LA GRUE DU JAPON

 
    Vos rubriques
  GÉOGRAPHIE  
MONT FUJI  
  TSUNAMI  
  CLIMAT  
FAUNE & FLORE  
SAKURA  
  ARBRE A LAQUE  
  CARTE D'IDENTITÉ  
  MÉTÉO QUOTIDIENNE  
  CHEVAUX Japonais  
  Chiens Japonais  
  TANUKI  
  SINGE  
  Wagyu  
  CARPE KOÏ  
  GRUE JAPONAISE  
  ÉCUREUIL VOLANT  
  GRENOUILLE  
  YUZU  
   
    En savoir plus...
  ACCUEIL  
  PHOTOTHÈQUE  
  COURS DE JAPONAIS  
  LEXIQUE & DICTIONNAIRE  
  LIENS  
  TÉLÉCHARGEMENT  
  NOUS ÉCRIRE ?  
 
 
   ©  
     

Liens promotionnels

 

 
   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Grue Japonaise  
Photographie n°1: Grue Japonaise - Angleterre - Hampshire - Copyright: CC BY 2.0

La grue japonaise (Grus japonensis) est connue aussi sous le nom de grue à couronne rouge ou grue de Mandchourie. En Japonais elle est dénommée "tanshozuru" (丹頂鶴) signifiant littéralement grue à courinne rouge. Cet échassier menacé d'extinction est l'un des symboles du Japon. On le trouve par exemple représenté au verso des billets de 1 000 Yens.

Description

Cet oiseau est l'un des plus grands du monde. Il arbore une hauteur de 150 à 158 cm pour une envergure de 120 à 150 cm. Son poids est en moyenne compris entre 7 et 10kg.

La grue du japon est aisément identifiable par la tache de couleur rouge qui lui couronne la tête et qui fait écho au drapeau japonais. Cette tache devient plus vive lors de la saison des amours. Le reste du  plumage est de couleur blanc maculé à l'exception du bout des ailes qui sont de couleur noire. Les mâles sont reconnaissables par leur plumage de couleur noire au niveau du cou et de la base du crane tandis que les femelles présentent une couleur tendant vers le gris.

Habitat

Les grues vivent essentiellement dans les zones marécageuses, les rizières, les berges des rivières... Elles passent la saison estivale en Sibérie et au nord-est de la Chine avant de migrer à l'automne en direction de la Corée et le centre-est de la Chine. Une partie de la population des grues reste à demeure à l'est de Hokkaido (Japon).

Régime alimentaire

La grue japonaise est omnivore. Elle se nourrit donc aussi bien de carpes, de batraciens, d'escargots ou de crabes que de plantes comme le riz, les glands ou les roseaux.

Nid

Le site d'implantation du nid est choisi par la femelle. Généralement situé sur un terrain plat et non loin d'un plan d'eau et d'herbes hautes. Les grues reviendront chaque année au même endroit pour nidifier.

Hiroshige - 100 vues de Edo 
Photographie n°1: Hiroshige - 100 vues de Edo - Copyright: DP

Œuf

Chaque année entre avril et mai la femelle pond généralement 2 œufs. Un seul viendra à éclore . La femelle et   le mâle participent à la couvaison (qui dure environ une trentaine de jours) et à l'alimentation des oisillons. Les jeunes oiseaux seront prêts à prendre leur envol environ 3 mois après leur naissance. Bien que sachant voler, ils resteront avec leurs parents durant environ 9 mois.

Espérance de vie

Les japonais font de la grue un symbole de longévité. Il est vrai que l'espérance de vie de la grue à couronne rouge est de 30 à 40 ans en milieu naturel et bien plus en captivité. Cette longévité en fait l'une des plus longue parmi celle des  oiseaux.

Population

La grue japonaise est inscrite sur la liste des espèces menacées depuis 1970. On comptabilisait en 2013 environ 2750 grues en liberté dont 1 000 vivants à demeure au Japon.

Symboles

Que cela soit en Chine ou au Japon, la grue est culturellement très présente. En Chine, elle est symbole de noblesse. Pour le Taôisme, la grue est supposée porter sur son dos les êtres immortels. Cet oiseau revêt culturellement une telle importance qu'il fut sélectionné par l'office des forêts comme candidat au titre d'animal emblème de la nation. La grue à couronne rouge n'a toutefois pas encore été sélectionnée à cause du nom latin de cette espèce " Grus japonensis" (grue japonaise).

Au Japon la grue est symbole de longévité. La légende l'a fait vivre 1000 ans. Cet échassier est  trés présent dans le folklore de l'archipel. Le conte "Tsuru no Ongaeshi " relate ainsi l'histoire d'une grue récompensant un couple âgé en tissant de merveilleux tissus avec ses plumes. Un autre conte " Tsuru Nyōbō" narre quasiment la même histoire la différence étant  que la grue tisse pour un jeune homme. La grue a acquis la réputation de pouvoir accorder des faveurs.

La légende veut que, si au cours d'une année on plie et relie entre elles mille grues de papier, le vœu de celui ou de celle qui les a réalisées sera exaucé.

On retrouve aussi la grue japonaise frappée sur les billets de 1000 yens (série D) de la même manière que le  logo de la compagnie aérienne "Japan Air Line". En 1996 le chant de la grue japonaise fut même retenu comme l'un des "100 paysages sonores" du Japon.