YASUJIRO OZU

 
    Vos rubriques
  ACCUEIL ART  
  PEINTURES & DESSINS  
LITTÉRATURE  
THÉÂTRE  
ARCHITECTURE  
POTERIE  
TSUBA  
MUSIQUES  
  CINÉMA  
  CALLIGRAPHIE  
  MATERIEL CALLIGRAPHIE  
  CÉRÉMONIE DU THÉ  
  JARDIN  
  IKEBANA  
  BONSAÏ  
  ORIGAMI  
  KoKEDAMA  
  KATAGAMI  
  kodo  
  LAQUE  
  GYOTAKU  
  Yukio mishima  
  SHOJI UEDA  
  YUTAKA TAKANASHI  
  Utagawa Hiroshige  
  SAMIRO YUNOKI  
  KATSUHIRO ÔTOMO  
  MASAMI KURUMADA  
   
    En savoir plus...
  ACCUEIL  
  PHOTOTHÈQUE  
  COURS DE JAPONAIS  
  LEXIQUE/ DICTIONNAIRE  
  LIENS  
  TÉLÉCHARGEMENT  
  NOUS ÉCRIRE ?
 
 
     

Liens promotionnels

     

 

 

 

Photographie: DP. Source

 

Yasujiro OzuDate de naissance: Né le 12 décembre 1903 - décédé le 11 décembre 1963.

Lieu de naissance: Tôkyô, Japon.

Fonction: Réalisateur.

Flash:

Voilà un grand du cinéma japonais! 1925, Yasujirō Ozu (小津 安二郎) débute comme assistant du metteur en scène Tadamoto Obuko. 1926, son premier film: le sabre de Pénitence. Ce film s'inscrit dans la tradition du style épuré japonais nuancé d’influences occidentales. Il s’essaye à des genres divers comme la comédie, le polar et le drame pour enfin imposer son style : peu d'extérieurs, une ambiance mélancolique qui sert de fond à des intrigues familiales, et une certaine ironie, le tout reflétant les changements profonds qui touchent la société japonaise de l'époque. 1936, son premier film parlant: Fils unique. 1957, Fleurs d'Équinoxe sera son premier film en couleur. Ses films "Voyage à Tokyo" et "Le Goût du Saké" sont reconnus comme de véritables chefs-d'œuvre, parmi les quelques soixante films de grande qualité réalisés tout au long de sa carrière influençant même le cinéma européen et américain.

Filmographie:

Le Goût du Saké : 1962

Dernier Caprice : 1961

Fleurs d'équinoxe: 1958

Voyage à Tokyo : 1957

Fin d'automne : 1960

Bonjour : 1959

Herbes flottantes : 1959

Fleurs d'Équinoxe: 1957

Printemps tardif:1949

Il était un père: 1942

Fils unique: 1936

Caprice du cœur: 1933

Gosses de Tokyo: 1932

Sabre de Pénitence: 1926

                                                                                                                                                                                                        ©