Le Soleil

 
    Vos rubriques
  ACCUEIL ART  
  PEINTURES & DESSINS  
LITTÉRATURE  
THÉÂTRE  
ARCHITECTURE  
POTERIE  
TSUBA  
MUSIQUE  
  CINÉMA  
  CALLIGRAPHIE  
  MATERIEL CALLIGRAPHIE  
  CÉRÉMONIE DU THÉ  
  JARDIN  
  IKEBANA  
  BONSAÏ  
  KoKEDAMA  
  Mode  
  ORIGAMI  
  KATAGAMI  
  kodo  
  LAQUE  
  GYOTAKU  
  Yukio mishima  
  SHOJI UEDA  
  YUTAKA TAKANASHI  
  Utagawa Hiroshige  
  SAMIRO YUNOKI  
  KATSUHIRO ÔTOMO  
   
    En savoir plus...
  ACCUEIL  
  PHOTOTHÈQUE  
  COURS DE JAPONAIS  
  LEXIQUE/ DICTIONNAIRE  
  LIENS  
  TÉLÉCHARGEMENT  
  NOUS ÉCRIRE ?  
 
 
     
 

 

 

Source: dossier de presse Ocean Film. (1) MOLOCH a reçu le prix du meilleur scénario pour Youri Arabov au Festival de Cannes 1999. (2) TAURUS a obtenu six «Nika» (les «César» du cinéma russe) et sept «Bélier d’or» lui ont été décernés par la critique russe en 2001. (3) LE SOLEIL était en compétition au Festival de Berlin 2005.

 

 

Soleil  le film! Le pitch du film...

Eté 1945 : le Japon est occupé. L’empereur Hiro Hito est au cœur de l’intrigue. LE SOLEIL retrace les événements intervenus entre deux décisions historiques prises par cet éminent personnage : la reddition sans condition de son pays face aux Alliés et la renonciation à son ascendance divine. L’action du film a lieu au moment où les forces d’occupation américaines en la personne de leur commandant en chef, le général Douglas Mac Arthur, décident du sort, à la fois de l’empereur Hiro Hito et de la dynastie impériale. L’Union soviétique souhaite que l’empereur passe en cour martiale et soit exécuté mais Mac Arthur agit de façon plus avisée : il ne fait pas arrêter Hiro Hito et se contente de faire placer des gardes autour de son palais.

LE SOLEIL, qui reconstitue des scènes de la vie quotidienne de l’empereur et de ceux qui l’approchent en sa demeure, évoque la rencontre de deux personnages que tout oppose. A commencer par l’apparence frêle de l’un, Hiro Hito et la stature impressionnante de l’autre, Douglas Mac Arthur. Sans forcer l’empereur japonais à prendre des mesures spécifiques, sans le menacer, sans l’humilier, le général américain finit par obtenir ce qu’il veut.

Japon : Soleil un film de Alexandre Nikolaïevitch SokourovAnalyse:

Le Soleil, tourné à Saint-Pétersbourg, est le dernier volet d'une trilogie du réalisateur : après Moloch (Prix du Scénario – Cannes 1999) sur la vie d'Hitler, Taurus (également présenté au Festival de Cannes), un film sur les derniers jours de Lénine, Alexandre Sokourov s'est attaché au destin de l'Empereur du Japon. Sokourov a su créer une œuvre unique, stylisée, une ambiance que la lenteur du film (qui en est également sa qualité première), le travail sur la lumière (le réalisateur est également directeur de la photographie) et les dialogues accentuent.

Mais Le Soleil n'est pas dénué d'émotion, d'ironie et d'humour, comme le montrent certaines scènes: la découverte par Hirohito du chocolat américain, la séance photo, les entrevues avec MacArthur ou encore l'aveuglement des domestiques... L'interprétation d'Hirohito par Issey Ogata est saisissante: l'acteur a travaillé très en profondeur la psychologie de son personnage, et livre une performance rare. Il était accompagné sur le tournage par nombre de comédiens de sa troupe de théâtre qui ont interprété des rôles secondaires.

