Phénix, l’oiseau de feu

 
    Vos rubriques
  ACCUEIL ART  
  PEINTURES & DESSINS  
LITTÉRATURE  
THÉÂTRE  
ARCHITECTURE  
POTERIE  
TSUBA  
MUSIQUE  
  CINÉMA  
  CALLIGRAPHIE  
  MATERIEL CALLIGRAPHIE  
  CÉRÉMONIE DU THÉ  
  JARDIN  
  IKEBANA  
  BONSAÏ  
  KoKEDAMA  
  Mode  
  ORIGAMI  
  KATAGAMI  
  kodo  
  LAQUE  
  GYOTAKU  
  Yukio mishima  
  SHOJI UEDA  
  YUTAKA TAKANASHI  
  Utagawa Hiroshige  
  SAMIRO YUNOKI  
  KATSUHIRO ÔTOMO  
   
    En savoir plus...
  ACCUEIL  
  PHOTOTHÈQUE  
  COURS DE JAPONAIS  
  LEXIQUE/ DICTIONNAIRE  
  LIENS  
  TÉLÉCHARGEMENT  
  NOUS ÉCRIRE ?  
 
 
     

Liens promotionnels

     
 

 

 

Source: dossier de presse Wild Side Vidéo.

 

Le pitch du film...

 

Phénix, l’oiseau de feu un manga de Taku SugiyamaGodo est un enfant du 22ème siècle, né dans un monde au bord du chaos , à l’écosystème totalement déréglé, où les humains sont devenus de simples outils, élevés en laboratoire, sélectionnés et éduqués depuis leur naissance par des robots.

Godo a la chance de trouver de l’aide auprès d’Olga, une femme robot, dont la sensibilité subsiste encore et qui le soutient pour franchir les obstacles qui se dressent devant lui et qui l’encourage dans sa volonté à devenir pilote.

Mais les choses se compliquent quand, pour sauver sa vie, Godo doit capturer un mystérieux oiseau de feu, une créature mystique dont le pouvoir d’immortalité peut, peut-être, ramener à la vie une terre qui se meurt…

 

Photothèque:

Phénix, l’oiseau de feu un manga de Taku Sugiyama

Phénix, l’oiseau de feu un manga de Taku Sugiyama

Phénix, l’oiseau de feu un manga de Taku Sugiyama

 Analyse:

Scénarisé par le génial Osamu Tezuka d’après son manga PHOENIX, ce film totalement inédit en France est une magnifique histoire d’amour reprenant tous les thèmes chers à l’auteur : le courage, la volonté, la place de l’homme dans l’univers, l’écologie, la beauté intérieure…

D’une extraordinaire inventivité visuelle, Phénix, l’oiseau de feu, fut, à l’époque, le long métrage le plus cher de l’animation japonaise. Il est également le film qui pose les bases des futurs Black Jack et Captain Harlock (Albator) et démontre l’influence immense du "petit homme au béret" sur l’animation d’aujourd’hui.

 Crédits:

Réalisateur: Taku Sugiyama ;

D’après l’oeuvre d’Osamu Tezuka;

Scénario: Osuma Tezuka, Taku Sugiyama;

Musique: Yasuo Higuchi;

Année de production: 1980;

Durée: 2h01

                                                                                                                                                                                                       ©