EIJANAÏKA

 
    Vos rubriques
  ACCUEIL ART  
  PEINTURES & DESSINS  
LITTÉRATURE  
THÉÂTRE  
ARCHITECTURE  
POTERIE  
TSUBA  
MUSIQUES  
  CINÉMA  
  Calligraphie  
  MATERIEL CALLIGRAPHIE  
  CÉRÉMONIE DU THÉ  
  JARDIN  
  IKEBANA  
  BONSAÏ  
  KoKEDAMA  
  Mode  
  ORIGAMI  
  KATAGAMI  
  kodo  
  LAQUE  
  GYOTAKU  
  Yukio mishima  
  SHOJI UEDA  
  YUTAKA TAKANASHI  
  Utagawa Hiroshige  
  SAMIRO YUNOKI  
  KATSUHIRO ÔTOMO  
   
    En savoir plus...
  ACCUEIL  
  PHOTOTHÈQUE  
  COURS DE JAPONAIS  
  LEXIQUE/ DICTIONNAIRE  
  LIENS  
  TÉLÉCHARGEMENT  
  NOUS ÉCRIRE ?  
 
 
     

Liens promotionnels

 

 

 

Source: dossier de presse mk2 Editions.

 

Le Film Photothèque Analyse
Crédits

 EIJANAÏKA (1981). Un film de Shohei Imamura.

Le Pitch du film...

1866. Gengi revient au Japon, après six années d'absence. Il veut retrouver Iné, sa femme, et la convaincre de partir vivre aux Etats-Unis avec lui. Malheureusement, Iné a été vendue à un réseau de prostitution dirigé par l'affreux Kinzo, le maître des bas quartiers d'Edo...
Pendant ce temps, le Japon sombre dans la tourmente, alors que la révolte populaire, l'Eijanaïka, menace de renverser le Shogun et de plonger le pays dans la guerre civile. Face au danger imminent, Gengi doit libérer Iné au plus vite...

Photothèque

 Analyse

Entre deux palmes d'or l'une pour "La ballade de Narayama" en 1983, l'autre pour "l'Anguille" en 1997, Shohei Imamura, au plus sommet de son art, nous livre un véritable petit bijou cinématographique...

La version francophone du DVD sortie en 2005 comporte en complément des scènes commentées par Charles Tesson et un entretien avec Hubert Niogret, historien du cinéma.

 

 Crédits

Un film de : Shohei Imamura

Scénario :Shohei Imamura et Ken Miyamoto

Image : Masahisa Imeda

Montage :Keiichi Uraoka

Son : Shôtarô Yoshida

Décors : Teruyoshi Satani

Musique : Shinichirô Ikebe

Produit par : Shohei Imamura, Shoichi Ozawa,Shigemi Sugisaki, Jiro Tomoda

Production : Shochiku Co., Ltd., Imamura Productions

Avec : Shigeru Izumiya (Genji), Kaori Momoi (Ine), Ken Ogata (Furukawa), Shigeru Tsuyuguchi (Kinzo), Masao Kusakari (Itoman )