômongi (訪問着): Ils sont utilisés lors des cérémonies nécessitant un certain formalisme (mariage, cocktail, réception, cérémonie du thé...). Il peut aussi bien être utilisé par les femmes mariés que par les femmes célibataires. Pour les femmes mariées, ce kimono est moins formel que le Kurotomesode et l'Irotomesode. En revanche pour les femmes célibataires, il est sans nul doute le vêtement le plus hiérarchisent élevé. Lors d'un mariage ces kimonos seront revêtus par les amies des mariés. Ces superbe Kimonos aux couleurs chatoyantes sont embellis de dessins pouvant s'étendre sur l'ensemble du vêtement.

Statut

Formalisme

Femmes mariées

Oui

4

Femmes célibataires

Oui

3

Tsukesage (付け下げ): Ce type de kimono est moins hiérarchiquement moins formel que que le Kurotomesode, l'Irotomesode et l'Hômongi. Il est déconseillé de le porter lors des cérémonies les plus importantes. Il est possible que ce kimono soit revêtu par des femmes mariées ou célibataires. Les couleurs utilisées sont toujours vives. Les motifs agrémentant le kimono sont discontinus et ne couvrent pas l'ensemble du vêtement. Il sont souvent situés sous le niveau de la taille.

Statut

Formalisme

Femmes mariées

Non

5

Femmes célibataires

Oui

4

Yukata (ゆかた) se distinguent des kimono par la légèreté du tissu et la couleur indigo des motifs. Ces motifs seront géométriques pour les hommes et floraux pour les femmes. On utilise les yukata l'été lors de festivals, chez soi pour se détendre ou comme peignoir en sortant du bain.

 

Il existe d'autres types de kimono comme par exemple les Komon (小紋) qui sont des kimonos informels, portés par des femmes mariés ou non et qui sont composés de motifs répétitifs.

Les kimonos particuliers:

Uchikake: c'est le vêtement porté par la mariée le jour de son mariage. Il ressemble plus à un manteau qu'à un kimono. Il se porte par-dessus le kimono. Il est généralement de couleur banche unie mais il possible d'en trouver avec de vives couleurs (souvent dans les tons rouges).

Susohiki: Ce sont des kimonos de couleurs vives, avec d'importants motifs les rehaussant. Ce qui distingue le Susohiki des kimono "classiques" comme le Tsukesage c'est sa longueur. Beaucoup plus long, il oblige celui qui le porte à le maintenir légèrement relevé ou à le laissé en traine. Il n'est utilisé que par les geisha et lors de certains spectacles de danses traditionnelles.

- Accessoires:

Les hommes peuvent porter en plus du kimono un pantalon-jupe (hakama) et une veste (haori, happi) ou encore nommée "tanzen" pour l'hiver.

L'éventail peut être utilisé par les hommes comme par les femmes. Les femmes disposent d'accessoires supplémentaires comme les peignes et les épingles à cheveux dont les plus raffinés sont en laque, écaille ou ivoire. les coiffures des femmes sont agréments de petits accessoires (broches, épingle, peignes,...) nommés kanzashi.

- Fabrication:

De coton l'été, le kimono est de soie ou de laine l'hiver. Du lin peut être utilisé pour les yukata. Le kimono est taillé dans une seule pièce de tissu de 11 mètres de long sur 36 centimètre de large. Il est composé de 8 morceaux rectangulaires assemblés entre eux avec des coutures droites.

Les Kimono peuvent lors des cérémonies être frappés du "mon" (armoiries de la famille du porteur).

On distingue différentes procédés de teinture. Le "Yûzen-zome" un procédé de teinture proche du batik effectué à main levée avec de la colle de riz, le "itchin zome" effectué par grattage de la colle contrairement au "itome norioki" qui lave le tissu à l'eau et une variante le "renkan". Jusqu'à l'époque Edo, les motifs des kimonos étaient obtenus à l'aide d'un pochoir nommé "Katagami".

- Port:

Pour connaître votre taille pour revêtir un kimono c'est très simple. Il vous suffit d'additionner 20 cm à votre taille. La longueur du vêtement est ajustée en repliant l'excès de tissu au niveau de la taille (obashiori). Le kimono se porte avec des "tabi" et des "zôri". Les "tabi" sont des chaussettes dont le gros orteil est séparé. et Les "zôri" sont des sandales en bois. De nos jours il est possible de trouver des imitations de "zôri" en plastique. de Il est possible pour les hommes de chausser des "setta" (sandales en jonc avec une semelle de cuir. Les Kimono sont des vêtements excessivement chers aussi est-il possible d'en louer pour les grandes occasions. Vêtir un kimono pouvant être compliqué, contrairement au Yukata, il est recommandé de se faire aider. Si personne autour de vous ne peut vous apporter l'aide nécessaire, vous pouvez au Japon demander aux barbiers et coiffeurs qui peuvent fournir ce type de service moyennant finance.

Il est entre autre aujourd'hui utilisé pour les cérémonies et autres événements importants de la vie, les couleurs et motifs variant suivant le sexe, les saisons et les circonstances. Il a cédé cependant sa place aux tenues occidentales (yôfuku) dans la vie quotidienne et au costume cravate de couleur sombre pour le "salaryman".

                                                                                                                                                                                                        ©