Zatoïchi: Le Justicier
 
    Vos rubriques
  ACCUEIL ART  
  PEINTURES & DESSINS  
LITTÉRATURE  
THÉÂTRE  
ARCHITECTURE  
POTERIE  
TSUBA  
MUSIQUE  
  CINÉMA  
  CALLIGRAPHIE  
  MATERIEL CALLIGRAPHIE  
  CÉRÉMONIE DU THÉ  
  JARDIN  
  IKEBANA  
  BONSAÏ  
  KoKEDAMA  
  Mode  
  ORIGAMI  
  KATAGAMI  
  kodo  
  LAQUE  
  GYOTAKU  
  Yukio mishima  
  SHOJI UEDA  
  YUTAKA TAKANASHI  
  Utagawa Hiroshige  
SAMIRO YUNOKI
  KATSUHIRO ÔTOMO  
   
    En savoir plus...
  ACCUEIL  
  PHOTOTHÈQUE  
  COURS DE JAPONAIS  
  LEXIQUE/ DICTIONNAIRE  
  LIENS  
  TÉLÉCHARGEMENT  
  NOUS ÉCRIRE ?  
 
 
     

Liens promotionnels

   

 

 

 

 

 

 

 

Source: dossier de presse Wild Side Vidéo.

 

Zatoïchi: Le Justicier, un film du réalisateur Japonais Satsuo YamamotoLe pitch du film...

Des paysans, endettés jusqu'au cou, sont dans l'impossibilité de rembourser le chef yakuza d'une maison de jeu. Ce dernier les fait kidnapper et demande à Zatôichi de servir d'intermédiaire pour collecter la somme exigée auprès du propriétaire de la maison de jeu rivale. Quand Zatôichi se rend compte qu'il a été manipulé dans une guerre pour le contrôle des tripots, il est trop tard : son commanditaire élimine l'autre, et accroît son pouvoir. Désormais, Zatôichi a deux objectifs : rétablir l'injustice qu'il a contribué à provoquer, et venir en aide à la femme qu'il a involontairement condamnée à la prostitution en tuant son mari lors d'une embuscade…

 

Photothèque:

Zatoïchi: Le Justicier, un film du réalisateur Japonais Satsuo Yamamoto

Zatoïchi: Le Justicier, un film du réalisateur Japonais Satsuo Yamamoto

Zatoïchi: Le Justicier, un film du réalisateur Japonais Satsuo Yamamoto

 Analyse:

Ce seizième épisode de la série présente une particularité : c’est le premier produit par la société de Shintaro Katsu, Katsu Pro. La star, qui prend désormais le contrôle de ses aventures, en profite pour proposer un tour d’horizon de l’univers du masseur aveugle, comme pour rassurer les fans (et les éventuels réalisateurs) sur la fidélité au concept d’origine. Ainsi, drames sociaux, complots, affreux, victimes et duels ultra-rapides sont toujours au rendez-vous. Mais avec un zeste de violence supplémentaire. Les dernières scènes voient même surgir le « gore » (avec décapitation et membres tranchés), qui annonce déjà le ton extrême des prochaines séries à voir le jour sous l’égide de Katsu : Baby Cart et Hanzo the Razor, bien plus « trash » que notre bon vieux Zato.

Episode-somme, LE JUSTICIER annonce aussi les futurs excès de la série, mais toujours dans le respect de l’une des traditions cinématographiques les plus populaires du Japon.

 Crédits:

Réalisateur: Satsuo Yamamoto ;

Titre Japonais: ZATOICHI ROYABURI  (N°16);

Acteur : Shintaro Katsu...

Année: 1967;

Durée: -h--

                                                                                                                                                                                                       ©