Okita le pourfendeur

 
    Vos rubriques
  ACCUEIL ART  
  PEINTURES & DESSINS  
LITTÉRATURE  
THÉÂTRE  
ARCHITECTURE  
POTERIE  
TSUBA  
MUSIQUE  
  CINÉMA  
  CALLIGRAPHIE  
  MATERIEL CALLIGRAPHIE  
  CÉRÉMONIE DU THÉ  
  JARDIN  
  IKEBANA  
  BONSAÏ  
  KoKEDAMA  
  Mode  
  ORIGAMI  
  KATAGAMI  
  kodo  
  LAQUE  
  GYOTAKU  
  Yukio mishima  
  SHOJI UEDA  
  YUTAKA TAKANASHI  
  Utagawa Hiroshige  
  SAMIRO YUNOKI  
  KATSUHIRO ÔTOMO  
   
    En savoir plus...
  ACCUEIL  
  PHOTOTHÈQUE  
  COURS DE JAPONAIS  
  LEXIQUE/ DICTIONNAIRE  
  LIENS  
  TÉLÉCHARGEMENT  
  NOUS ÉCRIRE ?  
 
 
     

Liens promotionnels

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source: dossier de presse Wild Side Vidéo.

 

Affiche du film japonais Okita le pourfendeurLe pitch du film...

Un yakuza (Okita) fanatique de combat au sabre est prêt à tout pour assouvir son désir de violence, jusqu’à trahir le parrain de son propre clan pour le défier en duel.

 

 

 

 

Photothèque:

Okita le pourfendeur par le réalisateur japonais Kinji Fukasaku

Okita le pourfendeur par le réalisateur japonais Kinji Fukasaku

Okita le pourfendeur par le réalisateur japonais Kinji Fukasaku

 Analyse:

Sur fond de combat entre les clans de yakuzas, émerge la figure violente et perverse d’Okita. Sans rien cacher de la brutalité des chefs de clans, Kenji Fukasaku met ici en scène un personnage solitaire qui acquiert une dimension inattendue.
Le nihilisme furieux de Fukasaku prend ici une tournure quasi-romantique grâce à l’étrange couple du film, liée par une relation à forte connotation sado-masochiste. Au final, ce couple maudit et hors des cadres traditionnels donne à Yakuza moderne : Okita le pourfendeur un souffle lyrique et sauvage qui le rattache à la grande tradition des films de gangsters de Raoul Walsh ou Samuel Fuller… En inventant ses propres règles et en restant proprement japonais, Fukasaku s’élève en fait à la hauteur de ses aînés et produit un film fiévreux, violent et habité par une histoire d’amour cruelle qui finit par devenir aussi légendaire que celle de Bonnie and Clyde…)

 Crédits:

Réalisateur: Kinji Fukasaku ;

Acteurs : Bunta Sugawara, Noboru Ando, Mayumi Nagisa, Asao Koike, Noboru Mitani  ...

Année: 1972;

Durée: 1h35

                                                                                                                                                                                                       ©