HISTOIRE DE L'ARCHITECTURE I

 
    Vos rubriques
  ACCUEIL ARCHITECTURE  
  HISTOIRE DE L'ARCHITECTURE I  
  HISTOIRE DE L'ARCHITECTURE II  
  Maison traditionnelle  
  MUR, FENETRE & OUVERTURE  
  STRUCTURE  
  COMPOSITION D'UN CHÂTEAU  
     
  PEINTURES & DESSINS  
LITTÉRATURE  
THÉÂTRE  
ARCHITECTURE  
POTERIE  
TSUBA  
MUSIQUES  
  CINÉMA  
  CÉRÉMONIE DU THÉ  
  JARDIN  
  IKEBANA  
  BONSAÏ  
   
    En savoir plus...
  ACCUEIL  
  PHOTOTHÈQUE  
  COURS DE JAPONAIS  
  COURS DE JAPONAIS  
  LEXIQUE/DICTIONNAIRE  
  LIENS  
  TÉLÉCHARGEMENT  
  NOUS ÉCRIRE ?  
 
 
     
    Liens promotionnels
   
 
 

Histoire de l'architecture rurale et citadine JAPONAISE

De la préhistoire à la période dite de "Kamakura (1185 à 1333).  

Il est possible d'analyser l'évolution architecturale japonais en suivant les grande période historique de la construction du Japon. Pour accéder directement à l'évolution de l'architecture du XIVème siècle à nos jours, cliquer ici.

Préhistoire.

L'Ère Jômon (10 000 à 300 av. J.-C.) .

 

Le nom de cette période provient des poteries décorées à l'aide de cordelettes imprimées à leur surface. Les Jômons, vivaient en petit groupes, dans des habitats semi-enterrés notamment dans la région de Nara.  Il ne reste que peu d'élément de cette période, l'image que l'on se fait de leur habitat n'est qu'hypothèse. Il s'agissait probablement d'une structure bois recouverte de végétaux. Il y avait parfois un pilier central pour les grandes structures.

Certaines, de ce type, ont été trouvé à la période Heian, mais à même le sol.

 

Protohistoire.

L'Ère Yayoi (300 av. J.-C. à  300 ap. J.-C.).

A la période Yayoi, la partie enterrée est carrée. Quatre piliers servent de structure porteuse à la couverture. Ce peuple pratiquait la culture du riz et les seules constructions surélevées étaient les greniers. Ils connaissaient et travaillaient le bronze et le fer.

Peu à peu les constructions semis-enterrées disparurent pour des raisons d'humidité et de crues de rivières. Nous avons une meilleur connaissance de leur habitat par des objets en bronze les représentant. Peu à peu l'habitat évolue pour être au niveau du sol et d'une plus grande superficie.  

 

 

 

 

 

 

Certaines constructions utilisent encore aujourd'hui un type de couverture semblable, comme le village d'Ohara au Nord de Kyoto, ou encore des fermes vues au Nord Est de l'île de Shikoku (grande île de la Mer Intérieure).

Il reste de nombreuses incertitudes et inconnues surtout pour la transition de ce type d'habitat vers l'habitat a structure plus élaboré. Il est fort probable qu'il fut amené par les moines ou les nobles.

Quelques informations apparaissent vers l'ère Heian. Les maisons ordinaires ont le toit en lamelles de bois ou en planche ou encore en chaume (en partie centrale, ceinturée d'un auvent en bois). Certaines habitations ont le toit fait de longues planches de bois se prolongeant depuis l'arête du toit, jusqu'à servir d'auvent. Elles sont recouvertes de pièces de bois horizontales, maintenues avec des pierres.

 

 

Période Kamakura (1185 à 1333 ap. J.C.).

Durant la période Kamakura, dans la région de Nara et d'Heian, les fermes sont plus complexes, avec des toits de chaumes et un plancher bois. Mais la cuisine reste en terre battue. Le niveau social modifie considérablement l'intérieur de l'habitat, mais les principes de structure et d'espace demeurent les mêmes.

Pour accéder à l'évolution de l'architecture du XIVème siècle à nos jours, cliquer ici.

                                                                                                                                                                                                        ©