LITTÉRATURE

 
    Vos rubriques
  ACCUEIL ART  
  PEINTURES & DESSINS  
LITTÉRATURE  
THÉÂTRE  
ARCHITECTURE  
POTERIE  
TSUBA  
MUSIQUES  
  CINÉMA  
  Calligraphie  
  MATERIEL CALLIGRAPHIE  
  CÉRÉMONIE DU THÉ  
  JARDIN  
  IKEBANA  
  BONSAÏ  
  KoKEDAMA  
  Mode  
  ORIGAMI  
  KATAGAMI  
  kodo  
  LAQUE  
  GYOTAKU  
  Yukio mishima  
  SHOJI UEDA  
  YUTAKA TAKANASHI  
  Utagawa Hiroshige  
  SAMIRO YUNOKI  
  KATSUHIRO ÔTOMO  
   
    En savoir plus...
  ACCUEIL  
  PHOTOTHÈQUE  
  COURS DE JAPONAIS  
  LEXIQUE/ DICTIONNAIRE  
  LIENS  
  TÉLÉCHARGEMENT  
  NOUS ÉCRIRE ?  
 
 
     

Liens promotionnels

     

 

 
 
       Les premiers textes apparition de la poésie poésie, journal poétique et récit
la littérature guerrière le Roman l'influence occidentale

 

Les premiers textes.

La littérature japonaise coïncide plus ou moins avec la naissance de la ville Nara (710 Ap J-C), première capitale du Japon.

Les premiers textes japonais sont à caractère politique ou religieux et servent à asseoir une idéologie, un pouvoir centralisé ou un dessein politique. Il est difficile de parler de production littéraire mais ces textes coïncidant avec la création d'un état centralisé sont empreints de l'esprit de l'époque. N'ayant pas d'écriture propre c'est le chinois qui est utilisé pour la rédaction des textes.

Quelques exemples: En 622, la "constitution en 17 articles" de Shôtoku-Taishi, en 712 le kojiki complété en 720 par le Nihon Shoki.

On distingue différents types de textes. Les Semnyô qui sont des rescrits impériaux, les norito qui sont des textes religieux shintô pour l'invocation des Kami (esprits).

 

Apparition de la poésie.

La première anthologie poétique apparaîtra au IXe siècle. La première du genre se nomme Man'yôshû.  On distingue traditionnellement deux grands types de poésie. La poésie dite japonaise (Waka) et la poésie chinoise (kanshi). 

Dans la poésie Waka on distingue:

- Les Tanka consistant en 5 vers de 5, 7, 5, 7, 7 syllabes. Les tanka donnèrent naissance aux haiku (俳句), 3 vers de 5, 7, 5 syllabes et aux ageku 2 vers de 7, 7 syllabes

- Les Chôka  sont des poésies longues sans limite au niveau du nombre de verset. Les versets sont composés de deux vers de 5 et 7 syllabes.

- Les Sedôka consistant en 6 vers de 5, 7, 7, 5, 7, 7 syllabes. (Le Sedôka n'est plus utilisé de nos jours).

- Les Katauta consistant en 3 vers de 5, 7, 7 syllabes. (Le Katauta n'est plus utilisé de nos jours).

les premières anthologies poétiques vont permettre l'éclosion de genre littéraire nouveau comme les recueils de conte vers le Xe siècle (Uta-monogatari) et la poésie descriptive.

 

Poésie, journal poétique et récit.

C'est au Xe siècle que la littérature japonaise acquière ses lettres de noblesse et cela d'autant plus que le japonais en tant que langue écrite fait son apparition.

La poésie continue son essor notamment par les Waka. D'autres formes d'expression littéraires voient le jour comme le journal poétique (nikki) écrit par les femmes en japonais et le récit (monogatari) toujours écrit en chinois.

Les recueils de contes et les chroniques plus ou moins historiques feront leurs apparition vers le XIe siècle.

 

La littérature guerrière.

La littérature étant le reflet d'un époque elle ne tardera pas vers la fin du XIIe siècle jusqu'au XV/XVIe siècle à relater les faits d'armes de certains chefs militaires et autres épopées guerrières. Ce type littéraire  ne viendra cependant jamais à bout de la production poétique qui continue à perdurer au niveau de la cour impériale. L'un des meilleur exemple de ce genre est  le « Heike-monogatari »  dont  les textes autrefois déclamés en musique par des conteurs itinérants (biwa-hôshi) sont encore aujourd'hui connus par cœur par certains japonais.

 

Le Roman.

On aurait pu faire remonter l'apparition du "roman" aux recueils de conte et de légende au XIe siècle mais ces œuvres sont essentiellement tournées vers une élite et ne sont pas accessibles à tous. L'apparition d'une classe moyenne et donc du nombre de lecteur vers le XVIe siècle marque en même temps l'avènement du "Roman". Les sujets traités sont plus triviaux, plus diversifiés et plus accessibles.

A noter au XVIIe siècle l'apparition des gôkan récits sentimentaux, des ninjô-bon écrits romanesques et souvent d'un goût douteux, des Yomi-hon qui sont des écrit romancés de faits historiques mêlés de légendes. C'est le cas par exemple du roman d'Ueda Akinari publié en 1775 des contes de pluies et de lune (Ugetsu-monogatari).

 

L'influence occidentale.

En même temps que le Japon s'ouvre sur l'extérieur, s'ouvre une nouvelle page pour la littérature japonaise. Le Roman d'inspiration occidentale, mais aussi le roman scientifique voient le jour. Les tendances, les courants vont alors foisonner: socialiste, communiste, symboliste avec Natsume sôseki, naturaliste avec Tayama Katai....

l'influence occidentale est encore perceptible aujourd'hui. L'après guerre verra le jour de nouveaux grands écrivains aux écrits de grandes qualités Kawabata Yasunari, Noma Hiroshi, Mishima Yukio, Murakami Hakuri ...

                                                                                                                                                                                                        ©