Zatoïchi: Voyage en enfer
 
    Vos rubriques
  ACCUEIL ART  
  PEINTURES & DESSINS  
LITTÉRATURE  
THÉÂTRE  
ARCHITECTURE  
POTERIE  
TSUBA  
MUSIQUE  
  CINÉMA  
  CALLIGRAPHIE  
  MATERIEL CALLIGRAPHIE  
  CÉRÉMONIE DU THÉ  
  JARDIN  
  IKEBANA  
  BONSAÏ  
  KoKEDAMA  
  Mode  
  ORIGAMI  
  KATAGAMI  
  kodo  
  LAQUE  
  GYOTAKU  
  Yukio mishima  
  SHOJI UEDA  
  YUTAKA TAKANASHI  
  Utagawa Hiroshige  
  SAMIRO YUNOKI  
  KATSUHIRO ÔTOMO  
   
    En savoir plus...
  ACCUEIL  
  PHOTOTHÈQUE  
  COURS DE JAPONAIS  
  LEXIQUE/ DICTIONNAIRE  
  LIENS  
  TÉLÉCHARGEMENT  
  NOUS ÉCRIRE ?  
 
 
     

Liens promotionnels

   

 

 

 

 

 

 

 

Source: dossier de presse Wild Side Vidéo.

 

Zatoïchi: Voyage en enfer, un film du réalisateur japonais Kenji Misumi Le pitch du film...

A bord du navire qui l'emporte vers la région du Mont Fuji, Zatôichi s'immisce dans une partie de dés : avec sa ruse habituelle, il dépouille une bande de yakuzas. Sitôt débarqué, ces derniers lui tendent un piège. L'affrontement tourne court, mais blesse accidentellement la fillette d'une artiste ambulante : Zatôichi promet alors de gagner l'argent nécessaire à l'achat du coûteux remède qui pourra sauver l'enfant de la gangrène. Il est épaulé par Tadasu Jumonji, un samouraï errant amateur d'échecs pour lequel il s'est pris d'amitié. Jusqu'au jour où, rencontrant deux adolescents qui veulent venger leur père tué au cours d'une mystérieuse partie d'échecs, Zatôichi comprend que Jumonji est un dangereux psychopathe qui élimine les joueurs plus forts que lui…

 

Photothèque:

Zatoïchi: Voyage en enfer, un film du réalisateur japonais Kenji Misumi

Zatoïchi: Voyage en enfer, un film du réalisateur japonais Kenji Misumi

Zatoïchi: Voyage en enfer, un film du réalisateur japonais Kenji Misumi

 Analyse:

Pour écrire ce douzième épisode, Kenji Misumi s'est associé à un vétéran du film de sabre, le prolifique et inventif réalisateur, mais aussi talentueux scénariste, Daisuke Ito, qui avait dynamisé le genre dans les années vingt. Cette collaboration va se révéler féconde et faire de Voyage en enfer un des meilleurs opus de la série.

Car si Kenji Misumi, dans cette histoire de double vengeance, s'attache une fois encore à mettre la sensibilité du masseur aveugle à rude épreuve, Ito tempère le pathétique du personnage avec un récit riche en rebondissements, souvent drôle, entretenant jusqu'au bout le suspense pour le grand bonheur du spectateur. Parce qu'il est à la fois tragique et divertissant, ce film s'inscrit dans la plus pure tradition du film de sabre (chanbara) japonais.

 Crédits:

Réalisateur: Kenji Misumi ;

Titre Japonais: ZATOICHI JIGOKUTABI (N°12)

Acteur : Shintaro Katsu...

Année: 1965;

Durée: 1h30.

                                                                                                                                                                                                     ©