Zatoïchi contre le sabreur manchot
 
    Vos rubriques
  ACCUEIL ART  
  PEINTURES & DESSINS  
LITTÉRATURE  
THÉÂTRE  
ARCHITECTURE  
POTERIE  
TSUBA  
MUSIQUE  
  CINÉMA  
  CALLIGRAPHIE  
  MATERIEL CALLIGRAPHIE  
  CÉRÉMONIE DU THÉ  
  JARDIN  
  IKEBANA  
  BONSAÏ  
  KoKEDAMA  
  Mode  
  ORIGAMI  
  KATAGAMI  
  kodo  
  LAQUE  
  GYOTAKU  
  Yukio mishima  
  SHOJI UEDA  
  YUTAKA TAKANASHI  
  Utagawa Hiroshige  
  SAMIRO YUNOKI  
  KATSUHIRO ÔTOMO  
   
    En savoir plus...
  ACCUEIL  
  PHOTOTHÈQUE  
  COURS DE JAPONAIS  
  LEXIQUE/ DICTIONNAIRE  
  LIENS  
  TÉLÉCHARGEMENT  
  NOUS ÉCRIRE ?  
 
 
     

Liens promotionnels

   

 

 

 

 

 

 

 

 

Source: dossier de presse Wild Side Vidéo.

 

Zatoïchi contre le sabreur manchot du réalisateur japonais Kimiyoshi YasudaLe pitch du film...

Une procession officielle tourne au carnage lorsque les gardes de l'escorte tentent de tuer un jeune garçon d'origine chinoise qui a eu le malheur de se trouver sur leur route. Sa famille, qui vole à son secours, est massacrée mais les agresseurs sont à leur tour décimés par un étrange bretteur manchot, Wang Kang (Wang Yu), venu à la rescousse de ses compatriotes.
L'enfant arrive à s'enfuir et est recueilli par Zatôichi qui finit par croiser la route de Wang. Mais ils sont poursuivis par les hommes du gouvernement et des yakuzas à leur solde, qui veulent faire disparaître les derniers témoins du drame, tout en accusant Wang du massacre. Ce dernier se méfie de tout le monde, y compris de Zatôichi dont il ne comprend pas la langue. Ces deux justiciers devront-ils finalement s'affronter ?

Photothèque:

Zatoïchi contre le sabreur manchot du réalisateur japonais Kimiyoshi Yasuda

Zatoïchi contre le sabreur manchot du réalisateur japonais Kimiyoshi Yasuda

Zatoïchi contre le sabreur manchot du réalisateur japonais Kimiyoshi Yasuda

 Analyse:

Après Yojimbo, Zatoichi rencontre un autre monstre sacré du cinéma de genre : le sabreur manchot, né dans les studios hongkongais de la Shaw Brothers. Il est ici incarné par son premier interprète, l'excellent Wang yu, qui fait avec Shintaro Katsu un tandem mémorable, d'autant que la personnalité des deux hommes à la ville présentait plus d'un point commun (de vrais voyous au grand cœur, en somme). A l'écran, aucun des deux ne se résigne à jouer le rôle du méchant et c'est ainsi que l'on assiste à un improbable mais excitant duel de héros. A l'arrivée, voici un épisode encore plus tourné vers l'action et qui profite de son casting international pour prêcher une communication accrue entre les peuples chinois et japonais, aux rapports notoirement inamicaux.

 Crédits:

Réalisateur: Kimiyoshi Yasuda;

Titre Japonais: SHIN-ZATOICHI : YABURE TOJINKEN (N° 22);

Acteur : Shintaro Katsu et Jimmy Wang yu...

Année: 1971;

Durée: 1h34.

                                                                                                                                                                                                       ©