Grand Attentat (Le)

 
    Vos rubriques
  ACCUEIL ART  
  PEINTURES & DESSINS  
LITTÉRATURE  
THÉÂTRE  
ARCHITECTURE  
POTERIE  
TSUBA  
MUSIQUE  
  CINÉMA  
  CALLIGRAPHIE  
  MATERIEL CALLIGRAPHIE  
  CÉRÉMONIE DU THÉ  
  JARDIN  
  IKEBANA  
  BONSAÏ  
  KoKEDAMA  
  Mode  
  ORIGAMI  
  KATAGAMI  
  kodo  
  LAQUE  
  GYOTAKU  
  Yukio mishima  
  SHOJI UEDA  
  YUTAKA TAKANASHI  
  Utagawa Hiroshige  
  SAMIRO YUNOKI  
  KATSUHIRO ÔTOMO  
   
    En savoir plus...
  ACCUEIL  
  PHOTOTHÈQUE  
  COURS DE JAPONAIS  
  LEXIQUE/ DICTIONNAIRE  
  LIENS  
  TÉLÉCHARGEMENT  
  NOUS ÉCRIRE ?  
 
 
     
 

 

 

 

Source: dossier de presse Wild Side Vidéo.

 

 

Affiche du film japonais le grand attentatLe pitch du film...

Jinbo, petit samouraï fonctionnaire sans histoire, voit sa vie basculer le jour où un de ses amis – soupçonné d'appartenir à un groupe révolutionnaire - se réfugie chez lui pour fuir une violente rafle policière. Voulant s'interposer, Jinbo est accusé de complicité tandis que sa femme est tuée devant lui. Il parvient à s'enfuir et, ivre de vengeance, décide de ralier la cause des révolutionnaires qui sont en train préparer un coup d'état.

Analyse:

Eiichi Kudô (1929 - 2000) fait partie de ces brillants cinéastes qui ont toujours su concilier les contraintes de studios avec les exigences d'auteur. En cela, il fait partie de la famille des Kinji Fukasaku, Kenji Misumi et Gosha Hideo. Formé au film historique dans les studios de Kyôto dès ses débuts, Kudô va offrir, à travers cette flamboyante trilogie, les plus longues et les plus réalistes scènes d'action en costume du cinéma japonais. Tourné en extérieurs grandioses, Les 13 tueurs renoue avec les superproductions époustouflantes d'Akira Kurowasa; Le grand attentat, avec sa réflexion sur le sexe et la politique, est un véritable film nouvelle vague à la Oshima; enfin, Les onze guerriers du devoir offre une vision moderne et pragmatique de la mythique odyssée de la vengeance des 47 loyaux serviteurs (Chûshingura) qui a tant inspiré le cinéma japonais.

Crédits:

Titre original : Daisatsujin

Réalisation : Eiichi Kudô;

Année: 1964;

Couleur: noir et blanc

Genre : Jidai-geki

Directeur de la photographie(s) : Osamu Furuya

Musique(s) : Seiichi Suzuki

Scénario(s) : Kaneo Ikegami

Acteurs : Minoru OKI, Nami MUNAKATA, Choichiro KAWARAZAKI, Mikijiro HIRA, Kotaro SATOMI, Kantaro Suga,…

Durée: 1h58mn

                                                                                                                                                                                                       ©