Vision du Réalisateur:

Qu’est-ce qui fait qu’un homme est grand ? Est-ce son caractère, le jeu aveugle du destin, la providence divine ? Quelle unité de mesure peut-on utiliser pour apprécier la grandeur d’un personnage historique ? Léon Tolstoï affirmait que la grandeur d’un être humain ne dépend pas du nombre de pays qu’il a conquis ni du nombre de soldats qu’il a tués mais des personnes qu’il a aimées, de l’aide et de l’attention qu’il leur a portées. Pour Tolstoï, la naissance d’un enfant ou l’apparition d’une maladie est bien plus importante que la bataille de Waterloo ou l’incendie de Moscou. Hiro Hito a été empereur de 1926 à 1989, date de sa mort. Le Japon, par ailleurs le plus grand empire ayant à jamais menacé l’Asie du Sud-est, est en partie responsable de la Seconde Guerre mondiale. Vaincu par les Alliés, il a pu «revivre» économiquement dans les années 60. Mais la plus surprenante transformation s’est produite en la personne de l’empereur elle-même. Considéré comme descendant de la déesse du soleil, Amaterasu, ce qui lui donnait une reconnaissance divine, il a signé non seulement la reddition du Japon le 2 septembre 1945 mais a, quelques mois plus tard, renoncé à son ascendance divine. Il n’était pas facile de prendre ce genre de décision, bafouant ainsi la tradition japonaise. En août 1945, des centaines de suicides traditionnels de hauts dignitaires, certains d’ailleurs commis devant le palais de l’empereur, ont traumatisé le pays.

Pour les deux précédents films de cette série, MOLOCH(1) et TAURUS(2), j’ai choisi comme personnages principaux des dirigeants sans remord et sans humilité. L’un d’eux, Hitler, s’est vu confier le pouvoir absolu par son peuple renonçant ainsi à toute liberté et dignité. Pour Hitler, le pouvoir est une véritable drogue qui a fait qu’il a non seulement détruit le monde autour de lui mais s’est détruit lui-même ainsi que ses proches. Le sujet de TAURUS est Lénine, qui à cause de sa maladie incurable, a presque été capable de comprendre qu’il avait acculé son pays à la stagnation, mais trop tard. Hiro Hito a eu non seulement le courage, de son vivant, de renoncer à son passé, mais aussi de garantir à son pays un avenir décent. Peut-être avait-il été influencé par les traditions démocratiques européennes ? Entre mars et septembre 1921, il a visité, en tant que prince impérial, la Belgique, les Pays- Bas, la France et la Grande-Bretagne. Ce voyage était surprenant, car la tradition orientale jugeait irrespectueux qu’une personne de son rang quitte son univers culturel. C’est pourquoi il est probable que ce soit la personnalité même de l’empereur qui ait conduit à sa transformation. C’était un homme de petite taille, à la voix fluette. De formation scientifique, il s’intéressait à la botanique et l’hydrobiologie et avait transformé son palais en un laboratoire scientifique qui n’avait, à priori, rien à voir avec l’abri souterrain d’un dieu guerrier, tyrannique et sanguinaire. La manière dont il a renoncé à porter ce masque est un des thèmes principaux du SOLEIL(3). Selon la légende, le soleil ne se lèverait pas le matin s’il arrivait malheur à la famille impériale japonaise. Depuis son enfance, Hiro Hito attendait chaque matin avec appréhension le lever du soleil, se demandant ce qu’il arriverait s’il ne se levait pas ? Mais le soleil s’est levé pendant des milliers d’années et continuait à se lever. Cela voulait donc dire que tout allait bien, que rien de grave ne pouvait arriver à l’empereur, le fils du soleil.

Et pourtant le jour où les troupes d’occupation ont débarqué au Japon, le soleil s’est levé. L’Apocalypse n’est pas survenue. Le soleil d’hiver a continué à se lever au dessus de l’horizon. Mais tout est plus facile pour les dieux, ils peuvent mourir deux fois et se relever d’entre les morts quand ils le souhaitent. LE SOLEIL est un film à grand spectacle, un film historique, un film de guerre et un drame psychologique.

Alexandre Nikolaïevitch Sokourov

Photothèque:

 

 

 

 

 

 

 

Crédits:

Année: 2006;

Réalisation : Alexandre Nikolaïevitch Sokourov;

L’Empereur Issei Ogata

Général McArthur Robert Dawson

L’Impératrice Kaori Momoi

Chambellan Shiro Sano

Vieux Serviteur Shinmei Tsuji

Scientifique– Directeur de l’Institut Taijiro Tamura

Adjudant de MacArthur Georgy Pitskhelauri

Premier Ministre SUZUKI Hiroya Morita

Ministre de la marine Amiral YONAI Toshiaki Nishizawa

Ministre de la Guerre ANAMI Naomasa Musaka

KIDO Yusuke Tozawa

Ministre des Affaires étrangères TOGO Kojiro Kusanagi

Général UMEZU Tetsuro Tsuno

Général TOYODA Rokuro Abe

Ministre de l’intérieur ABE Jun Haichi

HIRONUMA Kojun Ito

Chef de Cabinet - SAKOMIZU Toru Shinagawa

Durée: 1h50

                                                                                                                                                                                                       ©