MADADAYO

 
    Vos rubriques
  ACCUEIL ART  
  PEINTURES & DESSINS  
LITTÉRATURE  
THÉÂTRE  
ARCHITECTURE  
POTERIE  
TSUBA  
MUSIQUES  
  CINÉMA  
  Calligraphie  
  MATERIEL CALLIGRAPHIE  
  CÉRÉMONIE DU THÉ  
  JARDIN  
  IKEBANA  
  BONSAÏ  
  KoKEDAMA  
  Mode  
  ORIGAMI  
  KATAGAMI  
  kodo  
  LAQUE  
  GYOTAKU  
  Yukio mishima  
  SHOJI UEDA  
  YUTAKA TAKANASHI  
  Utagawa Hiroshige  
  SAMIRO YUNOKI  
  KATSUHIRO ÔTOMO  
   
    En savoir plus...
  ACCUEIL  
  PHOTOTHÈQUE  
  COURS DE JAPONAIS  
  LEXIQUE/ DICTIONNAIRE  
  LIENS  
  TÉLÉCHARGEMENT  
  NOUS ÉCRIRE ?  
 
 
     
 

 

 

 

 

 

Source: dossier de presse mk2 Editions.

  

Le Film Analyse Crédits

 

Madadayo, Japon, 1993. Un film couleur de 137 minutes de Akira Kurosawa.

Le Film

Après trente ans d’enseignement, le professeur Ushida décide de prendre sa retraite pour se consacrer à l’écriture. Ses anciens élèves, qui lui vouent une grande admiration, continuent de lui rendre visite à l’occasion de son anniversaire. Chaque visite se déroule toujours selon un rituel immuable, au cours duquel le professeur prononce un discours qu’il clôt en répondant fermement « Madadayo » qui signifie « pas encore», à la question «Maadakai ? » (êtes vous prêt?).

Analyse

Madadayo, réalisé en 1993, est le dernier film de l’œuvre d’Akira Kurosawa, forte de 30 films et commencée 50 ans plus tôt, en 1943, année où débute l’histoire de Madadayo. Présenté au festival de Cannes en 1993, il a reçu un accueil mitigé, la critique étant quelque peu déconcertée. Il devra attendre deux ans avant de sortir en salles en France, discrètement, le 27 décembre 1995. Si les films historiques et les films de sabre ont contribué à la renommée internationale du cinéaste, Kurosawa est resté attaché tout au long de sa vie aux drames contemporains, sous la forme de films policiers, de fables morales ou bien de chroniques de la vie ordinaire. L’œuvre ultime d’Akira Kurosawa est une méditation lumineuse et sereine sur la vieillesse et les approches de la mort. Avec Madadayo comme avec Rêves (1990), le maître japonais nous délivrait son adieu poétique au monde.

 

 

 

 

 

 

Crédits

Réalisation : Akira Kurosawa;

Scénario : Akira Kurosawa, Uchide Hyakken;

Montage : Akira Kurosawa;

Photographie : Takao Saito, Shoji Ueda;

Musique : Shinichirô Ikebe ;

Une production : Kadokawa Pictures Inc., Dentsu Inc., Kurosawa Production Inc.;

Acteurs : Tatsuo Matsumura, Kyoko Kagawa, Hisashi Igawa, Jôji Tokoro, Masayuki Yui.

                                                                                                                                                                                                        ©