KILL La Forteresse Des Samourais

 
    Vos rubriques
  ACCUEIL ART  
  PEINTURES & DESSINS  
LITTÉRATURE  
THÉÂTRE  
ARCHITECTURE  
POTERIE  
TSUBA  
MUSIQUE  
  CINÉMA  
  CALLIGRAPHIE  
  MATERIEL CALLIGRAPHIE  
  CÉRÉMONIE DU THÉ  
  JARDIN  
  IKEBANA  
  BONSAÏ  
  KoKEDAMA  
  Mode  
  ORIGAMI  
  KATAGAMI  
  kodo  
  LAQUE  
  GYOTAKU  
  Yukio mishima  
  SHOJI UEDA  
  YUTAKA TAKANASHI  
  Utagawa Hiroshige  
  SAMIRO YUNOKI  
  KATSUHIRO ÔTOMO  
   
    En savoir plus...
  ACCUEIL  
  PHOTOTHÈQUE  
  COURS DE JAPONAIS  
  LEXIQUE/ DICTIONNAIRE  
  LIENS  
  TÉLÉCHARGEMENT  
  NOUS ÉCRIRE ?  
 
 
     
 

 

 

Source: dossier de presse Wild Side Vidéo.

 

 

KILL La Forteresse Des Samourais un film du réalisateur japonais  Kihachi Okamoto Le pitch du film...

Genta, un guerrier samouraï, est sommé par ses supérieurs d'assassiner son meilleur ami. Après s’être exécuté, très ébranlé, il rejette en bloc les préceptes de l'ordre des samouraïs pour tenter de se ressourcer et entame une quête intérieure. Mais il rencontre sur son chemin un jeune fermier qui l'implore de l'aider à combattre des guerriers venus empêcher un soulèvement des paysans... La violence et la corruption auront-elles raison des idéaux pacifistes d'un samouraï idéaliste ?

 

Analyse:

Sur une trame semblant tout droit sorti de l’univers des western-spaghetti (deux camps hostiles s’opposent sans aller jusqu’au conflit ouvert, jusqu’à ce que deux éléments étrangers viennent perturber le statu-quo), Kihachi Okamoto change ici radicalement de style : nous ne sommes pas dans son habituel registre noir, mais dans un film tout simplement unique, mâtiné de dérision féroce et d’ironie noire.
Mais si relecture il y a bien, c’est sans jamais dénigrer le genre : l'histoire loufoque comporte une bonne dose d'effets tragi-comiques mais n’est pas moins fidèle aux films de sabre, avec son lot de combats et de défis (jusqu’à un duel final à base de baguettes et de fer rouge, à des années-lumière des codes habituels !). Sans oublier la performance décalée de l’immense Tatsuya Nakadai en samourai-vagabond, qui vaut à elle seule le détour.
Film inclassable, dans ce que l’étiquette 'de genre' a de meilleur, KILL mêle action, perfection technique (abyssale profondeur de la photographie) et relecture distanciée et parodique. Drôle et tragique !

Photothèque:

 

KILL La Forteresse Des Samourais un film du réalisateur japonais  Kihachi Okamoto KILL La Forteresse Des Samourais un film du réalisateur japonais  Kihachi Okamoto

KILL La Forteresse Des Samourais un film du réalisateur japonais  Kihachi Okamoto

 

 

 

 

 

 

 

 

Crédits:

Réalisation : Kihachi Okamoto;

Année: 1968;

Réédition: Wild Side Vidéo.

Acteurs : Tatsuya Nakadai ...

Durée: 1h55

                                                                                                                                                                                                       ©