Zatoïchi: Retour au pays Natal
 
    Vos rubriques
  ACCUEIL ART  
  PEINTURES & DESSINS  
LITTÉRATURE  
THÉÂTRE  
ARCHITECTURE  
POTERIE  
TSUBA  
MUSIQUE  
  CINÉMA  
  CALLIGRAPHIE  
  MATERIEL CALLIGRAPHIE  
  CÉRÉMONIE DU THÉ  
  JARDIN  
  IKEBANA  
  BONSAÏ  
  KoKEDAMA  
  Mode  
  ORIGAMI  
  KATAGAMI  
  kodo  
  LAQUE  
  GYOTAKU  
  Yukio mishima  
  SHOJI UEDA  
  YUTAKA TAKANASHI  
  Utagawa Hiroshige  
  SAMIRO YUNOKI  
  KATSUHIRO ÔTOMO  
   
    En savoir plus...
  ACCUEIL  
  PHOTOTHÈQUE  
  COURS DE JAPONAIS  
  LEXIQUE/ DICTIONNAIRE  
  LIENS  
  TÉLÉCHARGEMENT  
  NOUS ÉCRIRE ?  
 
 
     

Liens promotionnels

   

 

 

 

 

 

 

 

Source: dossier de presse Wild Side Vidéo.

 

Zatoïchi: Retour au pays Natal du réalisateur japonais Kimiyoshi YasudaLe pitch du film...

Au hasard de ses pérégrinations, Zatoïchi se retrouve à passer près de Kasama, son village natal qu’il a quitté depuis vingt ans. La nostalgie le pousse à franchir les portes du village qui, à sa grande surprise, retentit de clameurs de bienvenue. Ce n’est pas lui la cause de cette effervescence, mais Shinbei, ancien du village, revenu pour payer les dettes des paysans ruinés. Pourtant, la générosité du riche marchand Shinbei, qui est aussi l’ami d’enfance de Zatoïchi, cache un plan crapuleux : le contrôle de l’économie locale, avec l’aide d’un clan yakuza et du gouverneur corrompu. Et Zatoïchi va avoir toutes les peines du monde à convaincre les paysans crédules des véritables intentions de leur « bienfaiteur »…

 

Photothèque:

Zatoïchi: Retour au pays Natal du réalisateur japonais Kimiyoshi Yasuda

Zatoïchi: Retour au pays Natal du réalisateur japonais Kimiyoshi Yasuda

Zatoïchi: Retour au pays Natal du réalisateur japonais Kimiyoshi Yasuda

 

 Analyse:

Produit en 1973, ce 25e opus vient clore la saga, commencée 11 ans plus tôt, sur une touche de désespoir en condamnant Zatoïchi à l’errance éternelle. Car si la justice commande au masseur aveugle de tuer Shinbei, son ami d’enfance devenu une ignoble crapule, elle le coupe en même temps du seul lien qui le rattachait encore à son passé. Dernier épisode pour le cinéma, la saga Zatoïchi, pleine d’une énergie nouvelle sous l’égide de Katsu, va rebondir à la télévision (cent épisodes !) avant un ultime et inattendu opus en 1989 pour le grand écran, où le "dernier Mohican de l’âge d’or" montrera qu’il a gardé intacts son sens et son plaisir du cinéma.

Crédits:

Réalisateur: Shintaro Katsu ;

Titre Japonais: Shin Zatoichi Monogatari : Kasama No Chimatsuri (N°25);

Acteur : Shintaro Katsu...

Année: 1973;

Durée: 1h35.

                                                                                                                                                                                                       ©