Naomi Kawase

 
    Vos rubriques
  ACCUEIL ART  
  PEINTURES & DESSINS  
LITTÉRATURE  
THÉÂTRE  
ARCHITECTURE  
POTERIE  
TSUBA  
MUSIQUES  
  CINÉMA  
  CALLIGRAPHIE  
  MATERIEL CALLIGRAPHIE  
  CÉRÉMONIE DU THÉ  
  JARDIN  
  IKEBANA  
  BONSAÏ  
  KoKEDAMA  
  ORIGAMI  
  KATAGAMI  
  kodo  
  LAQUE  
  GYOTAKU  
  Yukio mishima  
  SHOJI UEDA  
  YUTAKA TAKANASHI  
  Utagawa Hiroshige  
  SAMIRO YUNOKI  
  KATSUHIRO ÔTOMO  
  MASAMI KURUMADA  
   
    En savoir plus...
  ACCUEIL  
  PHOTOTHÈQUE  
  COURS DE JAPONAIS  
  LEXIQUE/ DICTIONNAIRE  
  LIENS  
  TÉLÉCHARGEMENT  
  NOUS ÉCRIRE ?
 
 
     

Liens promotionnels

 

 

Date de naissance: Né le 30 mai 1969

Lieu de naissance: Nara, Japon.

Fonction: Réalisatrice et écrivain.

Flash: Naomi Kawase (直美 河瀬) décroche en 1989 son diplôme de l'Ecole de Photographie d'Osaka (depuis rebaptisée Ecole d'Arts Visuels), où elle a ensuite enseigné pendant quatre ans. Elevée par ses grands-parents, elle se marie avec le producteur Takenori Sento en octobre 1997. Elle divorce en mars 2000. Durant cette courte période, elle se nomme Naomi Sento.

Naomi Kawase rencontre dès ses premières réalisations un certain succès est une reconnaissance d'abord nationale puis internationale. En 1992, elle évoque, dans "Etreinte", la recherche de son père qui l'a abandonnée lorsqu'elle était enfant : le film obtient le Prix d'Encouragement de l'Image Forum Festival de Tôkyô. Au Festival International du Documentaire de Yamagata en 1995, "Etreinte" remporte une mention spéciale de la FIPRESCI de la ville de Yamagata, tandis que "Katatsumori", portrait de la grand-mère qui l'a élevée, décroche le Prix d'Excellence au New Asia Currents Festival.

En 1996, elle tourne "This World" en 8 mm, qui retrace sa correspondance avec le réalisateur Hirokazu Koreeda. Naomi Kawase écrit et réalise son premier long métrage de fiction, "Suzaku", qui gagne le prix de la FIPRESCI en 1997 au Festival du Film de Rotterdam, le Prix de la Meilleure Actrice au Festival du Film de Singapour et la Caméra d'Or au Festival de Cannes. En 1999, elle signe "Kaléidoscope", portrait de six groupes de personnes âgées vivant dans les montagnes de Nishi-Yoshiro qui remporte la Mention Spéciale au Festival Vision du Réel. Un an plus tard, ce même Festival organise une rétrospective d'une dizaine de ses films, dont notamment "Manguekyo" (présenté au Festival du Film de Rotterdam). "Hotaru" est présenté en Compétition Officielle au Festival du Film de Locarno, où il décroche le prix de la FIPRESCI et celui de la CICAE. En 2002, deux rétrospectives de son œuvre ont lieu, à la fois au Festival d'Alba, en Italie, et à la Galerie du Jeu de Paume de Paris. En 2003, son troisième long métrage, "Shara", est sélectionné en Compétition Officielle à Cannes. Naomi Kawase vient d'achever le tournage d'un documentaire sur sa grossesse et son accouchement. Son  quatrième long métrage, la "Forêt de Mogari", obtient le Grand Prix du jury au festival de Cannes 2007.

L'œuvre cinématographie de Naomi Kawase verse plutôt dans le documentaire autobiographique avec de longues apnées autour du thème récurent de l'être absent ou des liens familiaux. A l'exception notable de "Hotaru", ses films sont tournées en 8 ou 16 mm. Cette technique lui permet d'accentuer encore le côté intimiste et documentaire de ses créations.

Site officiel de Naomi Kawase:http://www.kawasenaomi.com/

Filmographie:

If Only the Whole World Loved Me (Sekaiju ga watashi o suki dattara Ii no ni): 2008

La Forêt de Mogari (殯の森, Mogari No Mori) : 2007

Naissance/Mère (垂乳根, Tarachine) (documentaire): 2006

Kage – Shadow (documentaire): 2005

Shara (沙羅双樹, Sharasojyu) : 2003

La Danse des souvenirs ou Lettre d'un cerisier jaune en fleur  (追臆のダンス, Tsuioku no dansu) (documentaire): 2002

Dans le silence du monde (きゃからばあ, Kya ka ra ba a) (moyen métrage): 2001

Les Lucioles (火垂, Hotaru) : 2000

Kaléidoscope (万華鏡, Manguekyo) : 1999

Les Enracinés de la montagne (杣人物語, Somaudo monogatari) (documentaire): 1997

The Weald: 1997

Suzaku (萌の朱雀, Moe No Suzaku) : 1996

This World co-réalisé avec Koreeda Hirokazu (Utsishiyo) (documentaire): 1996

Regardez le ciel (moyen métrage): 1995

Mémoire du vent (documentaire TV): 1995

L’Escargot (かたつもり, Katatsumori) (documentaire): 1994

White Moon (Shiori Tsuki) (moyen métrage): 1993

Etreinte (Ni Tsutsumarete)  (documentaire): 1992

                                                                                                                                                                                                       ©