SCANDALE

 
    Vos rubriques
  ACCUEIL ART  
  PEINTURES & DESSINS  
LITTÉRATURE  
THÉÂTRE  
ARCHITECTURE  
POTERIE  
TSUBA  
MUSIQUES  
  CINÉMA  
  Calligraphie  
  MATERIEL CALLIGRAPHIE  
  CÉRÉMONIE DU THÉ  
  JARDIN  
  IKEBANA  
  BONSAÏ  
  KoKEDAMA  
  Mode  
  ORIGAMI  
  KATAGAMI  
  kodo  
  LAQUE  
  GYOTAKU  
  Yukio mishima  
  SHOJI UEDA  
  YUTAKA TAKANASHI  
  Utagawa Hiroshige  
  SAMIRO YUNOKI  
  KATSUHIRO ÔTOMO  
   
    En savoir plus...
  ACCUEIL  
  PHOTOTHÈQUE  
  COURS DE JAPONAIS  
  LEXIQUE/ DICTIONNAIRE  
  LIENS  
  TÉLÉCHARGEMENT  
  NOUS ÉCRIRE ?  
 
 
     

Liens promotionnels

 

 

 
 

Source: dossier de presse mk2 Editions.

  

Le Film Le contexte Photothèque
Crédits

 

 Scandale (Shubun) (1950) est un film de Akira Kurosawa.

Le Film

Alors qu'il est en vacances à la montagne, Ichiro, un jeune peintre, rencontre Miyako, une chanteuse à la mode. Bien qu'ils ne passent pas la nuit ensemble, des photographes d'un journal à scandale, qui suivaient Miyako en cachette, publient des photos du couple, en prétendant qu'il s'agit d'une liaison amoureuse. Ichiro, furieux, décide de porter plainte contre le journal...

A noter l'existence d'une version DVD et francophone du film avec en complément: la préface et des scènes commentées par Charles Tesson ainsi qu'un entretien avec Nicolas Saada, critique de cinéma et scénariste.

 Le contexte

Avant les grandes fresques épiques tournées vers le Japon féodal qui ont fait sa réputation auprès des cinéphiles et  du grand public, Akira Kurosawa a réalisé des films contemporains très personnels, à la fois intimistes et très ambitieux : Scandale, réalisé juste avant Rashomon, le film qui le fera connaître dans le monde entier, et L'idiot, tourné juste après, donnent tout leur sens à la dimension humaniste de l'œuvre de Kurosawa.
Avec Scandale et L'idiot, on découvre un Kurosawa à la fois fasciné par la culture occidentale et très critique vis à- vis de celle-ci. Tandis qu'il rend hommage au génie de l'œuvre de Dostoïevski, il montre aussi ses craintes face à l'américanisation de la société japonaise, héritage de la Seconde Guerre Mondiale. Deux films exemplaires, attachés à la dimension morale de l'existence humaine.

 Photothèque

 Crédits

Scénario : Ryuzo

Kikushima et Akira Kurosawa

Image : Toshio Ubukata

Montage Son :Saburo Omura

Musique : Fumio Hayasaka

Décors : Tatsuo Hamada

Produit par : Takashi Koide et Sojiro Motoki

Production : Shochiku Co., Ltd

Avec : Toshiro Mifune, Yoshiko Yamaguchi, Takashi Shimura, Shirley Yamaguchi, Yoko Katsuragi, Noriko Sengoku, Eitarô Ozawa