MUSIQUE

 
    Vos rubriques
  ACCUEIL ART  
PEINTURES & DESSINS  
LITTÉRATURE  
THÉÂTRE  
ARCHITECTURE  
POTERIE  
TSUBA  
  MUSIQUES  
  CINÉMA  
  Calligraphie  
  MATERIEL CALLIGRAPHIE  
  CÉRÉMONIE DU THÉ  
  JARDIN  
  IKEBANA  
  BONSAÏ  
  KoKEDAMA  
  Mode  
  ORIGAMI  
  KATAGAMI  
  kodo  
  LAQUE  
  GYOTAKU  
  Yukio mishima  
  SHOJI UEDA  
  YUTAKA TAKANASHI  
  Utagawa Hiroshige  
  SAMIRO YUNOKI  
  KATSUHIRO ÔTOMO  
   
    En savoir plus...
  ACCUEIL  
  PHOTOTHÈQUE  
  COURS DE JAPONAIS  
  LEXIQUE/ DICTIONNAIRE  
  LIENS  
  TÉLÉCHARGEMENT  
  NOUS ÉCRIRE ?  
 
 
     

Liens promotionnels

     
 

 
   

 

 

 

 

 

 

 
 

 
     
 

 

 

 

 

 

Photographie n°1 : ©Iwate Prefectur/©JNTO

 
 
Sommaire: Aperçu historique Instruments de musique traditionnels
Enka Jpop Fiches groupes Jpop

 

Aperçu historique.

La musique japonaise suit les grandes évolutions historiques de l'archipel. Avant le VIe siècle c'est une musique primitive, non codifiée et utilisant des instruments simples. Nous n'avons aujourd'hui aucune trace de cette période. Du VIe siècle à l'ère Heian (de 794 à 1185) la musique d'origine coréen mais aussi chinoise va venir influencer, modifier et enrichir la musique japonaise. De la fin de l'ère Heian à la fin de l'ère Edo (de 1603 à 1868) on assiste en même temps que le japon se repli sur lui même, à une recherche et à une construction d'une musique "purement japonaise". De l'ère Meiji (1868) à nos jours, on assiste, surtout à partir de 1920, à une influence très marquée de l'occident sur la musique japonaise. Ci-dessus le "Budokan" de Tôkyô, où en plus des compétition sportives se déroulent les plus grands concert de la capitale.

 

Instruments de musique traditionnels.

Koto (琴): Instrument de musique japonais d'origine chinoise. Sorte de cithare de treize (13) cordes ayant son propre chevalet et d'une hauteur d'un mètre quatre-vingt dix (1,90m). Il existe une grande variété de koto : Han-Koto (chinoise); Shô-hitsu no koto (25 cordes); Ikuta-koto ou Sô no koto (la plus répandue aujourd'hui)...

Les Flûtes : Les flûtes sont la plupart du temps réalisées en bambous, on distingue les types suivants:

Hichiriki: flûte droite ou traversière de 7 trous plus 2 au dessous de 18 cm de long.

Hitoyokiri: très longue flûte composée de 2 parties.

kan (能管): flûte traversière en bambou à 7 trous, dont l'intervalle n'est pas juste, servant à accompagner les pièces de .

Ryūteki (龍笛): flûte traversière en bambou à 7 trous utilisée dans la musique gagaku pour symboliser le vol du dragon.

Shakuhachi (尺八): flûte droite, d'une pièce en bambous percée de 4 trous, d'origine chinoise.

Shô no fue: flûte de pan de 10 à 24 fûts.

Shô: orgue de bouche de 17 fûts.

Yamatobue: flûte de concert à 6 trous dont l'intérieur est laqué de rouge.

Ont existé de multiples autres flûtes tels que: Dengakubue, Hitoyogiri, Kagurabue (神楽笛), Komabue (高麗笛), Minteki, Misatobue, Shinobue (篠笛), Shinteki (篠笛), Tôteki, Utabue, U.

Biwa: luth piriforme à 4 (shigen-biwa; gogen-biwa; genkin-biwa) ou 5 (heike-biwa - 平家琵琶) cordes de soie  utilisant jusqu'à 9 chevalets et pouvant mesurer 90 cm (satsuma biwa 薩摩琵琶). Certains biwa n'étaient utilisés que dans le cadre de l'interprétation d'oeuvres impériale (Gagaku biwa - 雅楽琵琶). Ces instruments sont taillés dans une seule pièce de bois très dur. Sa fabrication à quasiment disparu au Japon.

Shamisen (三味線): luth d'origine chinoise à 3 cordes en soie ou en nylon avec un boîte de résonance de forme carrée recouverte de peau. Il en existe de plusieurs types: chosen, kirisen, taisen...

Taiko (太鼓) ou wadaiko (和太鼓): ce sont des tambours. Lors des procession religieuse on utilise un petit tambour nommé "ko-daiko" ou un espèce de petit tambourin portatif répondant au nom de "kero". Les grand gongs portent le nom de de "taiko". Les grands tambours décorés se trouvant dans les temples se nomment "ô-daiko" (voir photo de droite). Certains de ces tambours nécessitent plusieurs personne pour être portés ce sont les "ni-daiko". Le plus populaire et commun et le "yagura-daiko" un tambour utilisé lors des "matsuri" et dont la peau est clouée sur le fut.

Tsuzumi (鼓): tambour portatif. Le San-no-tsuzumi (三の鼓) est une variante du tsuzumi. Ce tambour à double face prend la forme d'un "diabolo", dont les peaux (traditionnellement de renard) sont tendus de parts et d'autre par un même système de cordage. Tenu sur l'épaule, le musicien frappe le tambour à l'aide de baguettes tout en tirant sur les cordages pour obtenir des tonalités différentes.

Uchiwa-daiko: tambourin à manche.

 

Enka

Pour donner une explication simple l'Enka c'est un peut la Jpop d'avant guerre. L'enka (演歌) est considéré aujourd'hui comme une musique traditionnelle. Elle est surtout apprécié des "seniors". Les chanteurs, le plus souvent des femmes, sont revêtus d'un kimono et se tiennent debout devant leur public. Les thèmes traités tournent toujours autour de l'amour déçu ou impossible. Les chanteurs les plus connus sont: Kôzai Kaori, Matsubara Nobue, Misora Hibari, Nagayama Yôko, Fuji Ayako, Sakamoto Fuyumi, Ishikawa Sayuri, Suizenji Kiyoko...

Vous pouvez obtenir plus d'information et écouter certains titres, sur le site anglophone suivant: http://www.quixium.com/enka/. Attention ce site ainsi que son contenu ne sont pas contrôlés par ClickJapan.

 

JPop

Le Budokan de Tôkyô.

Qu'est ce que la JPop? C'est un style de musique qui correspond à ce que nous appelons "Pop music". Ce mot vient de la combinaison des termes "Japanese" et "Pop music" et signifie pop japonaise. Par extension on parle de KPop pour la musique coréenne et de CPop pour la musique chinoise.

Il vous sera possible de rencontrer le terme d'OST. Cet acronyme signifie "Original Sound Track" est renvoie à la bande-son d'un film, dessin-animé...

Pour information la musique ne peut être librement diffusé sur Internet une autorisation doit nécessairement être donnée par de l'éditeur et de la Sacem ou son équivalant Japonais le Jasrac. Nous étudions la possibilité de mettre en ligne quelques morceaux afin de vous faire découvrir ce qu'est la Jpop.

 

                                                                                                                                                                                                        ©