Guerre des Espions (La)

 
    Vos rubriques
  ACCUEIL ART  
  PEINTURES & DESSINS  
LITTÉRATURE  
THÉÂTRE  
ARCHITECTURE  
POTERIE  
TSUBA  
MUSIQUE  
  CINÉMA  
  CALLIGRAPHIE  
  MATERIEL CALLIGRAPHIE  
  CÉRÉMONIE DU THÉ  
  JARDIN  
  IKEBANA  
  BONSAÏ  
  KoKEDAMA  
  Mode  
  ORIGAMI  
  KATAGAMI  
  kodo  
  LAQUE  
  GYOTAKU  
  Yukio mishima  
  SHOJI UEDA  
  YUTAKA TAKANASHI  
  Utagawa Hiroshige  
  SAMIRO YUNOKI  
  KATSUHIRO ÔTOMO  
   
    En savoir plus...
  ACCUEIL  
  PHOTOTHÈQUE  
  COURS DE JAPONAIS  
  LEXIQUE/ DICTIONNAIRE  
  LIENS  
  TÉLÉCHARGEMENT  
  NOUS ÉCRIRE ?  
 
 
  ©  
     
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source: dossier de presse Wild Side Vidéo.

 

 

La Guerre des Espions un film Japonais de Masahiro ShinodaLe pitch du film...

Japon, 1600 : les deux plus grands seigneurs de la guerre, Hideyoshi et Tokugawa, sont sur le point de se livrer une ultime bataille pour le contrôle du pays. Seul le seigneur Sanada n'a pas encore choisi son camp : il a chargé Sarutobi, ninja surnommé "le singe volant", et neuf autres espions de son clan, d'observer la situation avant de se décider. Sarutobi va être mêlé, malgré lui, à l'impitoyable guerre des espions que se livrent les deux rivaux historiques.

 

Analyse:

Masahiro Shinoda a fait des études d'histoire de l’art à l'Université de Waseda, il est aussi titulaire d'une licence d'histoire du théâtre. Du coup, son cinéma tend vers une approche plus distanciée, refusant de se contenter de la captation de la réalité, cherchant au delà. Il s'est fait une réputation de formaliste qui le fait honnir par les uns et aduler par les autres, mais son style est indéniablement original, dans son exagération de la beauté. À la fin des années cinquante, entre "cinéma de qualité" et tendance accrue aux formules commerciales, chaque pays a connu sa "Nouvelle Vague" cinématographique, ruant dans les brancards de la tradition. Le Japon ne fait pas exception, donnant même l'une des "nouvelles vagues" les plus dynamiques de la planète. Cette "appellation contrôlée" fut en fait utilisée la première fois par des critiques japonais pour regrouper les jeunes gens en colère de la compagnie Shochiku, essentiellement Nagisa Oshima, Yoshishige (Kiju) Yoshida et Masahiro Shinoda, Dans la compagnie rivale, la Nikkatsu (vieille dame indigne née en 1912 !), c'est le jeune Shohei Imamura qui casse les conventions narratives avec des films bourrés d'énergie, à l'esthétique post-expressionniste. La "Nouvelle vague", multiple et créative, était vraiment dans tous ses états. Elle allait durer environ dix ans.
La Guerre des Espions se distingue par une intrigue complexe, un héros singulier, un noir et blanc profond et contrasté et des décors naturels somptueux (collines, pont suspendu….) et une scénographie des combats assez théatralisée, qui confèrent à l’ensemble une esthétique magnifique, loin des images ultra réalistes de certains réalisateurs contemporains de Shinoda.

 

Photothèque:

 

Crédits:

Titre original : Ibun sarutobi sasuke

Couleur: Noir et Blanc

Année: 1965

Genre : Polar Yakuza

Réalisateur(s) : Masahiro Shinoda

Directeur de la photographie(s) : Masao Kosugi

Direction artistique(s) : Junichi Osumi

Scénario(s) : Yoshiyuki Fukuda

Production(s) : Shizuo Yamanouchi

Acteurs : Misako Watanabe, Rokko Toura, Koji Takahashi, Eiji Okada, Jitsuko Yoshimura, Tetsuro TAMBA, ...

Durée: 1h40mn

                                                                                                                                                                                                     ©