FAUNE & FLORE

 
    Vos rubriques
  GÉOGRAPHIE  
  MONT FUJI  
CLIMAT  
TSUNAMI  
  FAUNE & FLORE  
SAKURA  
  CARTE D'IDENTITÉ  
  MÉTÉO QUOTIDIENNE  
  CHEVAUX Japonais  
  Chiens Japonais  
  TANUKI  
  SINGE  
  WAGYU  
  CARPE KOÏ  
  GRUE JAPONAISE  
  ÉCUREUIL VOLANT  
  GRENOUILLE  
  YUZU  
   
    En savoir plus...
  ACCUEIL  
  PHOTOTHÈQUE  
  COURS DE JAPONAIS  
  LEXIQUE & DICTIONNAIRE  
  LIENS  
  TÉLÉCHARGEMENT  
  NOUS ÉCRIRE ?  
 
 
  ©  
     

 Liens promotionnels

 

 

 
 

En haut de page: Le mont Yoshinoyama de Nara recouvert de cerisiers en fleurs.

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photographie n°1 © Nara Tourism Federation/©JNTO

 

Le mont Yoshinoyama de Nara recouvert de cerisiers en fleurs.

    La Faune La Flore.

Crabe.jpg (62340 octets)

 

La faune et la flore japonaise sont particulièrement riches. Une multitude de raisons climatiques, géographiques, géologiques explique l'existence d'un écosystème riche et plus ou moins préservé. Cela n'explique pourtant pas tout et il est possible de trouver d'autres raisons plus culturelles et propre au Japon comme l'animisme et un certain sens du civisme propice à la préservation de l'environnement. (Ci-dessus à gauche un crabe d'eau douce - Cliquez pour agrandir).

 La Faune

Les mammifères.

écrevisse.jpg (62362 octets)La diversité des climats, le relief inaccessible, l'étendue de l'archipel, rendent la faune particulièrement variée. Il est possible de distinguer deux grandes zones séparées selon l'axe de watase: une ligne virtuelle qui passerait entre les îles Amami et Tanegashima. Le nord de cette ligne peut encore fait l'objet d'une subdivision en distinguant une zone sibérienne  d'une zone mandchourienne dont la ligne de Blackiston formerait la frontière.

Il n'y a quasiment aucun animal dangereux pour l'homme. Les serpents se rencontrent rarement, une seule espèce, qui ne se trouve qu'au sud présente un réel danger, il s'agit du Habu. -photo de gauche: Écrevisse sauvage.  (Cliquez pour agrandir).

Daim.jpg (62042 octets)Voici quelques espèces qu'il est possible de croiser sur l'ensemble du territoire japonais: phoques, morses, cerf, sanglier, loups, renard, visons, lièvre noir, antilope, tanuki...Photo de gauche: Dans la région de Nara les daims symbolisant le lien entre les dieux et les hommes (et les touristes?) sont en totale liberté. (Cliquez pour agrandir).

Sur l'île d'Hokkaidô: Ours brun, martre noire, skunks (sconse) ...

La plupart de ces espèces sont aujourd'hui en voie de disparition.

Les oiseaux.

Aigle couronné, colombe, faucon, geai, hototogisu (rossignol), hibou, toki (ibis huppé) l'un des symboles du Japon, aujourd'hui quasiment éteint...

Les insectes.

 Hotaru (vers luisants), kabutomochi (lucanes), cigales (semi), tombo (libellules), kôrogi (grillons), Ka (moustiques)...

Fleur.jpg (62802 octets)

La Flore

La diversité des micro-climats rend la flore japonaise particulièrement diversifiée.

Quatre zones botaniques divisent le territoire japonais: 1- la zone nordique (nord d'Hokkaidô/ région montagneuse du nord d'Honshu), 2- centrale nordique (sud Hokkaidô/nord d'Honshu), 3- centrale méridionale (nord de Kyûshû et de Shikokû) et enfin 4- la zone méridionale (sud de Kyûshû et de Shikokû). Les forêts japonaises sont particulièrement riches. On compte de l'ordre de 168 essences différentes au Japon contre 85 en Europe. Cette apparente richesse est du, entre autre, aux climats, aux courants marins, des altitudes et à la préservation des forêts japonaises en préférant importer le bois de l'étranger, ne doit pas cacher une certaine déforestation... La photo de gauche représenteBambou.jpg (62421 octets) une forêt de bambous.                                                                  (cliquez pour agrandir).

1 & 2- zone nordique et centrale nordique:

kamba (feuillus), miyama-nanakamado (feuillus), shirabe (conifères), todomatsu (feuillus)... Au centre, il est possible d'observer des arbres aux feuilles caduques larges comme les buna et des conifères comme les hiba, hinoki (pin), kuromatsu (pin).

3- Zone centrale méridionale:

Forêts tempérées à larges feuilles, tel que le shii (pin).  Il est aussi possible, du fait du reboisement, de trouver des espèces non endémique comme les sugi (cryptomère géant)

4- zone méridionale:

Arbres à feuilles persistantes tels que les kusunoki, tachibana...

Arbre tropicaux tels que birô, camphrier, cocotier et et sotetsu...

Fleurs: Les fleurs ont toujours inspiré l'art japonais, certain courant artistique d'ikebana préconisant l'utilisation en premier lieu de fleurs japonaises dans les composition florales plutôt que de recourir à des espèces étrangères. Ci-contre une fleure de lotus.