Les 47 Ronin

 
    Vos rubriques
  ACCUEIL ART  
  PEINTURES & DESSINS  
LITTÉRATURE  
THÉÂTRE  
ARCHITECTURE  
POTERIE  
TSUBA  
MUSIQUE  
  CINÉMA  
  CALLIGRAPHIE  
  MATERIEL CALLIGRAPHIE  
  CÉRÉMONIE DU THÉ  
  JARDIN  
  IKEBANA  
  BONSAÏ  
  KoKEDAMA  
  Mode  
  ORIGAMI  
  KATAGAMI  
  kodo  
  LAQUE  
  GYOTAKU  
  Yukio mishima  
  SHOJI UEDA  
  YUTAKA TAKANASHI  
  Utagawa Hiroshige  
  SAMIRO YUNOKI  
  KATSUHIRO ÔTOMO  
   
    En savoir plus...
  ACCUEIL  
  PHOTOTHÈQUE  
  COURS DE JAPONAIS  
  LEXIQUE/ DICTIONNAIRE  
  LIENS  
  TÉLÉCHARGEMENT  
  NOUS ÉCRIRE ?  
 
 
     
 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source: dossier de presse Promomedia.

 

 

Le pitch du film...

Un perfide seigneur de guerre ayant tué leur maître et banni leur tribu, 47 samouraïs errants jurent de se venger et de restaurer l'honneur de leurs maison. Arrachés à leurs foyers et perdus aux quatre coins des terres connues, cette poignée de rebelles se voit contrainte de recourir à l'aide de Kai - un demi sang qu'ils avaient jadis renié - lors de leur combat à travers un univers violent, peuplé de monstres mythologiques, de métamorphoses maléfiques et d'effroyables dangers. Cet exil sera l'occasion pour cet esclave rejeté de se révéler leur arme la plus redoutable, et de devenir la figure héroïque qui donnera à cette troupe d'insoumis l'énergie de marquer à jamais l'éternité.

Analyse:

Ce film est un véritable produit hollywoodien. Action, explosion, clichés et réutilisation à bon compte de faits historiques connus. Le film s'inspire en effet d'une histoire réelle s'étant déroulée au XVIIIème au Japon. Histoire au cours de laquelle 47 samouraïs ayant perdus leur maître (des "ronin") cherche à laver l'honneur de leur clan bafoué.

Mais dans cette histoire nul monstre, nul explosion,... juste la beauté de ce que peut-être le respect, la dignité et l'honneur pour une société à une époque donnée. Un "détail" largement oublié dans ce film n'entretenant quasiment aucun lien avec une vérité historique. Pour connaître l'histoire réelle des 47 ronin, suivez le lien.

L'exploitation du thème des "47 ronin" est assez récurrente. Cette histoire se trouve ainsi reprise dans des pièces de kabuki (théâtre), dans des séries télévisées et au cinéma. La première adaptation cinématographique fut de Matsunosuke Onoe vers 1910, puis se fut au tour de Kenji Mizoguchi (健二 溝口) d'interpréter les "47 Ronin" en  1941. Hiroshi Inagaki sortit sa propre interprétation sous le titre de "Chûshingura" en 1962. Les deux derniers réalisateurs japonais ayant tentés de s'approprier cette "légende" de la culture japonaise sont Kon Ichikawa et Kinji Fukasaku en 1994. Du côté des occidentaux peu de réalisateurs ont tenté l'expérience. On peut toutefois noter l'existence d'un film. Il s'agit du film "ronin" de John Frankenheimer datant de 1998. Cependant en dehors du titre, ce film n'a aucun rapport avec la mythique histoire japonaise des "47 ronin".
 

Crédits:

Année de production : 2013

Couleur: couleur

Durée: 1h59

Réalisateur(s) : Carl Erik Rinsch

Acteurs : Keanu Reeves, Hiroyuki Sanada, Kô Shibasaki , ...

                                                                                                                                                                                                     ©