Gozu

 
    Vos rubriques
  ACCUEIL ART  
  PEINTURES & DESSINS  
LITTÉRATURE  
THÉÂTRE  
ARCHITECTURE  
POTERIE  
TSUBA  
MUSIQUE  
  CINÉMA  
  CALLIGRAPHIE  
  MATERIEL CALLIGRAPHIE  
  CÉRÉMONIE DU THÉ  
  JARDIN  
  IKEBANA  
  BONSAÏ  
  KoKEDAMA  
  Mode  
  ORIGAMI  
  KATAGAMI  
  kodo  
  LAQUE  
  GYOTAKU  
  Yukio mishima  
  SHOJI UEDA  
  YUTAKA TAKANASHI  
  Utagawa Hiroshige  
  SAMIRO YUNOKI  
  KATSUHIRO ÔTOMO  
   
    En savoir plus...
  ACCUEIL  
  PHOTOTHÈQUE  
  COURS DE JAPONAIS  
  LEXIQUE/ DICTIONNAIRE  
  LIENS  
  TÉLÉCHARGEMENT  
  NOUS ÉCRIRE ?  
 
 
     
 

 

 

Source: dossier de presse Wild Side Vidéo.

 

 

Jaquette du film  japonais Gozu de Takashi MiikeLe pitch du film...

Minami et Ozaki sont deux yakuza inséparables depuis que le second a sauvé la vie du premier. Ozaki ne supporte plus le stress de son existence de criminel et présente des signes de paranoïa aggravée. Alors qu’il soupçonne un chien d’être anti-yakuza, son boss décide qu’il est temps de l’envoyer "ad patres" et demande à Minami de l’emmener à Nagoya et de s’en débarrasser. En route, Ozaki disparaît mystérieusement. S’ensuit un road-movie décalé dans la province de Nagoya, ville étrange peuplée de gens sortis tout droit de Twin Peaks… Oserez-vous venir à Nagoya ?

 

 

 Gozu du réalisateur japonais Takashi MiikeAnalyse:

Takashi Miike est le réalisateur phare des années 90 au Japon. A la différence d’un Takeshi Kitano qui a dû attendre d’être reconnu à l’étranger avant d’obtenir un succès local, Takashi Miike a littéralement explosé en 1995 avec son second film cinéma Shinjuku Kurashakai (Les Affranchis de Shinjuku). Proclamé grande découvert de l’année par la très sérieuse et respectueuse Association Japonaise des Producteurs de Films, Takashi Miike n’a depuis lors pas arrêté de créer l’évènement à chaque nouvelle sortie de l’un de ses films. Car Takashi Miike est un réalisateur plus que prolifique : véritable stakhanoviste de la pellicule, il a tourné en une décennie une vingtaine de long métrages cinéma, une trentaine de films destinés au marché vidéo et une bonne vingtaine d’épisodes de séries TV !

Travaillant dans les genres les plus variés et passant allègrement du gros au petit budget, Takashi Miike est un touche-à-tout qui n’a peur de rien. Il s‘est ainsi illustré tout aussi bien dans le film de yakuzas (Dead Or Alive, Rainy Dog), la SF (Andromedia, Full Metal Gokudo), le polar (The Guys From Paradise), que la satire sociale (Salaryman Kintaro), le films contemplatif (Bird People From China) ou encore la comédie musicale (The Happiness of the Katakuris)… Sans parler de films inclassables tels Audition, Ichi the killer, Visitor Q ou ce GOZU. Mélange improbable et pourtant très habile d’humour noir, d’horreur, de film de yakuza, de fantastique, de road-movie, d’amour et d’amitié, GOZU impressionne durablement par sa capacité à faire se côtoyer un univers foutraque totalement givré et des scènes d’une beauté hallucinante. Takashi Miike n’a ainsi pas son pareil pour allier violence et poésie.

Crédits:

Année: 2003;

Réalisation : Takashi Miike;

Titre Japonais: Gokudô kyôfu dai-gekijô;

Avec: H. Sone, S. Aikawa et K. Yoshino,...

Durée: 2h10.

                                                                                                                                                                                                        ©